Univers Mercedes
Ce forum est fermé depuis Mai 2013. L'aventure Mercedes-Benz s'est arrêtée ce jour là.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.
Univers Mercedes
Ce forum est fermé depuis Mai 2013. L'aventure Mercedes-Benz s'est arrêtée ce jour là.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.
Univers Mercedes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €

 

 [Essai] La Mercedes Benz 500 SL

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Empty
MessageSujet: [Essai] La Mercedes Benz 500 SL    [Essai] La Mercedes Benz 500 SL  EmptyLun 1 Nov 2010 - 16:09

Mercedes Benz 500 SL : Essai
Source : Jacques Lhardy

Cela fait maintenant plus de 50 ans que le haut de gamme Mercedes-Benz est représenté par la SL. Véritable saga, elle a durant toutes ses années été l'indéboulonnable référence de sa catégorie. Retour sur un grand classique disponible à un prix enfin raisonnable : la 500 SL.

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced47
Mercedes 500 SL
La SL R129 a été conçue à la fin des années 80 pour poursuivre la saga des SL Mercedes mais avec un poids de 1830 kg, il parait difficile de soutenir l'appellation « light » d'origine. Qu'importe, il faut que la R129 remplace un modèle R107 ayant fait ses preuves depuis 1971. Pour cela Mercedes n'a pas lésiné sur les moyens en confiant un budget sans limite à ses ingénieurs afin de concevoir en toute simplicité LE cabriolet le plus raffiné du monde. Côté design, Bruno Sacco s'en tire haut la main : la ligne est tout simplement splendide et pourtant aérodynamique, moderne et l'on identifie immédiatement le roadster comme étant une production Mercedes. Plus de 18 ans après sa sortie, la ligne n'a toujours pas vieilli, malgré sa retraite commencée depuis 2002 avec l'arrivée de sa remplaçante, la R230.

Bien sur, le roadster SL existe en de multiples motorisations : 300 SL (6 cylindres en ligne 180 ch) non importée en France, 300 SL-24 (6 cylindres en ligne 24 soupapes de 231 ch) et 500 SL (V8 32 soupapes de 326 chevaux). Arrive ensuite la 600 SL (V12 de 395 chevaux). A partir de 1993, la gamme est remaniée en SL280 (6 cylindres en ligne de 193 chevaux), SL320 (6 cylindres en ligne de 231 chevaux), SL500 (V8 ramené à 320 chevaux suite à un changement d'injection), la SL600 demeurant inchangé. En 1998, l'ensemble de la gamme SL subit quelques très légères retouches d'ordre esthétiques (nouveaux feux, boucliers, etc…) mais reçoit surtout de nouveaux moteurs V6 pour les SL280 (204 ch) et SL320 (224 ch) et un nouveau moteur V8 pour la SL500 (306 chevaux). Ces nouveaux moteurs sont issus de la gamme Mercedes contemporaine et sont résolument moins voraces et moins polluants, répondant ainsi aux nouvelles attentes des politiques et autres écologistes. Il ne faut pas pour autant oublier la rarissime SL73 AMG sur base de SL600, animée par un V12 de 7.3 litres développant 525 chevaux, mais il s'agit là d'une autre planète. Différentes transmissions ont équipé la SL. Les boites mécaniques à 5 rapports sont rares, la plupart des SL étant livrées avec des boites automatiques 4 ou 5 rapports.

Sous le capot de notre 500 SL d'essai de janvier 1990 se trouve un V8 de 4973 cm3. A part son architecture générale, ses côtes et sa cylindrée, il reprend bien peu de choses de la précédente 500 SL génération R107. L'injection en est certes restée à une injection KE-Jetronic, mais la distribution est à deux doubles arbres à cames en tête commande 32 soupapes avec un calage variable suivant la charge, ceci permettant d'obtenir la bagatelle de 326 chevaux à 5500 tr/min et un couple confortable de 45.0 mkg à 4000 tr/min, de quoi déplacer sans peine un roadster, même aussi lourd que l'est la 500 SL. Du reste, c'est ce moteur qui sera utilisé par la suite pour motoriser la merveilleuse 500E.

Monter dans une SL, quelle que soit sa génération, est un plaisir indéniable. Même avec une conception de plus de 20 ans d'âge, la R129 n'a pas vieilli et sa ligne signée Bruno Sacco fait toujours tourner les têtes à son passage. Les sièges électriques chauffants à mémoires sont accueillants mais l'assise de prime abord de bonne facture se révèle trop peu rembourrée, même sur de courts trajets. Le dossier pouvait disposer en option de l'option réglages ergonomiques mais le véhicule essayé n'en est pas pourvu. On notera les ceintures de sécurité intégrées aux sièges qui se règlent automatiquement suivant la hauteur de l'appuie tête. Les rétroviseurs sont bien sûr à réglages et à mémoires électriques, y compris… le rétroviseur central, qui peut être photochrome suivant les millésimes. Notre version était équipée pour sa part du double airbag, qui peut être absent sur les premiers millésimes. Bien évidement, le régulateur de vitesse Tempomat est de la fête et permet de substantielles économies de carburant sur autoroute. L'alarme disponible en option et installée sur notre voiture d'essai offrait la particularité d'avoir des diodes informatives dans les poignées de porte et au niveau du coffre, ce qui en fait de nos jours un détail vraiment très kitch. Deux places équipent l'arrière de notre roadster (ce qui n'est pas obligatoirement le cas de toutes les SL) mais il ne faut jamais perdre de vue que celles-ci sont réservées à de jeunes enfants. Deux adultes vous feraient connaître leur mécontentement très rapidement.


[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced48

Une fois installé au volant et la clé de contact tournée, le V8 multisoupapes démarre dans un bruit rauque et caverneux, limite V8 américain. Le pied sur la pédale de frein et on passe de la position Parking à Drive, la 500 SL n'étant disponible qu'en boite automatique 4 vitesses avec 2 lois de passages : S pour Standard et E pour Economique. On restera rapidement sur S car cela autorise des montées de régime impressionnantes, tandis que la position E n'est apparemment là que pour réduire sensiblement la consommation sur autoroute. L'auto démarre en 2 nde , la 1 ère étant réservée aux démarrages en kick-down. Tant que la boîte n'a pas atteint une certaine température d'huile, elle reste sur les rapports inférieurs afin d'accélérer ce processus. C'est un peu déroutant pour le néophyte lorsque celui-ci évolue directement en zone urbaine mais une fois assimilé, on n'y fait même plus attention. Une fois toutes les températures idéales atteintes la Mercedes 500 SL peut dévoiler tout son potentiel. Doubler devient une formalité et l'on se prend à sourire à l'approche de dépassements éventuels. Pour peu que l'on soit sur autoroute allemande, les accélérations et les performances de cette R129 vous plongent dans la dimension des autos d'exception, les 250 km/h (bridée électroniquement) étant atteints avec sérénité dans un confort certes relatif.

En ce qui concerne ces aides, nous trouverons en série l'antiblocage ABS, l'anti-patinage ASR, le blocage de différentiel électronique ASD et les suspensions adaptatives ADS, montées de série à partir de janvier 1990. Une sacrée liste ! Attention cependant aux routes humides, les 45 mkg de couple sont bien présents et même les aides à la conduite n'effacent pas les lois de la physique… Il ne faut pas perdre de vue le poids conséquent qui peut assez rapidement venir à bout des freins de la 500 SL.

La Mercedes 500 SL présente deux visages. Celui de roadster et celui de coupé, lorsqu'elle est vêtue de son hard-top livré de série. En place sur l'auto, l'isolation et l'insonorisation sont parfaites sans défigurer la ligne racée de l'auto tout en apportant une rigidité supplémentaire au châssis toutefois suffisamment rigide en configuration roadster. En configuration coupé, elle semble scotchée au bitume, surtout lorsqu'elle est chaussée comme sur notre modèle d'essai de jantes alliage AMG de 18 pouces, tandis que la direction reste relativement légère, sans jamais se montrer imprécise. Seule la largeur inhabituelle de la machine ralentit la progression sur petites routes. Le hard top aluminium se manœuvre très facilement car il ne pèse qu'environ 25 kg. Il faut néanmoins être deux pour le manipuler et le poser sur les trous prévus à cet effet. Il suffit ensuite d'appuyer sur un bouton magique. A partir de 1996 existait en option un hard top en verre panoramique. Sans le hard-top, une capote très bien doublée au fonctionnement totalement automatique couvre l'auto en une vingtaine de secondes et procure une très bonne étanchéité, que ce soit aux bruits aérodynamiques ou à l'humidité, tout en respectant la ligne superbe de la R129.

Une fois découverte, nous notons l'absence d'arceau de sécurité disgracieux. Grande nouveauté d'alors, il existe bien un arceau mais celui-ci est replié et se déploie soit à la demande, soit automatiquement si l'électronique détecte un risque en moins de 3 dixièmes de seconde. Une bonne dérive durant un démarrage vigoureux peut suffire à le déclencher. Dans cette configuration, le châssis est un peu moins rigide mais seules des routes vraiment bombées et en mauvais état arriveront à faire trembler la baie de pare-brise, tandis qu'il faudra vraiment aborder les ronds-points trop rapidement pour arriver à déceler une perte en tenue de route, par ailleurs exemplaire.

Depuis janvier 1990 le filet anti-remous est livré de série et notre Mercedes 500 SL d'essai en était donc pourvu. Il se monte facilement entre les axes de l'arceau de sécurité et il est d'une redoutable efficacité jusqu'à des vitesses totalement proscrites dans nos contrées. La climatisation automatique livrée en série complète bien l'auto : qu'il fasse chaud ou froid, que la voiture soit ouverte ou capotée, elle est d'une redoutable efficacité. Côté rangements, le coffre de l'auto reste d'une contenance bien plus convenable que les productions actuelles dotées d'un toit rigide pliable. Une grosse valise trouvera très facilement sa place malgré la roue de secours d'une taille identique aux autres roues. De plus, on peut facilement laisser l'auto parquée découverte car lorsqu'elle est verrouillée, la plupart des vide-poches sont également verrouillés.

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced49
La R129 est une invitation permanente au voyage car conçue par les hommes à l'étoile sans limite de budget, afin d'offrir le summum à ses passagers. Seuls les coûts d'utilisation élevés peuvent restreindre votre passion car la consommation moyenne s'établit aux environs de 15 litres/100, l'auto préférant les autoroutes aux centres villes encombrés. L'entretien de la 500 SL est également en rapport avec son plumage et n'usurpe pas la réputation des Mercedes en la matière. Bien évidement, pas question d'amener votre joyau dans un centre auto ! Il ne vous reste donc qu'à vous faire un ami en concession ! Pour vous remonter le moral, cette Mercedes est d'une fiabilité que beaucoup d'autos lui envient, y compris dans la gamme actuelle. A titre d'exemple, la R129 utilise un accélérateur électronique « Drive-by-Wire » que Mercedes a doublé d'un câble d'accélérateur standard en cas de panne pour que la fiabilité du fleuron de sa gamme soit parfaite.

L'offre d'occasion en SL est grande mais attention aux modèles importés (on trouve des 300 SL en France…). La belle doit montre patte blanche car une remise à niveau suite à un entretien bâclé peut déprimer sérieusement un acheteur. Un historique de l'auto est impératif ! Reste à trouver le compromis idéal dans la gamme. Il n'est certainement pas très éloigné de la version essayée.

Je n'ai pas aimé
Le prix des options/pièces détachées prohibitif et la difficulté de laisser l'auto dans la rue.

J'ai aimé
Tout le reste !

Source : Jacques Lhardy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes Benz 500 SL    [Essai] La Mercedes Benz 500 SL  EmptySam 4 Déc 2010 - 17:00

Mercedes-Benz 500SL 1992

A vendre 6.417 € ICI



[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  15022318
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  15022210
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  15022312
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  20468416
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  15022313
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  15022314
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  15022315
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  15022316
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  15022317
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes Benz 500 SL    [Essai] La Mercedes Benz 500 SL  EmptySam 4 Déc 2010 - 17:13

Pas une ride...
Sur les parkings de grande surface, tout le monde se retourne sur la voiture....à moins que ce ne soit sur moi ! Rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes Benz 500 SL    [Essai] La Mercedes Benz 500 SL  EmptyVen 8 Juil 2011 - 15:26

Essai Mercedes-Benz SL 500 (R129) 1989 - 2001
Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: Alexandre AZIMZADEH

Source : www.automobile-sportive.com


SOUS LE CIEL ÉTOILÉ


[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced79

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced78
Dans la gamme Mercedes, les SL représentent un peu l'aboutissement et le savoir-faire de tout une marque. En allemand, "SL" signifie littéralement Sport Léger. Pourtant le temps et les exigences tant de la sécurité que de la clientèle ont évolué et l'esprit de la première SL W194 de 1952 Voir : ICI est bien loin. Après la somptueuse génération Pagode (W113) Voir : ICI dessinée avec brio par Paul Bracq Voir : ICI, la génération type R107 Voir : ICI apparue en 1971, tout de même produite à 236 000 exemplaires jusqu'en 1988, n'apportait pas grand chose de neuf. Puis, Bruno Sacco Voir : ICI , le responsable du design chez Mercedes-Benz, et son équipe, avec des ingénieurs talentueux se sont penchés sur le berceau du nouveau SL série R 129. Un seul objectif : la meilleure...

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced80

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced81

La gamme SL représente une auto, qui de tout temps est restée sans réelle concurrence. Toutes les plus grandes et les plus célèbres personnalités de la planète roulent en Mercedes SL. Le roadster SL série R107 (1971-88) est dans tous les films et séries TV à la mode, comme le symbole absolu du glamour, du luxe et de la performance. Ainsi, Richard Gere roule en SL dans American Gigolo ou bien encore le gentil Bobby Ewing se déplace en SL lorsque son frère ennemi, J.R. roule en W126. A la fin des années 80, le SL série R 107 commence sérieusement à dater. Pas sportif pour un sou, doté d'un design très typé seventie's, il n'avait à offrir qu'une finition irréprochable, l'ABS en série, une sécurité passive assez développée pour le début des années 70 et une image Mercedes en béton armé. Mais, que les afficionados des SL se rassurent, la relève est assurée avec une entrée en matière remarquée lorsque la princesse Diana troque sa Jaguar XJS en 1991 pour un roadster 500SL R129 : c'est la première fois qu'un membre de la famille Royale fait une infidélité à la production nationale, ce qui ne manque pas de déchainer une tempête médiatique ! La voiture retournera au musée Mercedes dès 1992, non sans avoir profité à la popularité du nouveau roadster...

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Lady_d10
La 500Sl de Lady Diana au Musée de Stuttgart Voir : ICI

L'ERE ELECTRONIQUE
Mercedes-Benz, fort de son avance technologique, décide de passer à la vitesse supérieure, avec le nouveau SL R129. Les Américains, le plus gros marché pour ce type d'autos, sont soucieux de la sécurité mais préfèrent des cabriolets sans arceaux de sécurité, à la ligne plus gracieuse. Comment concilier la sécurité et beauté ? Avec l'électronique bien sûr ! Pour régler le problème de l'esthétique de l'arceau, les ingénieurs vont mettre au point un arceau escamotable. Lorsque l'ordinateur détecte un risque de renversement à partir des informations qui lui sont communiquées par des capteurs d'accélération (inclinaison de la caisse ou débattements des roues arrière), il ordonne le relevage de l'arceau qui s'effectue en trois dixièmes de secondes. Toujours dans le domaine de la sécurité, l'Airbag conducteur est enfin monté en série après plus de 10 années de tests et d'études. Enfin, partant du principe qu'il faut prévenir au maximum l'accident, 4 aides à la conduite principales sont développées et montées en série sur les SL. L'ABS que tout le monde connaît déjà, l'ASD qui est un différentiel à glissement dont l'effet de freinage peut aller de 0 à 100% (blocage de la roue qui patine). Il se déconnecte automatiquement au-delà de 60 km/h. L'ASR complète l'ASD il s'agit d'un système anti-patinage évitant le cirage des roues à l'accélération et la perte de stabilité qui en découle. Il réutilise une partie des composants de l'ABS. Enfin l'ADS qui adapte la dureté des amortisseurs aux conditions de roulage et réalise aussi une correction d'assiette. Il offre 4 possibilités d'amortissement sélectionnées par un ordinateur en fonction de 5 paramètres.

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced82

UNE LIGNE SCULPTURALE !
Après le départ de Paul Bracq, Bruno Sacco est le seul maître d'œuvre du design de Mercedes-Benz. Si Paul Bracq avait marqué de son empreinte son passage à Stuttgart avec le superbe SL à toit Pagode (d'où son surnom), Bruno Sacco va également illuminer les bureaux d'étude avec son équipe en dessinant le roadster SL R129. Réaliser un design plus abouti eut été difficile tant l'homogénéité qui se dégage de ce roadster est impressionnante. Sans ostentation, le style général du SL est classique et indémodable affichant une prestance naturelle, marque de fabrique de tous les grands coups de crayon. Quel que soit l'angle sous lequel on le contemple, le SL affiche sa magnificence. De plus, son toit hard top en dur, lorsqu'il est posé s'intègre parfaitement à la ligne générale de l'auto et la transforme alors en véritable coupé 2 places. Eté et hiver, tout est possible pour ce nouveau SL. Il n'y a guère que le nouveau SL série R230 avec sa face avant plus actuelle et son toit rétractable qui date un peu le SL R129. Le dessin originel est d'ailleurs tellement réussi et plébiscité, qu'il demeurera inchangé durant toute sa carrière.

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  500sl-10 [Essai] La Mercedes Benz 500 SL  500sl-11 [Essai] La Mercedes Benz 500 SL  500sl-12

MOTEURS
Pour un si bel écrin, il faut de la belle mécanique sous le capot étoilé. Si l'Allemagne à droit à une version 300 SL dotée d'un 6 cylindres de 3 litres développant 180 ch, avec boîte mécanique de série, la France n'importe en entrée de gamme que la 300-24 SL, équipée du même moteur avec une culasse à 24 soupapes développant 231 ch. La puissance développée n'est pas de trop pour mouvoir rapidement les 1760 kg. Mais le must alors présenté en 1989 sous le capot du SL est le gros V8 Mercedes de 5 litres développant 326 ch. Uniquement accouplé en boîte auto 4 rapports, qui permet au SL de briller au chapitre des performances et de se faire une place parmi les GT performantes ; les 250 km/h sont atteints et il faut moins de 27 secondes pour franchir un kilomètre départ arrêté. Toutefois, si l'efficacité et les performances sont là, la facilité de conduite et le confort du 500 SL le fait plus appartenir à la catégorie des GT que des sportives. Malheureusement, le V8 est fort discret pour les oreilles. En 1992, Mercedes complète sa gamme SL vers le haut : le 600 SL. Avec son V12 de 6 litres, il développe 395 ch. Performances et reprises au rendez-vous, mais le SL 600 frise les 2 tonnes. Cela se sent au volant, mais l'impression générale est évidemment excellente.

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced84

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced83

EVOLUTIONS
En juin 1993, Mercedes modifie l'offre offerte jusqu'à présent en entrée de gamme. Le six cylindres de 3 litres disparaît au profit de deux nouvelles motorisations : un six cylindres de 2,8 litres développant 193 ch (SL 280) et un six cylindres de 3,2 litres développant 231 ch (SL 320). La puissance du 500 SL perd 6 ch et sa puissance fiscale passe de 32 à 28 CV. Plus coupleux, ces deux nouveaux moteurs correspondent bien mieux à l'esprit du SL. Peu de modifications interviennent jusqu'en 1996. Seuls quelques équipements deviennent standards et non plus des options. Il faut reconnaître que la réussite générale et l'homogénéité qui se dégage de ces roadster sont tels que toute modification semble superflue. En 1996, Mercedes réactualise discrètement et habilement sa gamme SL. Les clignotants deviennent blancs, les blocs optiques sont redessinés à l'arrière, les bas de caisse et les boucliers sont intégralement peints ton caisse, l'habitacle est légèrement retouché avec notamment un volant au dessin plus fin, et les ouies latérales sont désormais de formes ovoïdes. Est également proposé désormais une option hard top avec toit en verre panoramique. Les montants de custode sont plus fin et la luminosité intérieur du SL ainsi gréé est exceptionnelle En 1998, la gamme SL accueille de nouvelles motorisations. Si les cylindrées demeurent inchangées, les 280 et 320 sont désormais dotés de V6 et le V8 est également nouveau, reprenant ainsi les mécaniques des autres gammes de la marque. La cylindrée du SL 500 diminue légèrement à 4966 cm3, sa puissance tombe à 306 ch mais son couple grimpe de 45 à 46,9 Mkg. Le V12 est conservé tel quel. Mercedes a alors estimé à cette époque que passer les normes antipollution avec des six cylindres en ligne serait trop compliqué et coûteux techniquement et est donc passé au V6 pour toute sa gamme. Pour finir sa longue carrière en beauté, le SL série R 129 s'est offert des baisses de prix spectaculaires et finit par laisser le champ libre à sa remplaçante : le SL série R 230 Voir : ICI avec notamment en haut de gamme le célèbre SL 55 AMG Voir : ICI et ses 500 ch !

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  P3170010

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  600sl910
Avec le léger remodelage de la gamme SL en 1996, Mercedes-Benz propose à ses clients une option coûteuse (Près de 23 000 F à l'époque !) : un hard top panoramique avec toit en verre intégral et montants de custode allégés. Effet garanti avec en prime une luminosité dans l'habitacle réelle.

SL 500 6.0 AMG
Avec son V8 "élargi" à 5956 cm3, le SL 500 revu par AMG délivre 381 CV DIN. AMG annonce alors le 0 à 100 en 5"6 et une vitesse de pointe débridée à 298 km/h ! Cette rarissime version n'oublie toutefois pas de rester une Mercedes avec un équipement embarqué somptueux et une finition incroyable, dont un intérieur tout cuir, des sièges au tableau de bord ! , Sièges à réglage élec. avec mémoire et chauffants, volant réglable en hauteur/profondeur électriquement. avec mémoire, applications en bois Designo, régulateur de vitesse, amortissement à régulation électronique, jantes alu 17", etc. un must pour connaisseur averti !

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merce510

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merce511
SL 500 6.0 AMG Voir : ICI

ACHETER UN ROADSTER MERCEDES-BENZ SL
Les SL série 129 ont connu de longues années avec un marché de l'occasion réellement très soutenu. Nombre d'acheteurs potentiels, devaient attendre quelques années pour en acheter d'occasion, car ils ne pouvaient alors mettre les sommes demandées pour l'achat d'un neuf. L'offre est très vaste sur le marché de l'occasion avec notamment de nombreux exemplaires en provenance d'Allemagne. Les SL sont très fiables et comme tout haut de gamme qui se respecte, ils vieillissent très bien. Ainsi, déceler 50 à 100 000 km de plus ou de moins qu'affiché au compteur est réellement très difficile, même pour un œil averti. Globalement, au niveau choix de moteur mieux vaut privilégier un SL 320 ou un SL 500, ce dernier étant le meilleur compromis. Le 300 SL est sous-motorisé et le 600 SL, s'il représente le nec plus ultra souffre de quelques faiblesses mécaniques et les coûts de réparations sont réellement hors de porté pour le commun des mortels. A titre indicatif, un échange standard de V12 (ce qui arrive plus fréquemment qu'on ne le pense…) avoisine les … 30 000 € !!

Bonne nouvelle, les boîtes auto sur les V8 et V12 musèlent quelque peu les moteurs et ne les martyrisent ainsi pas trop. De plus, la clientèle traditionnelle n'a pas pour habitude de faire le "cakou" sur l'A86 en sortie de banlieue parisienne. De nombreuses sociétés vous proposent des SL d'importation à des prix défiant toute concurrence. Curieux ? Oui et non. Ces bas prix sont autant liés à la quantité de véhicules sur le marché de l'occasion en Allemagne que des kilométrages élevés et des historiques douteux. Un vrai conseil : lorsque vous repérez un SL qui vous intéresse, foncez avec le numéro de série chez votre concessionnaire Mercedes-Benz le plus proche pour qu'il vous donne grâce à l'informatique l'historique garantie et l'origine du véhicule. Côté tarifs, la cote s'est effondrée ces dernières années, avec la sortie du remplaçant qui se trouvent désormais en nombre sur le marché de l'occasion. Du coup, sur le papier les SL R129 sont très alléchants : comptez environ 11.000 € pour un beau SL 300 et à peine plus pour un 300-24 SL. Les premiers 500 SL se monnaient en général autour de 15.000 € et même beaucoup moins si vous ne craignez pas les gros kilométrages. Payer le bon prix au départ permet d'éviter les désagréments imprévus... Dernière info utile, certains SL 500, dans les premiers millésimes ont été équipés de jantes alu spécifiques avec pneus qui permettent de continuer à rouler même avec une crevaison. Le problème est encore pire qu'avec les Jantes TRX, car vous ne pouvez passer que par Mercedes-Benz pour commander non pas des pneus neufs, mais un ensemble jante pneu dont le prix est évidemment coquet !

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced85

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced86

CONCLUSION
Mercedes-Benz a tapé dans le mille avec cette génération SL série R 129. Fiable, élégant et très désirable, le SL s'offre à vous en alternative intéressante qui offre l'avantage d'être un coupé et un cabriolet. En revanche, si votre plaisir, c'est l'attaque sur les routes des Cévennes, il faudra repasser car le poids de la bête est conséquent. Si vous trouvez un SL avec historique fiable et connu, n'hésitez plus, vous aurez alors la même auto que tous les grands de ce monde. Même le nouveau R 230 ne réussit pas à la faire oublier…

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced87

CHRONOLOGIE
1989 : Lancement de la génération série R129 des SL. 3 moteurs disponibles : 300 SL et 300-24 SL (6 cyl. en ligne) et 500 SL (V8).
1992 : Présentation en septembre du 600 SL équipé du V12 6 litres (395 ch).
1993 : Remplacement des 300 et 300-24 SL par les SL 280 et SL 320.
1995 : Série spéciale Mille Miglia Edition sur base de SL320 et SL500 pour comémmorer le 40ème anniversaire de la victoire de Stirling Moss à la célèbre épreuve italienne. La série est disponible en gris argent et possède les jantes Evo II à 6 branches polies, un intérieur cuir noir et rouge et des inserts en carbone. Le premier exemplaire a été offert à Stirling Moss.
1996 : Nouvelle option hard top entièrement en verre. Face lift sur toute la gamme avec de nombreux détails revus et actualisés : peinture intégrale des bas de caisse et boucliers, clignotants blancs, ouies d’aérations latérales ovoïdes, phares au dessin nouveau et nombreux détails dans l’habitacle redessinés.
1998 : En avril, les 6 cylindres passent au V6 (SL 280 et SL 320) et le V8 est également nouveau. Seul le SL 600 conserve le même V12.
2001 : Arrêt des SL série R 129. A noter que pour leur dernière année, les prix neufs ont énormément baissé. Présentation du nouveau roadster SL série R230.

Voir les séries spéciales ICI


[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced90

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced91
REVUE DE PRESSE MERCEDES SL R129
"La 300 SL, au nom si évocateur du glorieux passé de la marque s'est dédoublée en une SL 320 de même puissance et une SL 280. La somme reste coquette, mais le 2,8 litres, pourtant nettement moins puissant (d'une quarantaine de chevaux, ce qui se traduit par une perte de 10 km/h), délivre un couple aussi intéressant que celui de feue le 3 litres. L'appellation "SL" reste donc légitimée par le double arbre 24 soupapes."
LE MONITEUR AUTOMOBILE - 1995 - SL 280.

"Si sa ligne est superbement élancée, elle est aussi discrète. Elle est à n'en pas douter, l'une des plus élégantes qui soient. D'autre part, la 500 SL possède un équipement tout aussi exceptionnel. De l'ABS à l'ASR (système anti-patinage des roues motrices), qui assurent un très haut niveau de sécurité, on trouve pratiquement tout ce qu'il est possible de souhaiter sur une voiture. Il y a même un hard top pour les jours de pluie. Le top automobile. Mais à quel prix !"
AUTO PLUS - SPECIAL ESSAI 1990 - 500 SL.

"Le gros V12 propulse la voiture avec énergie et douceur, sans jamais s'époumoner. Les changements de vitesse -éventuels- s'effectuent sans à-coups, même à pleine charge. Le bruit du moteur, audible… au régime maxi et accompagné par un chuintement harmonieux, rassure par sa parfaite régularité de fonctionnement. Douze cylindres obligent ; aucune vibration ne vient troubler le plaisir de conduire."
AUTOMOBILE MAGAZINE - 1994 - 600 SL.

"Cette récente version 3,2 litres du six cylindres Mercedes offre un comportement plus efficace. Il ne rechigne plus à reprendre dès les plus bas régimes, monte plus aisément en régime et propulse honorablement un roadster Mercedes avouant toujours quelques 1 870 kg sur la bascule. Et comme le comportement du roadster est toujours enthousiasmant, la SL 320 constitue "un bas de gamme" pour le moins convaincant. Un bas de gamme à 585 300 F hors options, voilà qui est beaucoup moins drôle…"
SPORT AUTO - 1995 - SL 320.

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced89
Mercedes-Benz 500SL (R129) 1989 - 2001
PRIX NEUF (1991) : 719.000 FF
PUISSANCE FISCALE (SL500) : 32 / 28 CV
MOTEUR
Type (cylindres): V8 32 soupapes V8 24 soupapes 306 ch (1998-2001)
Position: Longitudinal AV
Cylindrée en cm3: 4973 / 4966
Alésage x Course (mm) : 96.5 x 85.0 / 97.0 x 84.0
Puissance ch DIN à tr/mn: 326 à 5500 / 306 à 5600
Couple maxi en mkg à tr/mn: 45,9 à 4000 / 46,9 à 2700
TRANSMISSION
Aux roues AR
Boîte de vitesses (rapports): automatique (4 / 5)
Pneus : 225/55 ZR16 / 245/45 ZR17
POIDS : 1770 / 1777 kg Rapport Poids/puissance (kg/ch) : 5,4 / 5,8
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 250
400 m DA en s: 14,8 / 14,6
1 000 m DA en s: 26,6 / 26,5
0 à 100 km/h en s: 7,3 / 7,2


[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced88

BIEN
Ligne
Fiabilité mécanique
Image/Prestige
Performances en V8 et V12
Tenue de route


PAS BIEN -
Dessin de capote daté
Poids très élevé
Sportivité très limitée
Endurance des freins
Performances moyennes des 6 cylindres
Entretien prohibitif
Historiques flous
Gros kilométrages


[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced92

[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Merced93

Source : www.automobile-sportive.com
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes Benz 500 SL    [Essai] La Mercedes Benz 500 SL  EmptyVen 8 Juil 2011 - 16:56

Bahman vend toujours des véhicules archi propres, ça fait envie Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes Benz 500 SL    [Essai] La Mercedes Benz 500 SL  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Essai] La Mercedes Benz 500 SL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Essai] Le Mercedes-Benz ML 420 CDI
» [Essai] Le Mercedes-Benz ML 63 AMG
» [Essai] Le Mercedes-Benz G 320 CDI
» [Essai] La Mercedes Benz A170 CDI
» [Essai] Mercedes-Benz CLA 250 CDI (C117)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Classe SL & SLC :: R129-
Sauter vers: