Univers Mercedes
Ce forum est fermé depuis Mai 2013. L'aventure Mercedes-Benz s'est arrêtée ce jour là.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.
Univers Mercedes
Ce forum est fermé depuis Mai 2013. L'aventure Mercedes-Benz s'est arrêtée ce jour là.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.
Univers Mercedes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 édition Collector du manga ...
Voir le deal

 

 [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptyJeu 25 Nov 2010 - 16:04

La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -
Texte: Gabriel LESSARD
Source : automobile-sportive

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1024
La précédente génération des coupés CL W215 dans la gamme Mercedes avait renoué avec la sportivité et l'élégance des lignes. Pour son nouveau coupé amiral, le constructeur de Stuttgart, non content d'avoir déjà dévoilé et commercialisé les versions CL500 et CL600 VOIR : ICI respectivement dotées d'un V8 et d'un V12, jette sur le ruban bleu la sportive de la gamme : le coupé CL 63 AMG VOIR : ICI. Une ligne classique, agréée d'un kit carrosserie suggestif et de trains roulants sportifs, un V8 démoniaque et très sportif, le tout conservant le confort et le luxe indissociable de l'image Mercedes. Un vrai coupé pour gens (fortunés !) pressés...

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1034

Nous ne vous ferons pas l'injure de remonter jusqu'aux années 50 avec les coupés 220 S/SE (série W180 / W128) qui inaugurèrent en 1956 un montant arrière unique et qui fera date à Stuttgart. Tous les modèles qui se succéderont essaieront de conserver cette élégance de facture très classique en utilisant les composants de la berline Classe S. Dans les années 80, Mercedes fit date avec la lignée des coupés "SEC" dont la ligne à l'élégance ultime était mise en valeur par des moteurs V8 performants pour les versions 500 SEC et surtout 560 SEC, une auto aujourd'hui très recherchée en bon état par les amateurs du genre. Puis dans les années 90, les designers de Stuttgart furent bridés et le luxe devait alors, selon les grands stratèges allemands, être synonyme de " massif ". La génération de Classe S W140 avec son coupé SEC puis CL qui en fut dérivé ne brilla ni par sa ligne, ni par ses qualités sportives. Conscients de cette erreur, Mercedes corrigea le tir avec maestria pour ses coupés CL W215. Un florilège de versions toujours plus sportives conféra au prestigieux coupé allemand une image enviable, que seuls les Bentley Continental GT et BMW M6 purent lui disputer, mais que sur le tard. Il fut commercialisé initialement en CL 55 AMG avec un V8 atmosphérique de plus de 360 ch, puis le CL 55 AMG Kompressor et son V8 de 500 ch et enfin en bouquet le CL 65 AMG et son V12 biturbo de 612 ch. Fillettes s'abstenir ! C'est dans le courant de cette année 2006 que Mercedes dévoila le nouveau CL W216, dans la foulée de la nouvelle Classe S W221 qui partage avec lui plateforme, composants et mécaniques. Mais, l'histoire étant un éternel recommencement, Mercedes semble faire un retour en arrière stylistique avec un coupé plus classique et bourgeois de ligne que sportif comme l'était son prédécesseur. Une logique plutôt cohérente en raison de profil des acheteurs de ces missiles de la route et de la philosophie dégagée par la gamme CL…

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1025

DESIGN
Pour les amateurs de style racé, le nouveau CL déçoit au premier abord. Pourtant, à y regarder de plus près et selon les angles, certains traits sont intéressants et présentent le mérite de changer le style Mercedes-Benz. Notamment toute la face avant qui semblent être plus large que l'arrière en raison d'arches de roues (très !) prononcés et des blocs optiques étirés en une seule partie de chaque côté. En vrai, il semble moins imposant que sur les photos. Le CL63 AMG possède cependant une allure marquante, grâce au nouveau kit carrosserie AMG au style magistral auquel répond le design des larges passages de roue. Pas de doute, le CL63 AMG en impose avec ses athlétique pare-chocs AMG agrémenté d'antibrouillards ronds cerclés de chrome, de larges ouvertures pour l'air de refroidissement et de sorties d'air latérales. Il est doté en exclusivité de prises d'air chromées ainsi que de la puissante grille de calandre AMG avec deux lamelles horizontales chromées et de multiples branches verticales noires. Les lentilles des projecteurs, peintes dans le coloris titane, contribuent également à la sportivité. Les protections de bas de caisse AMG aux contours affirmés poursuivent la ligne du pare-chocs avant jusqu'à l'arrière, dont le côté massif est accentué par la jupe arrière AMG et ses inserts noirs. Les deux sorties d'échappement doubles chromées du système d'échappement sport AMG apportent un agrément autant sonore que visuel. Autre caractéristique : les monogrammes " 6.3 AMG " sur les ailes avant. Ses jantes très aérées de 19 pouces concourent à " habiller " le look général du CL.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1027

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1028

INTERIEUR AU TOP
On regrette d'emblé que l'intérieur reprenne presque telle quelle la planche de bord de la Classe S, au dessin pas vraiment élégant ni sportif. Pratique et agréable à l'usage, mais pas sportif. La sportivité exclusive se retrouve dans la finition et présentation intérieure. La riche dotation de série comprend la sellerie cuir passion et les sièges sport AMG au design spécifique, avec leurs capitons transversaux et des fonctions multi-contours et massage (!). Le volant sport ergonomique AMG, avec sa couronne à la forme prononcée et ses palettes de commande de boîte AMG en aluminium portent les inscriptions " up " et " down ". Agréable au toucher, il ne brille pas en revanche par son élégance ni son dessin pas sportif. Le combiné d'instruments AMG est équipé du menu principal AMG avec chronomètre de course (Racetimer). Autre vedette de l'habitacle : l'horloge analogique exclusive sur la console centrale, dans le style " ingénieur IWC ". Les baguettes de seuil AMG en acier brossé inoxydable viennent compléter l'ensemble. L'habitabilité arrière est correcte et l'accès aux places arrière pas trop compliquées. Autre curiosité, le combiné radio-multimedia qui offre un tuner du type des années 50-60, mais avec un affichage totalement numérique. Bizarre ! Quelle mouche a donc piqué les ingénieurs allemands ? Est-ce pour séduire et faire vibrer la fibre nostalgiques des acheteurs qui ont dans la grande majorité des cas plus de 50 ans ?... La plupart des fonctionnalités de l'habitacle se pilotent depuis une molette (tiens, tiens !) qui est nettement plus intuitive que l'I-Drive de BMW. On trouve une position de conduite idéale avec les multiples réglages qu'offrent les sièges et la colonne de direction.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1029
MOTEUR
Nous avions déjà dévoilé en grande partie tout l'attrait de la mécanique qui équipe le CL63 AMG. Ce V8 atmosphérique entièrement en aluminium très résistant fascine par sa technologie inspirée de la Formule 1, et rappelle l'impressionnant parcours d'AMG dans le sport auto. Les conduits d'admission et d'échappement verticaux ainsi que la nouvelle tubulure d'admission variable avec deux volets de réglage intégrés garantissent un remplissage optimal des cylindres. Les poussoirs des culasses permettent :d'obtenir une distribution ferme, et donc un régime élevé. Ce V8 ultra moderne de Mercedes-AMG se caractérise également par le calage variable de l'arbre à cames, le carter de cylindres Closed-deck particulièrement rigide et les parois de cylindre traitées par le nouveau procédé révolutionnaire à canon à détonation. Il faut se rappeler que pour la première fois, AMG a pu élaborer un moteur avec un cahier des charges maîtrisé et non imposé. Résultat, la puissance de 525 ch parle d'elle-même, mais plus encore c'est le régime maxi de près de 7 000 tr/mn qui fascine. Cela faisait en effet longtemps qu'un coupé Mercedes n'avait pas été en si bonne forme mécanique dans les hauts régimes. Les accélérations sont, malgré le poids de plus de deux tonnes, foudroyantes avec un 0 à 100 km/h franchi en 4,6 secondes. Les reprises sont toutefois moins efficaces qu'avec l'ancien CL55 AMG Kompressor ce qui parait naturel en raison des différences d'alimentation moteur. Le choix du V8 6,2 litres atmosphérique, si brillant soit-il, sur un coupé très typé GT de plus de deux tonnes a tout de même de quoi surprendre. D'autant plus que la sonorité de ce V8 d'exception est très étouffée dans le CL, plus d'ailleurs nous semble-t-il que dans la classe S63 AMG ! Complément idéal à ce déploiement de puissance, la boîte de vitesses Speedshift 7G-Tronic s'utilise via une palette de commande de boîte AMG au volant et propose trois programmes de conduite. Un commutateur situé sur la console centrale permet de choisir entre les programmes "S" (Sport), "C" (Confort) et "M" (Manuel), qui offrent des caractéristiques différentes en termes de passage des vitesses, de courbe caractéristique de la pédale d'accélérateur et de réglage de la suspension et des amortisseurs du train de roulement sport AMG. Inutile de préciser que dans 99% des cas les clients des CL63 AMG rouleront avec le mode " confort " ou " sport " mais rarement en mode " manuel " car cette boîte, aussi excellente soit-elle, reste toujours une boîte automatique avec verrouillage des rapports et convertisseur de couple. Si la douceur et discrétion du passage des rapports sont étonnantes, le nombre de rapports (7) semble la faire hésiter parfois entre plusieurs rapports selon les régimes adoptés et nous avons relevé quelques lenteurs par moment.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1030

CHASSIS
Pas de surprise, pour garder un tel vaisseau sur la route avec les 525 ch et les 630 Nm de couple, l'œil de Moscou surveille tout écart de conduite. Toute la panoplie désormais habituelle chez Mercedes est présente : ESP, BAS, ASR,…, mais également la suspension pneumatique active ABC. Elle permet de combiner à merveille un compromis confort-efficacité dans la tenue de route. Malgré les très grosses roues de 19 pouces à pneus tailles basses de 255/40 à l'avant et 275/40 à l'arrière, le confort reste préservé, même à allure soutenue. Le CL 63 AMG est doté d'un train de roulement et d'un système de freinage évolués. Le train de roulement sport AMG basé sur la suspension active ABC élimine presque totalement les mouvements de la superstructure au démarrage, dans les virages et au freinage. Le roulis est très nettement réduit dans les courbes et efficacement limité dans les manœuvres d'évitement rapides. Le freinage haute performance AMG de nouvelle génération basé sur le système Adaptative Brake permet de taper dans les freins avec mordant et puissance. Innovation caractéristique d'AMG, l'essieu avant est équipé d'étriers flottants doubles. Cette technique unique au monde associe les avantages des freins à étriers flottants - moindre transmission de la chaleur au liquide de frein et avantages évidents en termes de confort, grâce au guidage des garnitures de frein - avec la performance de freins à étriers fixes aux dimensions généreuses. Les grands disques de frein composites à toutes les roues assurent une distance d'arrêt extrêmement courte, même en cas de chargement important. Si nous n'avons pas pu suffisamment tester le CL63 AMG pour mettre à mal son freinage, nous émettrons donc quelques réserves sur son endurance à rythme très soutenu en raison du poids démesuré de l'auto. Malgré sa taille et son poids, le CL63 AMG étonne par sa facilité de conduite et surtout un dynamisme de châssis qui, s'il ne permet pas d'aller taquiner une GTI affûtée sur une petite route corse, permet de faire oublier ses handicaps pour être finalement assez vif et très équilibré. Seule la direction ne communique pas assez d'informations de la chaussée.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1031

CONCLUSION
Sortir d'une telle auto ne peut que laisser perplexe et abasourdi. Le compromis global est exceptionnel et peu de constructeurs peuvent proposer une telle débauche de performances et de luxe. En regardant bien, la BMW M6 joue dans un autre registre, tout comme la Ferrari 612 Scaglietti. Il faut chercher dans ses souvenirs d'ancien pour se rappeler les Facel Vega d'antan avec les HK500 et Facel II pour retrouver ce cocktail si rare et détonnant. Luxe, calme et volupté capable de se déchaîner dès que l'on lâche la cavalerie. Les vraies amateurs d'autos sportives devront chercher ailleurs ou se tourner plus vers un CLS 63 AMG ou un CLK 63 AMG pour rester chez Mercedes-Benz, mais en revanche, les heureux amateurs de GT rapide, qui habitent près de la frontière allemande devront trouver leur bonheur pour cruiser à 250 km/h sur les autobahn...

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1035

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1036

CE QU'ILS EN ONT PENSE
"En matière de puissance, de performances et de degré de sophistication, le nouveau CL place la barre encore plus haut, là où seuls les meilleurs évoluent. Le CL 63 AMG est un véritable jet de la route, étonnamment efficace, voire communicatif grâce à son exceptionnelle mécanique. Une belle vitrine et un écrin somptueux pour ce V8 entièrement conçu par AMG. Mais ces étonnantes qualités reposent en grande partie, ne l'oublions pas, sur la forte présence de l'électronique."
Motorsport - décembre-janvier 2006 - Mercedes-Benz CL63 AMG.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Design10
Finition Désigno

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES-BENZ CL 63 AMG (W216) 2006-
Prix : env. 170 000 Euros (01/11/2006)
MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 32 soupapes, 2x2 arbres à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Gestion électronique intégrale Bosch ME 9.7
Cylindrée en cm3: 6 208
Alésage x course : 102,2 x 94,6
Puissance ch DIN à tr/mn: 525 à 6 800.
Puissance au litre en ch DIN : 84,56
Couple maxi en Nm à tr/mn: 630 à 5 200
Couple au litre en Nm : 101,48
TRANSMISSION
AR + ESP + ASR
Boîte de vitesses (rapports): Boîte automatique 7 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 2 085
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,97.
Freins : AV 2 disques ventilés (Ø 390 mm) et AR 2 disques ventilés (Ø 365 mm) + ABS + BAS.
Pneus : AV 255/40 ZR 19 et AR 275/40 ZR 19.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 250
0 à 100 km/h : 4,6
Consommation moyenne : 15 L/100 Km.


[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Design11
Finition Désigno
BIEN +
Finition !
Performances !
Compromis confort/efficacité
4 vraies places
Kit carrosserie AMG agressif
V8 envoûtant
Boîte auto efficace
Equipement
Facile à conduire
Freinage puissant


PAS BIEN -
Poids !
Boîte auto imposée
Direction peu communicative
Style massif
Planche de bord sans charme pour un coupé
Prix


[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Design12
Finition Désigno

automobile-sportive
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptyJeu 25 Nov 2010 - 16:16

Mercedes CL 63 et 65 AMG restylés : histoires de turbo
Publié par Antoine Arnoux le 10 juillet 2010

sport-prestige

Suite aux premiers pas du Mercedes CL restylé, dont la gamme classique était présentée à Goodwood la semaine passée, il était prévisible que ses versions 63 et 65 AMG aient droit à leur dépoussiérage de mi-carrière. Le constat est le même : l’évolution esthétique relativement mince dissimule de profondes évolutions techniques. Évolution qui se concentre sur la partie mécanique, spécialement pour le CL63 AMG. Le grand coupé Mercedes marque en effet les adieux au V8 6,2 litres de 525 ch et l’arrivée du nouveau 5,5 litres biturbo, adoptant l’injection directe.

L’atmosphérique qui cède la place à la suralimentation, il faudra s’y faire : BMW a déjà ouvert le bal avec le V8 des X5 et X6 M. la sempiternelle question de l’efficience a eu raison de certaines traditions. À voir avant de crier au loup, ses 544 ch ( couple maxi de 800 Nm! ) ayant sans doute conservé leur caractère estampillé AMG. La barre est haute pour ce nouveau bloc qui prendra progressivement la place de l’excellent 6.2 sur le reste des modèles AMG. Le prochain à se doter du 5.5 biturbo sera la Classe S, à la rentrée.

Les changements sont moins flagrants sur le CL65 AMG, version extrême du CL qui conserve son colossal V12 6 litres biturbo. La puissance passe à 630 ch, soit un gain symbolique de 18 ch. Le couple de 1000 Nm reste inchangé, pour des raisons évidentes de survie de la transmission.

Visuellement, on prend la même et on recommence, ou presque : en clair, la calandre devient plus anguleuse et la bouclier avant reprend le style trapézoïdal déjà vu sur le roadster SL. En parlant du SL, le CL cru 2011 en reprend le petit décrochement des phares avant. Toujours côté optiques, de larges rampes de Leds intégrées à la proue et des feux de recul encadrant la plaque d’immatriculation font leur apparition. Suffisant pour viriliser l’allure jugée trop bourgeoise du CL, en espérant que le chant du nouveau V8 ne dépare pas l’ensemble.


[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1037

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1038

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1039

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1040

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1041

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1042

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1043

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1044

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1045

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1046

sport-prestige


Dernière édition par Le naïf le Ven 26 Nov 2010 - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptyJeu 25 Nov 2010 - 21:02

Les sorties, les boucliers, AB et calandre sont différents du début à la fin. Mais "Miam" quand même Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptyVen 26 Nov 2010 - 10:34

Asca a écrit:
Les sorties, les boucliers, AB et calandre sont différents du début à la fin. Mais "Miam" quand même Amoureux

Voici l'explication cher Asca clin doeil

Essai Mercedes CL 63 AMG : V8, biturbo et damnation
Publié par Antoine Arnoux le 21 septembre 2010

Source : sport-prestige


[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1078

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1076
Nos deux CL avant l’attaque de la route Napoléon

Cette voiture, c’est le diable. Masquant ses noirs desseins, le tentateur Mercedes CL repoussait déjà les limites de l’entendement en recevant le badge AMG. Avec l’arrivée du nouveau V8 biturbo sur le CL63 AMG, plus puissant et plus sobre, il est censé confiner à la folie. En guise d’épreuve, la route Napoléon et le début des Alpilles…

Comme par hasard, notre infernale monture a revêtu des atours évocateurs. Noir d’encre pour la robe et habitacle ivoire Designo. L’ambiance est inquiétante, étrangement raffinée. D’emblée, je pense au Rake’s Progress de Stravinsky : signer un pacte avec un inconnu d’allure bourgeoise et inoffensive, on sait ou cela en a mené certains. À la folie, tout simplement. Quelques indices auraient pourtant du m’avertir : les freins sur-dimensionnés, à peine cachés par les colossales jantes de 20″, ou les ailes flanquées du monogramme V8 biturbo. Ça, c’est nouveau.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1077

Le monumental coupé Mercedes vient de subir son remaniement de mi-carrière. Étape prévisible après quatre ans d’existence, afin de relancer une diffusion confidentielle et conforter sa place de meneur sur ce segment. Pas question de bouleverser les traits de celui qui fait figure de coupé Classe S, simplement de lui adapter les derniers codes esthétiques Mercedes. À savoir, un retour aux angles.

Spécifique aux versions AMG, la calandre devient plus imposante, presque verticale. Les optiques avant, plus acérés, ont gagné cette petite protubérance à la manière du roadster SL. Le fameux motif en biseau, arête centrale qui semble courir du bouclier avant vers l’arrière, a été accentué. Un peu plus ténébreux, le CL…

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1079

Pour l’arrière, l’évolution est plus ténue. Le contour des feux ne change pas d’un iota, seul un nouvel agencement de l’éclairage et les feux de recul, encadrant désormais la plaque d’immatriculation sont à relever. Choix étrange d’ailleurs, qui a tendance à alourdir la poupe.

Nous reviendrons plus tard sur les modifications reçues par la gamme CL « classique ». En attendant, un compagnon de fortune m’ouvre la route en CL65 AMG… L’heure est venue de s’occuper de la principale évolution du CL63 AMG : son V8. Levier sur D ( bizarre, le levier sur la colonne de direction sied davantage à une paisible limousine ), les 5,10 mètres étoilés s’ébrouent.

Moteur !

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1080

Sous le capot, un V8 signé conformément à la tradition : chaque moteur Mercedes AMG reçoit le paraphe du mécanicien chargé de son assemblage. Les choses ont pourtant changé depuis le formidable 6,2 l des 63 AMG que nous connaissions jusqu’alors : l’efficience a fait son entrée par la grande porte, y compris sur les Mercedes arborant les trois lettres.

Contact, d’inquiétants borborygmes s’exhalent des quatre sorties qui encadrent le monumental diffuseur arrière. Tout au bout de la ligne d’échappement, on trouve la dernière mouture du V8 AMG. Première ruse de l’esprit du Malin : derrière le badge 63 AMG ne se cache plus le 6,2 l atmosphérique, mais un inédit bloc alu 5,5 litres dopé par deux turbocompresseurs soufflant à 1 bar et une injection directe. Un cas d’école de downsizing… Résultat, on pointe à 544 ch et 800 Nm dès 2000 trs/mn, voire 571 ch et 900 Nm avec le Pack Performance ( pression portée à 1,3 bar ), contre 525 ch et 630 Nm pour l’ancien V8 atmo.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1081

Nous le verrons plus tard, le coup de Trafalgar tourne à la perversion : une telle débauche dans un confortable coupé capable d’emmener quatre adultes, c’était du jamais vu. « Au lieu de vous assaillir brutalement les cervicales, le V8 AMG le fait avec plus de réserve, sur une plage plus étendue. » Hélas, d’aucuns risquent de regretter les vocalises de l’ancien V8, sans doute plus noble, plus pointu dans sa rage à assaillir la zone rouge. Typé course courte ( 98 x 90,5 mm ), il est toujours aussi prompt à grimper dans les tours mais désormais, les relances se font de manière plus linéaires. Sans doute un effet de la suralimentation. Le coup de pied aux fesses n’était déjà pas sa spécialité, il est ici parfaitement gommé.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1082

La boite 7 rapports MCT Speedshift, désormais disponible sur le V8 AMG, y est pour quelque chose. On lui reprochera difficilement sa douceur, tant elle se montre réactive, rapide dans son exécution. Tomber 3 rapports lors d’une franche accélération, c’est naturel. Et pour une fois, les palettes au volant sont suffisamment grandes. De toute façon, on préfèrera ne les solliciter qu’au rétrogradage, et dans certains cas extrêmes. Ce qui change, finalement : au lieu de vous assaillir les cervicales vers 4000 trs/mn, le CL 63 AMG remanié le fait avec plus de réserve mais plus tôt, sur une plage beaucoup plus étendue : jusqu’à 6000 rotations, le souffle sulfureux du gros cœur est infatigable.

Facile, dès lors, d’afficher une consommation de 10,5 l/100 km sans dépasser les 2500 trs/mn. Coupleux, plein dès les très bas régimes, le V8 biturbo ne demande pas à être cravaché pour en tirer des performances extraordinaires. Mais surréalistes, si : sportivement mené, il s’agit de l’un des moteurs les plus efficaces de la production actuelle ( 0 à 100 en 4,5 s, 250 km/h en pointe, relevé à 300 km/h avec le Pack Performance ). Ironie? Signalons la présence du Start & Stop et d’un système de récupération d’énergie au freinage. C’est toujours ça de pris, même si nous aurons frisé les 18 l/100 km lors de notre essai. Sans regret ni complexe, d’ailleurs…

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1083

Comportement routier
Certains font appel à la transmission intégrale, d’autres soignent la répartition des masses pour optimiser motricité et comportement routier. Pour le CL 63 AMG comme pour d’autres GT de son rang, l’électronique est reine depuis quelques années. Étrangement, la route Napoléon semble parfaitement dimensionnée pour ce coupé accusant 2135 kg. Méphistophélès grimé en ballerine part à l’assaut des courbes avec une aisance déconcertante plus le rythme s’accélère.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1084

La direction, un peu trop assistée aux allures de promenades, gagne en précision lorsque le rythme s’accélère. Sans devenir chirurgical, le CL63 met en confiance, trop même. Trop tard, le pacte est signé et nous n’aurons de cesse de pousser toujours plus loin le compte-tours. En authentique coupé GT, il prend vie en étant mené vite, mais toujours avec cette retenue qui sied à l’aristocratie automobile. Il accepte pourtant les courbes et offre de belles sensations, toutes proportions gardées.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1085

Ultra-sécurisant, le CL63 souffre peu du sous-virage que l’important poids sur l’essieu avant devrait induire. Admettons que le nouveau V8 est un peu plus léger ( 204 kg ). Le phénomène subsiste légèrement, se compense facilement en inscrivant le train avant au freinage, mais gare à la remise des gaz trop précoce : le coup de boutoir infligé au train arrière mènerait à la dérobade sans antipatinage et ESP. Qu’il est conseillé de garder connecté, a fortiori sur ces départementales humides… « En authentique GT, le CL 63 prend vie en étant mené vite, mais toujours avec élégance. »

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1086
Le freinage, confié à des étriers 8 pistons, est infatigable mais il ne faudra pas craindre de taper fort pour obtenir un arrêt « scotch ».

Cette agilité rarement vue sur un tel gabarit, on la doit en partie au Torque Vectoring Brake ( bref freinage sur la roue arrière adéquate selon la motricité requise ) et à la direction paramétrique, dont la démultiplication varie en fonction de l’angle de braquage. Peu sensible à l’usage, hormis en condition extrême, tant les limites sont haut placées et l’intervention de l’électronique discrète. Mais là, on est au delà des limites du confort pour le commun des mortels : qui s’attendrait à être remué dans un tel salon roulant? Parfait pour illustrer la force centrifuge. C’est ici que l’accord avec le Malin peut mener au péché d’orgueil. Le CL suit les lois de la physique et lorsque ses limites approchent, celles du pilote sont dépassées depuis longtemps…

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1087

Bardé d’électronique, le châssis dérivé de la Classe S encaisse à merveille les changements d’appuis du mastodonte, mode sport de la suspension ABC enclenché, sans mouvement parasite ni roulis. Ahurissant, d’autant qu’il conserve son confort de grande GT. Le côté tapis volant des CL conventionnels est toutefois légèrement entaché sur mauvais revêtement par la monte en 255/35 et 275/35/20 de notre modèle, même en mode Confort. Rien de rédhibitoire, puisque les billards bitumés sont sa vocation.

A bord
Le CL, avec ses rivales Bentley Continental GT et autres grands coupés, est l’archétype du Très Grand Tourisme ( les majuscules sont justifiées ) avec ce que cela comporte comme devoir de réserve, inhérent à sa noblesse. Premier indice, la superbe horloge IWC « Ingenieur » qui remplace avantageusement la montre de série. Rendre cet habitacle très classique un peu plus original et atypique, sans perdre en raffinement, est néanmoins possible. L’offre Designo permet un choix encore élargi d’agencements intérieurs et d’accessoires.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1088

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1091

Notre confrère en CL65 avait droit à une ambiance « club », cuir brun capitonné et inserts en boiserie mates. Pour notre CL63, l’inspiration Bauhaus est sensible : au lieu des boiseries habituelles, planche de bord et contre-portes reçoivent des parements en laque ivoire. Le contraste avec les peausseries surpiquées de la planche de bord et le ciel de toit en alcantara noir met en valeur un environnement sans fausse note. Hormis les teintes et inserts disponibles, la qualité et l’agencement intérieur n’ont pas évolué : on reste au sommet. Impossible de déceler le moindre couac d’ajustage ou plastique de mauvais goût, l’habitacle du CL est un coup de maître.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1089

Les commandes principales de climatisation sont toujours concentrées sur la console centrale, formant une originale ligne d’alu horizontale. Sur les contre-portes, les réglages de sièges sont intuitifs et bien intégrés. Pour le reste, il faudra se familiariser avec l’interface Comand et sa molette centrale, rassemblant GPS et fonctions multimédia. Pas évident sans quitter la route des yeux, mais on s’y fait assez rapidement à l’usage.

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1090

En bon dérivé de la Classe S, le CL permet d’emmener quatre adultes dans un niveau de confort exceptionnel. Sans surprise, l’habitabilité arrière est acceptable mais souffre d’un accès à bord mal aisé. Enfin, l’équipement ultra-complet ( la moindre des choses ) inclut sièges ventilés/chauffants, caméra de recul, régulateur de vitesse actif Distronic ( ça freine tout seul en fonction des distances de sécurité… ) ainsi qu’une superbe sonorisation Harman/Kardon.

Conclusion

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1092

Comportement routier toujours époustouflant, ligne modernisée et surtout nouveau cœur : on l’annonce plus viril, plus abouti… Sans surprise, c’est au prix fort que reste facturé ce moteur qui, sans transcender le CL 63, tente de s’inscrire dans l’air du temps ( à partir de 177 000 € ). La consommation est certes en baisse mais le progrès relevé reste anecdotique en conduite un minimum dynamique.

L’ancien V8 atmosphérique, en voie de disparition, sera sans doute regretté. Les performances en hausse plaident évidemment en faveur du nouveau 5,5 litres biturbo, mais le caractère plus pointu de son devancier avait frappé l’étoile d’un coup de tonnerre. Chez Mercedes, c’était du jamais vu et l’effet de surprise s’est sans doute estompé.

Cependant, l’arrivée de la boite MCT compense ce sentiment : moins de rage, mais plus d’efficacité et un agrément de référence. Sur un confortable coupé GT, si turbulent soit-il, cherche-t-on à tout prix la brutalité? Certes non, et le CL 63 AMG cru 2011 a sans doute gagné en homogénéité.

Mercedes CL 63 AMG Caractéristiques techniques :
Prix de base : 177 000 € Prix du modèle essayé : 183 100 €
Moteur
Architecture : V8 avant à 90°, 32 soupapes
Distribution : 2 x 2 ACT
Cylindrée : 5461 cc
Alésage x course ( mm ) : 98 x 90,5
Puissance maxi : 544 ch à 5500 trs/mn
Couple maxi : 800 Nm à 2000-4500 trs/mn
Transmission : propulsion, boite automatique MCT Speedshift 7 rapports
Dimensions L x l x H ( mm ) : 5106 x 1871 x 1426
Empattement ( mm ) : 2955
Poids : 2135 kg
Pneumatiques : 255/35 R20 ( av ), 275/35 R20 ( ar )
Freins av/ar : étriers 8 et 4 pistons, disques ventilés-perforés composite, 390/365 mm
Performances
0 à 100 km/h : 4,5 s
vitesse maxi : 250 km/h ( limitée )
consommation cycle mixte ( l/100 km ) : 10,5 ( annoncé ), 18 ( relevé, conduite dynamique )


[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1094

Les plus +
Agilité époustouflante pour ce gabarit
Sonorité du V8 et performances
Ensemble moteur-boite MCT optimal
Raffinement intérieur rare


Les Moins -
Tarif, évidemment
Baisse de consommation peu sensible
Moins rageur que l’ancien 63 AMG
Ergonomie parfois complexe


[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1093

Source : sport-prestige
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptyJeu 2 Déc 2010 - 13:49

Mercedes CL65 AMG : MKB a osé
Publié par Antoine Arnoux le 24 juin 2009

Source : sport-prestige


[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1278

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1279
Encore l’obscure création d’une officine germanique : la sorcellerie du jour est signée MKB et frappe le coupé CL65 AMG, déjà relevé à souhait dans sa définition d’origine…

Nul besoin de s’attarder sur l’extérieur, la recette est simple : noir, c’est noir… En bref, MKB s’est employé à martyriser le V12 biturbo du CL65 AMG : une reprogrammation de la cartographie, quelques millibars supplémentaires, et le bloc 6 litres revendique 750 ch contre 612 au départ. Évidemment, le gain d’accélération est réduit à la portion congrue dès que l’on est dans la sphère des plus de 600 ch. Le 0 à 100 km/h gagne 3 dixièmes et s’établit à 4,1 s : tout aussi monstrueux que d’origine, mais il n’y à guère qu’en sortie de péage que la différence sera perceptible. Plus loin sur l’Autobahn, le duel avec le CL65 AMG d’origine tournera court : le CL revu par MKB affiche 350 km/h au bout du tachymètre !

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1280

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Merc1281
Suspension raffermie et gestion de boite remaniée se chargent d’encaisser le surplus de puissance et de couple ( 1250 Nm, contre 1000 d’origine ), tandis que le train arrière reçoit un différentiel autobloquant. Pas de quoi transformer l’engin de 2,2 tonnes en star des spéciales de rallye pour autant…


Source : sport-prestige
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptySam 25 Juin 2011 - 16:04

Mercedes-Benz CL 63 AMG (designo mystic brown)


[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Cl63br10

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Cl63br11

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Cl63br12

[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Cl63br13
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptySam 25 Juin 2011 - 19:05

Elle est encore plus belle avec les couleurs extérieur bleu et marron clair, sur la finition designo. Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Asca





[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptyDim 26 Juin 2011 - 15:05

Intéressant ce coloris Loupe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    EmptyDim 26 Juin 2011 - 15:10

je trouve moi aussi ... je me demande si ça irait bien pour la 140 ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty
MessageSujet: Re: [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    [Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -    Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Essai] La Mercedes CL 63 AMG (C216) 2006 -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Essai] La Mercedes CL 500 (C216) 2006
» [Chronique décalée] La Mercedes CL 600 (C216) 2010
» [Essai] La Mercedes SLK 55 AMG (R171) 2006-2007
» La Mercedes CL 500 / 600 (C215) 1998 - 2006 Essai
» [Photos] Les Mercedes C216 spéciales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Classe S & CL :: W221 C216-
Sauter vers: