Univers Mercedes
Ce forum est fermé depuis Mai 2013. L'aventure Mercedes-Benz s'est arrêtée ce jour là.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.
Univers Mercedes
Ce forum est fermé depuis Mai 2013. L'aventure Mercedes-Benz s'est arrêtée ce jour là.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.
Univers Mercedes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
TV LED 32” Continental Edison CELED32SAHD24B3
Voir le deal
139.99 €

 

 [Info] Le Nucléaire en France

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptySam 3 Sep 2011 - 8:26

Avec des images qui bougent c'est plus "drole"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2011 - 15:23

Une info qui va plaire au taulier Discret

En cas d’accident nucléaire, la France manque d’iode
Source : realinfos


En France, les stocks d’iode, comprimés distribués lors de catastrophes nucléaires, sont insuffisants et périmés.
Dormez tranquilles, bonnes gens ! L’Etat veille sur vous. C’est le message que l’on veut nous faire passer sur la préparation à un éventuel accident nucléaire type Fukushima. Pourtant, quand un simple citoyen mène son enquête, il a le plus grand mal à avoir des infos rassurantes.


Raymond, militant antinucléaire dans l’association Tchernoblaye, habite à une trentaine de kilomètres de la centrale du Blayais, qu’il aimerait voir fermer. Un jour, il est allé voir le « Livre des risques » disponible en mairie, parce qu’il voulait vérifier que sa commune se préparait sérieusement face au risque nucléaire, notamment concernant le stock d’iode stable, qui empêche la fixation de l’iode radioactive dans la glande thyroïdienne (le cancer de la thyroïde est l’un des principaux dangers de la radioactivité et l’iode le seul moyen de le prévenir).

A Tchernobyl, faute d’iode, on a observé une progression importante des cancers de la thyroïde chez les enfants dans les années qui ont suivi l’accident de 1986. Au Japon, des comprimés ont été donnés à la population, mais il n’est pas sûr que ce soit en quantité suffisante.

Or, la France n’a équipé chaque foyer de comprimés d’iode que dans un rayon de 10 km autour des centrales nucléaires (installations disposant d’un « plan particulier d’intervention », qui concerne 400 000 foyers). Pour les autres, les stocks publics sont gardés par l’Etat, chargé de les distribuer au cas où.

Quand la directrice générale des services de sa commune lui a ouvert les portes du stock de comprimés d’iodure de potassium, il a pu prendre des photos. Il a remarqué que sa commune stockait 2 000 comprimés, au lieu des 3 000 nécessaires à sa population, et surtout, que la date de péremption notée sur les boîtes était dépassée depuis 2007. « Une majorité de ces stocks sont à ce jour périmés »

Raymond a alors alerté le pharmacien de référence de sa zone. Celui-ci a écrit à l’Agence régionale de santé (ARS) d’Aquitaine, qui lui a envoyé un e-mail – que Rue89 a pu consulter –- lui répondant ceci :

« Pour la région Aquitaine, une majorité de ces stocks sont à ce jour périmés (d’un point de vue réglementaire, des analyses physico-chimiques pourraient démontrer la stabilité de l’iodure de potassium). »

Périmés… mais prolongés, comme le confirme Gaël Ripoche, le pharmacien de référence :

« Je me suis protégé en obtenant la confirmation des autorités que les comprimés n’étaient plus valables. L’Etat ne me donne pas les moyens de faire mon travail de pharmacien référent… Mais je n’en parle pas trop car je sais que ça peut angoisser des gens. »

Ne pas déstocker les stocks périmés

L’ARS précise aussi dans le même courrier :

« A ce jour, il n’est pas décidé de déstocker et de renouveler les anciens comprimés à 130 mg, qui doivent être conservés par l’Etat. »

[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Nuclea10
Des tablettes d’iode dans un colis en partance pour le Japon, dans l’usine Areva d’Erlangen, en Allemagne, le 22 mars
(Michaela Rehle/Reuters) ; boîte d’iodure de potassium (Raymond)
« Les comprimés sont toujours efficaces et demeurent sans danger », nous rassure d’un ton très docte le Dr Flottes, généraliste interrogé sur le site d’info grand publicDistribution-Iode.com.

S’il fallait donner des comprimés d’iode, l’Etat en donnerait donc des périmés ? Non. L’explication se trouve ici : l’Agence française de sécurité des produits de santé (Afssaps) nous explique avoir autorisé, le 6 mai 2011,« une prolongation de la durée de conservation des comprimés à 130 mg, de cinq à sept ans. Ces prolongations ont été accordées sur la base de données de stabilité en temps réel fournies par la pharmacie centrale des armées, selon les règles de détermination des durées de conservation appliquées à tous les médicaments. »

Une nouvelle commande est en train d’arriver

Les autorités ont lancé un grand plan de renouvellement des stocks. La direction générale de la Santé nous confirme :

« [que] la production par la pharmacie centrale des armées d’un stock de 110 millions de comprimés d’iode dosés à 65 mg a débuté en 2010, sur commande de établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus). 81 millions de comprimés ont déjà été livrés et positionnés sur les plateformes zonales de l’Eprus, les livraisons devant se poursuivre jusqu’à la fin de l’année 2011. »

Admettons que d’ici l’an prochain, nous disposions partout du bon nombre de comprimés – pas périmés. Reste à être sûr qu’ils puissent être distribués dans les deux heures à toute la population (au-delà, l’efficacité de l’iode est nettement réduite).

Avant, c’étaient les mairies qui stockaient les comprimés d’iode ; depuis juillet dernier, l’organisation a été revue et mise entre les mains des départements. Voici ce que nous dit la direction générale de la Santé :

« En cas de crise, les sites de distribution à la population infradépartementaux, identifiés par les préfets, seront activés et approvisionnés directement à partir de ces sites centralisés. » Comprendre qu’actuellement, il n’y a qu’un lieu de stockage par département, et qu’en pleine crise, il faudra en deux heures les répartir partout où c’est nécessaire.

Heureusement que, comme le précise encore le site public, « le recours aux comprimés d’iode ne s’est jamais avéré nécessaire ».

Rue89

Hey Hey Ah défaut de comprimés d'iode on nous donnera un vaccin H1N1 (périmé lui aussi) un masque en papier et un mars ou des smarties Discret
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2011 - 15:33

chepnico a écrit:
Bob et tidji ne sont pas inquiétés mais nous ont est dans la merde clin doeil

Détrompe toi, il y a eu un séisme dans la Manche cette été !!!

Et puis entre Gravelines au Nord et Penlit, je crois que je suis pas trop mal placé non plus bah

Surtout que :

Le nouveau terminal méthanier d’EDF : une véritable bombe à retardement
Source : lesmoutonsenrages.fr

Comme ça si ça pète, ça fera encore plus de dégâts! Le risque zéro n’existe pas, autant le rappeler, et comme à première vue les cerveaux à l’origine de ce projet s’en foutent…

Le chantier du terminal méthanier de Dunkerque, voulu par Henri Proglio et Nicolas Sarkozy, va débuter. Une bombe financière qui coûtera 1,5 milliard d’euros pour une cinquantaine d’emplois directs créés. Une bombe écologique, sur un site industriel déjà à hauts risques, à proximité de la centrale nucléaire de Gravelines. Et une bombe sociale que contribuables et clients d’EDF devront bien financer. L’utilité du terminal ? Dérisoire, estiment des syndicalistes.

la suite : ICI

Tout, il nous aura tout fait le nain Mur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2011 - 16:18

dormez tranquilles braves gens Rire Rire

donc ils auront deux heures pour distribuer des comprimés a 65 millions d habitants Etonné ils deviendraient dans ce cas d une efficacité redoutable Quenelle voir jamais vu Amusé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2011 - 16:45

T'inquiètes tout ça c'est de la merde, en cas de problèmes, ils nous laisseront crever comme les Japonais.... sauf qu'on sera surement moins "stoïques" ou fatalistes ou résignés... quoique.

De toute façon maintenant on sait en cas de problème sur une centrale, c'est mort.... quoiqu'on fasse clin doeil

A la notre

Biere Potes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2011 - 17:35

mourir pour mourir ... mourir de cette merde ou d'autre chose, c'est mourir quand même ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyLun 5 Sep 2011 - 7:45

barjodubocal a écrit:
mourir pour mourir ... mourir de cette merde ou d'autre chose, c'est mourir quand même ... Rolling Eyes

Oui, autant se pendre tout de suite ! Discret
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyLun 5 Sep 2011 - 8:00

si je peux vous aider tous les deux

j ai ça qui ne demande qu a servir

[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Marlin10

avec ça qui va bien avec

[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 444_ma10

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyMar 6 Sep 2011 - 15:51

Asca a écrit:
barjodubocal a écrit:
mourir pour mourir ... mourir de cette merde ou d'autre chose, c'est mourir quand même ... Rolling Eyes

Oui, autant se pendre tout de suite ! Discret

la corde est cher ... dommage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyMer 7 Sep 2011 - 11:54

Comme c'est étonnant.... Discret


Non-lieu pour le Pr Pellerin sur l'impact du nuage de Tchernobyl
Romandie News Source : Bistro Bar Blog



[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Photo_11
Noël Mamère (Europe Ecologie-Les Verts) s'est élevé mercredi contre ce qu'il qualifie de déni de justice, après le non-lieu accordé par la cour d'appel de Paris au Pr Pierre Pellerin, dans le cadre de l'enquête sur l'impact du nuage de Tchernobyl en France.

Ce non-lieu est un déni de justice qui prouve la force du lobby nucléaire dans notre pays, a commenté auprès de l'AFP le député-maire de Bègles (Gironde).

Tous les grands organismes internationaux ont reconnu le mensonge d'Etat proféré par le professeur Pellerin à l'époque de Tchernobyl. Je suis moi-même allé jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme, qui a condamné le gouvernement français, a-t-il poursuivi.

Décidément, dans ce pays, il est malvenu de remettre en cause les mensonges du nucléaire, selon M. Mamère. C'est une preuve supplémentaire de la nécessité de sortir du nucléaire, qui est une industrie dangereuse et qui est basé sur le mensonge et l'omerta.

C'est aussi une insulte pour ceux qui sont malades des suites du passage du nuage de Tchernobyl. C'est révoltant, a conclu M. Mamère.

La cour d'appel de Paris a mis fin à l'enquête ouverte en 2001 sur l'impact du nuage de Tchernobyl en France, a annoncé mercredi Me Bernard Fau, l'avocat des parties civiles.

Elle accorde donc un non-lieu à l'ancien patron du Service central de protection contre les rayons ionisants (SCPRI) le Pr Pellerin, qui était le seul mis en examen pour tromperie aggravée en 2006 dans cette affaire.

[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Tchern10

Les malades de la thyroïdes apprécieront.....
Quand à Europe Ecologie-Les Verts, on aimerai bien les entendre un peu plus sur Fukushima plutôt que sur leurs éternels problèmes d'Ego Ak47 Ak47 Ak47
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyMer 7 Sep 2011 - 12:23

Avec un nom pareil c'était clair qu'il n'aura pas de retour de bâton .... Discret
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyLun 12 Sep 2011 - 13:12

Explosion sur un site Nucléaire dans le gard.

http://www.europe1.fr/France/Gard-explosion-sur-un-site-nucleaire-713753/

L'incident a eu lieu à Marcoule lundi peu avant midi. Il y a un mort et quatre blessés.

Un four a explosé lundi peu avant midi sur le site nucléaire de Marcoule, dans le Gard. L'incendie provoqué par la détonation a été maîtrisé peu après 13 heures.

Un salarié a été tué ce matin à la suite d'une détonation survenue dans le local du four de fusion de déchets métalliques", a annoncé dans un communiqué la Socodéi, filiale du groupe EDF. "Quatre autre personnes ont été blessées dont une se trouve dans un état grave qui a été évacuée vers Montpellier.

L'incident s'est déroulé dans le centre Centraco de la société Socodei, filiale d'EDF, à Codolet, a précisé un porte-parole du Commissariat à l'énergie atomique (CEA). "Pour l'instant, il n'y a pas de rejets à l'extérieur", a-t-il ajouté.

Les blessés ne présentent aucun signe d'irradiation selon les informations d'Europe 1. Les mesures ont été réalisée par la Cellule mobile d'intervention radiologique et par les équipes de la Socodéi.
Pas de rejet radiologique ou chimique

Le four était destiné à retraiter les déchets métalliques peu ou faiblement radioactifs. Il permet de réduire leur taille pour permettre de les stocker plus facilement. L'explosion est sans doute due à "une réaction chimique peu violente" a estimé sur Europe 1 Francis Sorin de la Société française d'énergie nucléaire.

"Ça peut être aussi une explosion due à la criticité c'est- à-dire qu'à un moment, il y a une réaction nucléaire, une réaction en chaîne qui s'amorce mais qui ne peut pas durer. Elle est de très faible intensité mais elle suffit pour faire une explosion", a-t-il précisé.

Un périmètre de sécurité a été installé en raison des risques de fuite, ont précisé les pompiers. D'après le ministère de l'Intérieur, "aucune mesure de confinement ou d'évacuation" des salariés du site "n'a été nécessaire".

"C'est la première fois que ça nous arrive en 15 ans", a souligné sur Europe 1 la responsable de la médecine du travail. "Il ne faut pas paniquer. On se tient informés mais pour l'instant, on nous a juste demandé de s'enfermer dans le bâtiment et de ne pas sortir".

Une enquête va être diligentée afin de déterminer les causes exactes de l'accident. La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, est attendue sur place vers 17 heures.

---------------

Courage aux 5000 employés!

JB
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyLun 12 Sep 2011 - 13:39

30 kms de chez le taulier ça vient bon pour lui Amusé Amusé

ça va je suis encore loin 80 kms Rire Rire
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyLun 12 Sep 2011 - 14:41

Gard : explosion sur un site nucléaire

http://www.europe1.fr/

Par Europe1.fr avec la rédaction d'Europe 1 et AFP

Publié le 12 septembre 2011 à 13h46 Mis à jour le 12 septembre 2011 à 16h30

[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Marcoulepompierssitenuc

L'incident a eu lieu à Marcoule lundi peu avant midi. Il y a un mort et quatre blessés.

L'accident arrive six mois après Fukushima. Un four a explosé lundi, peu avant midi, sur le site nucléaire de Marcoule dans le Gard. Bilan : un salarié tué et quatre autres personnes blessées. L'incendie provoqué par la détonation a été maîtrisé peu après 13 heures, et l'Autorité de sûreté nucléaire a déclaré l'accident "terminé" vers 16 heures, précisant qu'il ne comporte "pas d'enjeu radiologique ni d'action de protection des populations". La ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, est attendue sur place vers 17 heures.

Le bâtiment n'a pas été endommagé et et les blessés ne sont pas contaminés. L'un d'eux, qui se trouvait dans un état grave, a été évacué vers Montpellier, a annoncé la Socodéi, filiale du groupe EDF, qui gère ce Centre de traitement et de conditionnement des déchets de faible activité (Centraco).
Périmètre de sécurité

Après l'incident, un périmètre de sécurité a été installé en raison des risques de fuite, ont précisé les pompiers. Mais d'après le ministère de l'Intérieur, "aucune mesure de confinement ou d'évacuation" des salariés du site "n'a été nécessaire".

L'explosion s'est produite dans un four utilisé pour faire fondre des déchets radioactifs métalliques de faible et très faible radioactivité, et qui permet de réduire leur taille afin de les stocker plus facilement. L'explosion est sans doute due à "une réaction chimique peu violente" a estimé sur Europe 1 Francis Sorin de la Société française d'énergie nucléaire. "Ça peut être aussi une explosion due à la criticité c'est-à-dire qu'à un moment, il y a une réaction nucléaire, une réaction en chaîne qui s'amorce mais qui ne peut pas durer. Elle est de très faible intensité mais elle suffit pour faire une explosion", a-t-il précisé.
"Il ne faut pas paniquer"

"C'est la première fois que ça nous arrive en 15 ans", a souligné sur Europe 1 la responsable de la médecine du travail. "Il ne faut pas paniquer. On se tient informés mais pour l'instant, on nous a juste demandé de s'enfermer dans le bâtiment et de ne pas sortir".

Une enquête va être diligentée afin de déterminer les causes exactes de l'accident. L'Agence internationale de l'énergie atomique, l'AIEA, a demandé à la France des informations sur l'explosion. Le centre de crise de cette agence de l'ONU a été "immédiatement activé".





-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour info ma soeur bosse à l'hôpital Avignon, où les blessés ont été rapatriés et les employés sont confinés dans le site de Marcoule, et il y a une distribution de pastille d'iodes à Bollène et autre villes alentour ... L'hôpital d'Avignon est en alerte nucléaire de niveau 1 .... Ca craint ... Loupe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyLun 12 Sep 2011 - 16:52

Reçu par mail cette info de la CRIIRAD :
http://bistrobarblog.blogspot.com/

Suite à l’incident sur le site de Marcoule, nous vous donnons ci-dessous les
premières informations :

Incident sur le site de Marcoule (Gard) : le service balises du laboratoire
CRIIRAD en vigilance accrue

- L'incident a eu lieu dans un site de l'entreprise SOCODEI, sur la commune
de Codolet. Il s'agirait de l'explosion d'un four intervenue aux alentours
de 11h45 heure locale (à vérifier).

- L'entreprise SOCODEI est spécialisée dans le traitement des déchets
radioactifs. Selon les autorités, il existe un risque de fuite.

- Actuellement, les vents du secteur soufflent en direction du sud.

- Ce lundi 12 septembre à 14h15 heure locale, aucune contamination n'a été
détectée par les balises gérées par la CRIIRAD.

- Le laboratoire CRIIRAD gère 6 balises dans la vallée du Rhône. Toutes sont
actuellement opérationnelles.

- Les balises de ce réseau les plus proches de Codolet sont :

- la balise atmosphérique d'Avignon (21 km au sud-sud-est),

- la balise aquatique d'Avignon (17 km au sud-sud-est),

- la balise atmosphérique de Montélimar (50 km au nord).



Le message ci-dessus est en ligne sur le site des balises CRIIRAD
http://balisescriirad.free.fr/, il sera mis à jour en fonction des nouvelles
informations qui nous parviendront.

Bien cordialement

L’équipe CRIIRAD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyLun 12 Sep 2011 - 19:15

Mince, il est pas mort alors .. Triste
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyLun 12 Sep 2011 - 22:04

Qui ça ? Rire
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyMar 13 Sep 2011 - 16:32

Les blessés ont finalement été emmené dans d'autres hopitaux dont un brulé grave à Montpellier.
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyMar 13 Sep 2011 - 16:37

La vérité sur l’accident nucléaire de Marcoule : deux morts, du personnel enfermé, et beaucoup de panique!

http://realinfos.wordpress.com/

13 septembre 2011


Témoignage d’une personne ayant des contacts sur le site:

"Je connais des personnes travaillant sur ce site, et certains très bons amis de personnes travaillant sur ce site.

Ce que je peux dire d’après mes sources, c’est que tout d’abord, il y a bien deux morts, suite à cette explosion, et non pas un seul. A voir donc, car les médias continuent de parler d’un seul mort.

La deuxième chose, c’est que bon nombre de personnes travaillant sur le site nucléaire (je pense pouvoir affirmer une centaine de personne concernées), ont été enfermé sans savoir ce qui leur arrivaient.

En effet, un ami a reçu un appel d’un ami à lui (depuis son portable qu’il n’aurait peut-être pas du avoir avec lui), travaillant sur le site nucléaire, ce dernier lui a demandé ce qu’il se passait, car ils étaient enfermés dans un local, avec l’obligation de rester là, et d’attendre. Ils ne savaient absolument pas ce qui se passait !! Il lui a alors demandé de se renseigner (médias, téléphone) afin de lui en dire plus !!

Voilà, je n’en sais pas plus pour le moment, mais en tout cas, ça prouve, que contrairement à l’assurance affichée par les responsables du site et des représentants du gouvernement, il y a eu panique sur place."
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyMer 14 Sep 2011 - 22:09

C'est mal barré Arrg et maheureusemment comme prévisible Suspect


Incident Marcoule:augmentation anormale de la radioactivité

http://realinfos.wordpress.com/

[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 .2011-09-12_incident-Marcoule_mesure-radioactivite_m


Après l’incident nucléaire dans l’unité Melox Areva de Marcoule le mardi 28 juin 2011, c’est ce lundi 12 septembre 2011 un four de traitement de déchets nucléaires (1) de l’installation nucléaire Centraco de la filiale EDF la Socodei qui explose entrainant la mort d’un salarié et des blessures importantes sur 4 autres dont l’un est dans un état grave. Un périmètre de sécurité a été installé en raison des risques de fuites.

Si le gouvernement et le ministère de l’Intérieur affirme que les blessés « n’ont pas été contaminés et qu’aucune mesure de confinement ou d’évacuation » des salariés « n’a été nécessaire » ce n’est pas ce qu’ont vécu les salariés du site, retenus sur place et ne pouvant ni s’éloigner ni rentrer, les uns à la fin de leur journée de travail, les autres à la reprise.

Devant, une nouvelle fois, les mensonges d’Etat et du lobby nucléaire, des membres du Collectif antinucléaire de Vaucluse ont effectué des mesures indépendantes de radioactivité en différents points de Vaucluse, du Gard et de l’Hérault. Le mistral soufflant ce jour c’est en aval de Marcoule que les mesures ont été réalisées dans un périmètres de 120km.

En voici les relevés (achevés à 23h00) qui font apparaître une augmentation anormale de la radioactivité dont la cause pourrait être liée à l’incident de Marcoule, sauf à ce qu’une autre explication crédible soit fournie par les responsables de l’accident nucléaire.

La Provence est la région la plus nucléarisée de France et, comme nous le rappelions encore la semaine passée aux Conseillers Généraux de Vaucluse, les provençaux sont exposés aux radiations et rejets dans l’atmosphère ainsi que dans l’eau des sites nucléaires du Triscastin, de Marcoule et de Cadarache, tous situés sur des failles sismiques qui, comme en juillet dernier, deviennent actives. L’eau du robinet est contaminée (présence de Tritium radioactif) et le Rhône et de ses sédiments aussi (présence de plutonium) jusqu’en Camargue.

La Centraco n’en est pas à son coup d’essai

La Centraco n’en est pas à son coup d’essai en matière d’accidents et d’incidents. L’ASN (Autorité de Sureté Nucléaire) en donne une liste à la Prévert (2) :

. Perte temporaire de la détection de l’alarme incendie de l’unité d’incinération (mai 2011)

. Perte des deux chaînes de surveillance assurant le contrôle radiologique (aout 2010)

. Non respect de la périodicité de réalisation des essais des détecteurs (novembre 2008)

. Dépassement des limites mensuelles et anuelles de rejets gazeux en tritium (décembre 2007)

. Dépassement d’une des limites radiologiques pour l’acceptation de déchets (juillet 2007)

. Perte de ventilation de locaux de l’unité d’incinération et absence (juillet 2006)

. Non respect d’une prescription technique suite à une opération de maintenance périodique (septembre 2006)

. Anomalie liée au non-respect d’une prescription technique particulière (avril 2006)

. Non respect de la prescription technique limitant l’activité radioactive massique de fûts de déchets liquides (février 2005)

. Départ de feu à l’atelier de reconditionnement automatique de déchets (février2003)

. Dépassement de la limite de radioactivité autorisée pour le reconditionnement manuel des déchets (mars )

. Dépassement des valeurs autorisées en dioxines et furannes dans les rejets (03/2002)

. Dépassements de la concentration en monoxyde de carbonne (CO) maximale ( juillet 2000)

. Manque d’efficacité des filtres THE du dernier niveau de filtration (DNF) (avril 2000)

C’est au quotidien que la contamination radioactive existe.

Les 950 000 victimes à ce jour de Tchernobyl, les centaines de milliers d’habitants expulsés de chez eux, les territoires entiers contaminés pour des milliers d’années, les 4000 salarié-e-s contaminé-e-s de Fukushima, les enfants japonais irradiés au quotidien, les territoires devenus impropres à la vie pour des milliers d’années, les milliers de travailleurs et d’habitants expulsés de chez eux démontrent que le nucléaire porte atteinte au vivant, à la démocratie, aux territoires et à toutes les activités et projets humains. En France aussi.

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse, regroupant des citoyen-ne-s, des associations, et des travailleurs du département, rappelle qu’il a alerté à plusieurs reprises les maires des communes vauclusiennes et, encore dernièrement, chaque Conseiller Général du département. Vont-ils enfin assumer leur responsabilités et faire fermer les sites nucléaires de la région? Les élus vont-ils faire preuve enfin de courage en se libérant du joug du lobby nucléaire et des compromissions qui en découlent?

Plus de 3000 vauclusien-ne-s ont signé à ce jour une pétition exigeant l’arrêt immédiat et définitif des réacteurs nucléaires de Tricastin, tous vétustes, et de l’ensemble des sites nucléaires de la région et au-delà.

____

1 – L’usine CENTRACO – acronyme pour « centre nucléaire de traitement et de conditionnement » – située sur la commune de CODOLET dans le GARD pratique l’incinération et la fusion de déchets faiblement radioactifs.

En France, à partir des critères internationalement reconnus, différents types de déchets ont été définis par l’Autorité de sûreté nucléaire, chacun nécessitant une gestion différente :

les déchets de haute activité (HAVL) et les déchets de moyenne activité et à vie longue (MAVL) : ce sont principalement les déchets issus du cœur du réacteur, hautement radioactifs ; et dont la radioactivité reste notable pendant des centaines de milliers, voire millions d’années. Ces déchets se transforment en « faible activité vie longue » (FAVL)). 5 000 tonnes sont des déchets ultimes contenant 99 % de la radioactivité totale. Ils sont stockés dans les usines de retraitement de La Hague et de Marcoule.

les déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC) : ce sont principalement les déchets technologiques (gants, combinaisons, outils, etc.) qui ont été contaminés pendant leur utilisation en centrale ou dans une installation du cycle. Leur nocivité va jusqu’à 300 ans.

les déchets de très faible activité (TFA) : ce sont principalement des matériaux contaminés provenant du démantèlement de sites nucléaires : ferraille, gravats, béton… Ils sont peu radioactifs mais les volumes attendus sont plus importants que ceux des autres catégories.

Selon la définition de l’AIEA, est considéré comme déchet radioactif « toute matière pour laquelle aucune utilisation n’est prévue, et qui contient des radionucléides en concentrations supérieures aux valeurs que les autorités compétentes considèrent comme admissibles dans des matériaux propres à une utilisation sans contrôle »1. En France2, un déchet radioactif est une matière radioactive ne pouvant être réutilisée ou retraitée (dans les conditions techniques et économiques du moment). Ne sont considérés, au sens juridique, comme « déchets radioactifs » que les seuls déchets ultimes. De ce fait, des substances radioactives déjà utilisées ne sont pas nécessairement considérées comme des déchets, mais peuvent être comptabilisées comme des matières valorisables, quand elles peuvent faire l’objet d’une utilisation industrielle future (par exemple, l’uranium de traitement, l’uranium appauvri ou le combustible usé). D’autre part, un déchet n’a légalement le caractère « radioactif » que s’il nécessite des dispositions de contrôle de radioprotection : une substance dont la radioactivité est suffisamment faible peut ne pas entrer dans la catégorie de « déchet radioactif » si sa radioactivité est suffisamment faible, ou suffisamment diluée (par rapport aux critères de la CIPR). Ainsi, d’une manière générale, les rejets d’effluents radioactifs liquides ou gazeux (tritium, carbone 14…) ne sont pas considérés comme des déchets radioactifs si leur activité ne dépasse pas les limites autorisées (variables selon les états et les époques), et est considérée comme suffisamment faible pour qu’aucune mesure de radioprotection ne soit nécessaire. De même, en France, un arrêté ministériel daté du 5 mai 2009 précise les conditions de dérogation pour l’utilisation de rebuts faiblement radioactifs dans la fabrication des produits de grande consommation 3, les matériaux de construction inclus (en l’occurrence, contre l’avis de l’Autorité de sûreté nucléaire4).

(2) CENTRACO – Traitement de déchets et effluents radioactifs – Marcoule – SOCODEI

. Le 25 mai 2011 à 17h08 lors du déroulement d’un essai périodique visant à tester le bon fonctionnement de détecteurs incendie de l’installation CENTRACO, un dysfonctionnement technique a entraîné la perte de la détection de l’alarme incendie sur l’unité d’incinération.

. Perte des deux chaînes de surveillance assurant le contrôle radiologique… Dans la nuit du 15 août 2010, lors du fonctionnement de l’incinérateur, une défaillance de l’alimentation électrique a occasionné l’arrêt du dispositif de contrôle des rejets gazeux à la cheminée, pendant une durée de quatre heures et dix minutes.

. Non respect de la périodicité de réalisation des essais des détecteurs. Le 26 novembre 2008, un audit de surveillance interne a révélé le non respect de la périodicité de réalisation des essais des détecteurs incendie sur différents ateliers.

. Dépassement des limites mensuelles et anuelles de rejets gazeux en tritium. Le 17 décembre 2007 dernier à 17h30, l’analyse des rejets en tritium gazeux de l’usine CENTRACO, a permis de détecter un dépassement de la limite annuelle autorisée de l’ordre de 10%.

. Dépassement d’une des limites radiologiques pour l’acceptation de déchets. Le 3 juillet 2007, à la suite de la réception dans l’installation CENTRACO de fûts de déchets liquides destinés à y être incinérés, l’analyse radiologique réalisée par SOCODEI a permis de constater que la radioactivité d’un des fûts était supérieure à une limite fixée par les prescriptions techniques de l’installation.

. Perte de ventilation de locaux de l’unité d’incinération et absence. Le 31 juillet 2006, suite à une opération de maintenance, le système de ventilation de plusieurs locaux de l’unité d’incinération, s’est mis à l’arrêt. L’alarme reportée en salle de conduite n’a pas été détectée par les opérateurs et l’ordre d’évacuation des locaux, tel que prévu par les règles générales d’exploitation de l’installation, n’a pas été donné.

. Non respect d’une prescription technique suite à une opération de maintenance périodique. Le 22 septembre 2006, dans le cadre d’une opération de maintenance périodique, la bonne efficacité d’un filtre qui venait d’être remplacé n’a pas été contrôlée, conformément au référentiel de l’installation.

. Anomalie liée au non-respect d’une prescription technique particulière. Le 26 avril 2006, des fûts de déchets liquides, reçus à Centraco dans le cadre d’une autorisation dérogatoire particulière, n’ont pas été gérés suivant la procédure définie.

. Non respect de la prescription technique limitant l’activité radioactive massique de fûts de déchets liquides. Le 23 février 2005, après un contrôle de la radioactivité massique de fonds de fûts de déchets liquides, il est apparu qu’une limite fixée par les prescriptions techniques de CENTRACO avait été franchie.

. Départ de feu à l’atelier de reconditionnement automatique de déchets. Le 24 février à 20 heures, un départ de feu a été détecté dans l’installation CENTRACO, au niveau de l’atelier de reconditionnement automatique des déchets destinés à être incinérés. L’équipe locale d’intervention sur incendie a rapidement circonscrit le feu. L’atelier de reconditionnement automatique assure notamment le broyage des déchets. C’est là que s’est produit le départ de feu, causé par la présence de solvants dans les déchet de flacons de solvants provenant du centre du CEA de Cadarache. Cette présence de solvants dans les déchets est interdite mais leur détection s’avère très difficile.

. Le 7 mars, un dépassement de la limite de radioactivité autorisée pour le reconditionnement manuel des déchets a été constatée dans sept fûts de déchets à l’installation CENTRACO sur le site de Marcoule.

. Dépassement des valeurs autorisées en dioxines et furannes dans les rejets (03/2002). La concentration en dioxines et en furannes dans les rejets gazeux de l’incinérateur de l’usine CENTRACO a dépassé les valeurs autorisées par arrêté ministériel.

. Dépassements de la concentration en monoxyde de carbonne (CO) maximale (12/2000). Les 27 et 29 juillet, la concentration en monoxyde de carbone (CO) maximale autorisée dans les rejets gazeux de l’incinérateur de CENTRACO a été dépassée.

. Manque d’efficacité des filtres THE du dernier niveau de filtration (DNF) . Le 6 avril, alors que l’unité d’incinération était à l’arrêt, l’exploitant a constaté que l’efficacité des filtres THE du dernier niveau de filtration (DNF) était inférieure aux valeurs prescrites par les règles générales d’exploitation.

__________________________

Collectif antinucléaire de Vaucluse / CAN84 – collectifantinucleaire84@hotmail.fr – 06 60 76 04 03 – www.coordination-antinucleaire-sudest.org
Communiqué de Presse du 12 septembre 2011 16h30

Source : sos-crise.over-blog.com















Suivant les événements, pas loin des extrêmes, il est à compter que je quitte le coin SI les rejets augmentent, mais j'en suis pas là, et je le confirmerai, et c'est là que la décision d'Alex au japon, dans une autre mesure prend son sens, la radioactivité est invisible, comment prend-t-on conscience d'un danger invisible à l'oeil ... comme de l'antigel dans du vin


Et le silence collaborateur des médias-pantins ne va rien arranger ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyJeu 15 Sep 2011 - 5:47

Quasiment aucun mots sur "cet incident sans gravité" dans les médias....
C'était à prévoir, l'Omerta autour du nucléaire n'est pas compatible avec un fonctionnement démocratique.

Même la Crirad soit disant indépendante et si prompt a dénoncer la situation à Fukushima est étrangement silencieuse.... bah
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyJeu 15 Sep 2011 - 7:56

Bah déjà au Japon , l'info était et est toujours censurée en France, alors lorsque ça arrive sur place ...

D'un autre coté je ne m'affole pas pour autant, mais je guète .... down on it clin doeil comme dirait ....


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyJeu 15 Sep 2011 - 10:53

Asca a écrit:

[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Marcoulepompierssitenuc

Ça commençait mal, rien qu'avec cette photo qui sort d'on ne sait où.... T'imagines les mecs intervenir sur un incident nucléaire en tee-shirt (même pas UM) cmalade cmalade cmalade

Regardez il y a pas de danger, les pompiers sont en tongs MDR MDR MDR
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyJeu 15 Sep 2011 - 11:13

Bob a écrit:
cmalade

Regardez il y a pas de danger, les pompiers sont en tongs MDR MDR MDR


Mort de rire Mort de rire Mort de rire Mort de rire Mort de rire Mort de rire Mort de rire Mort de rire Mort de rire Mort de rire

MOOOOORT DE RIRE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 EmptyJeu 15 Sep 2011 - 16:08

Asca a écrit:
Bah déjà au Japon , l'info était et est toujours censurée en France, alors lorsque ça arrive sur place ...

D'un autre coté je ne m'affole pas pour autant, mais je guète .... down on it clin doeil comme dirait ....



guète down on it excellent. Amusé Cool
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Info] Le Nucléaire en France   [Info] Le Nucléaire en France - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Info] Le Nucléaire en France
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [PETITION] Nucléaire : fermeture définitive des 4 réacteurs de Tricastin
» [Info] Le Pakistan ...
» [Info] Le Maroc ....
» Info Marseille
» INFO france

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Général :: INFOS - NEWS - NOUVELLES-
Sauter vers: