Univers Mercedes
Ce forum est fermé Mai 2013. L'aventure Mercedes-Benz s'est arrêtée ce jour là.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.
Univers Mercedes
Ce forum est fermé Mai 2013. L'aventure Mercedes-Benz s'est arrêtée ce jour là.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.
Univers Mercedes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur. Il est désormais aussi disponible sur http://universmercedes.free.fr NOTEZ CE LIEN, FORUMACTIF RISQUE DE PASSER CE FORUM EN "CLUB" AVEC LES PERTES DE MESSAGES ET DONC D'INFOS AU PASSAGE !!!!
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.88 €

 

 La pensée d'un autre ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Johan Livernette: Un point de vue sur le monde...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMer 29 Aoû 2012 - 22:32

J'ai hésité à le placer dans 'la pensée d'un autre' mais il cause le bougre ! Rire

Johan Livernette: Un point de vue sur le monde...


Je ne cautionne rien, je pense que son point de vue mérite d'être diffusé car hors "mass média".
Je suis en phase avec certains points et pas sur d'autres; donc c'est une source de réflexion, donc de quoi réfléchir. clin doeil

En cas ....

"Le Siècle" -> Club du siècle -> http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle

"La Loge" -> Loge Maçonnique .... Siffle Au dessus


La vérité qui rend libre III par round_affectif

Alcool Brun
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyVen 31 Aoû 2012 - 16:59

Je vais essayer de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyVen 31 Aoû 2012 - 17:28

Desole Asca, j'ai tenu quatre minutes vingt cinq secondes... Pour moi c'est indigeste... dommage
Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyVen 31 Aoû 2012 - 17:31

Ah mais j'ai pas dit que ce serait juste, limpide ou agréable, je diffuse, après chacun voit, mais maintenant tu sais qu'il existe, d'accord ou pas avec ses dires Siffle


Potes Alcool Brun
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptySam 1 Sep 2012 - 8:05

Coucou Salut Asca

Pas fan du bonhomme, pas plus que de son pote le " libre penseur"... les gars qui trouvent des "réponses simples" à des questions éminemment complexes
me font peur.... Il n'a pas tord sur tous ses arguments, mais son gloubiboulga est assez indigeste...

J'ai regardé la vidéo que tu as posté et même les deux précédentes... dommage

En gros c'est de la fautes des Juifs et des Francs maçons... refrain connu et pas nouveau bah
Le gars est ultra léger sur ses analyses, c'est souvent le problème des auto autodidactes....

Bref rien à voir avec un gars comme Pierre Hillard, qui lui est un chercheur de très haut niveau et d'une précision rigoureuse clin doeil
Pour ce dernier, il n'y a pas de complot mondial au sens où on l'entend habituellement, mais des conjonctions d'intérêts et il le démontre...
La confession des acteurs est moins importante que les intérêts financiers qui les lient les uns aux autres.... sans oublier pour autant de souligner le rôle néfaste de certains lobbies cmalade

Potes Trinkaf



Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptySam 1 Sep 2012 - 10:28

Comme j'ai dis, je ne cautionne rien, je ne suis pas un fana non plus du personnage ... juste un point ou deux qui me "parlaient" ... après ..... Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptySam 1 Sep 2012 - 10:36

Je sais bien Asca clin doeil

Tu propose, je dis ce que j'en pense, c'est tout Rires

Potes Biere
Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyLun 3 Sep 2012 - 21:20

Alors, pour ceux dont les termes "corps astral" "reptiliens" "génération pré-adamique" "3eme oeil" "pensée créatrice", vous risquez de trouver ce texte nase, de non sens, affabulations... donc à prendre de loin, comme un point de vue. clin doeil

C'est un peu long Amusé

La double humanité

http://zone-7.net/v3/
via
http://echelledejacob.blogspot.fr/

La pensée d'un autre ...  - Page 6 Guild-wars-2-races

Serait-il possible que la race humaine soit, en réalité, fondamentalement scindée en deux ? Serait-il concevable qu’au-delà des apparences physionomiques l’humanité abrite, en vérité, deux races humanoïdes bien distinctes ?

L’idée qu’il y ait effectivement deux races différentes d’êtres humains peut surprendre car, bien entendu, ceci ne fait habituellement pas les manchettes. De plus, cette notion, à première vue, ne semble pas concorder directement avec nos expériences quotidiennes. Nous sommes accoutumés à penser en termes de physionomie : il y a des Asiatiques, des Blancs (caucasiens), des Noirs (négroïdes)… Nous y voyons donc, depuis toujours, plusieurs « races » fragmentant l’humanité en groupes identifiables. Les récentes poussées technologiques entourant le génome ont d’ailleurs tôt fait de catégoriser, dresser l’historique, ainsi qu’établir des tableaux de caractéristiques pour chacune de celles-ci.

Mais il existe une connaissance, parfois dissimulée dans certains enseignements dits « ésotériques » ou « occultes », selon laquelle l’être humain est, à la base, issu de deux races bien distinctes. Cette réalité, bien que peu connue, est étudiée et analysée par certains, et ce, dans différents domaines tels que la politique, la sociologie et la psychologie, et ils en sont tous venus plus ou moins à la même réalisation : il y a certains humains qui ne sont pas vraiment… « humains » !

Mais alors, qu’est-ce qu’un humain ? Qu’est-ce qui définit l’humanité d’un être ?

Voici ce que l’on peut trouver dans le dictionnaire :


Humain, adj. Qui est sensible à ce que peut ressentir son prochain.

Synonymes d’humain : Charitable – altruiste, bon, charitable, compatissant, fraternel, généreux, humanitaire, qui a bon cœur.

Humanité, n.f. 1) Bienveillance ou compassion pour les malheurs d’autrui. (Traiter quelqu’un avec humanité). 2) Caractère d’une personne dont la nature humaine est très manifeste.

Synonymes d’humanité : Altruisme – aide, allocentrisme, altruisme, amour (d’autrui), assistance, bénévolat, bienveillance, bonté, charité, compassion, dévouement, don de soi, empathie, entraide, extraversion, fraternité, générosité, gentillesse, pitié, sensibilité, serviabilité, solidarité, sollicitude. Sensibilité – affectivité, âme, attendrissement, coeur, compassion, émotivité, empathie, pitié, romantisme, sensibilité, sentiment, sentimentalité, sympathie, tendresse, vulnérabilité.

En bref, ce sont les émotions qui caractérisent notre race : la faculté de ressentir de l’empathie, de l’amour pour son voisin, son prochain, l’aptitude à la bonté, à la sensibilité, aux sentiments d’entraide, de fraternité, de solidarité, etc., la capacité de la considération externe, de se « mettre à la place » d’un autre (qu’il soit humanoïde ou non) et de guider ainsi nos actions (qui ont immanquablement des répercussions) qui nous distinguent.

Naturellement, nous avons tous la sincère conviction que tous les êtres humains ont cette prédisposition particulière. Nous croyons tous, à quelque niveau que ce soit, que tous les hommes et toutes les femmes sur cette planète possèdent cette tendance à la bonté, que tous ressentent les émotions caractéristiques de notre quotidien : amour, peine, joie, honte, regret, amitié, etc. La plupart d’entre nous sont même convaincus que peu importe les actions commises et les paroles dites par certains individus, qu’ils « ne sont qu’humains, après tout ». Que ce soit G.W. Bush, Hitler ou Jack l’Éventreur, nous sommes persuadés qu’il y a en eux un « enfant blessé » ou simplement qu’ils ont une carence affective quelconque ou qu’ils ont besoin d’une aide phychologique.

Nous le croyons, car nous faisons de la projection.

Pourtant, certains « criminels » nous paraissent tellement « inhumains » que nous avons de la difficulté à concevoir le comment et le pourquoi de leurs actions. Et si, après tout, ils étaient réellement « inhumains » ? S’il existait un type d’humanoïde qui ne soit pas doté d’émotions ?

Boris Mouravieff, auteur de Gnosis, traite ainsi de cette réalité, dans la terminologie particulière des Enseignements de la Tradition :


Dans le premier tome de Gnosis, nous avons déjà fait référence plusieurs fois à la coexistence de deux races essentiellement différentes : l’une constituée d’Hommes, et l’autre d’Anthropoïdes.

[...] Les Écritures Saintes contiennent plus d’une référence au sujet de la coexistence sur notre planète de ces deux humanités, qui sont maintenant de forme similaire mais d’essence différente.

[...] L’ivraie humaine, les êtres de la race anthropoïde, sont les descendants de l’humanité pré-adamique. La principale différence entre l’homme pré-adamique contemporain et l’homme adamique – une différence qui n’est pas perçue par les sens – est que le premier ne possède pas les centres supérieurs développés [la conscience émotionnelle] qui existent chez le second et qui, bien que déconnectés de sa conscience ordinaire depuis la Chute [l'Événement marquant l'arrivée de la race d'hommes], lui offrent cependant une possibilité réelle d’évolution ésotérique [d'éveil]. Mis à part cela, les deux races sont similaires : elles possèdent les mêmes centres inférieurs [la conscience matérielle/matérialiste], la même structure de la Personnalité et le même corps physique, bien que la plupart du temps cela soit plus prononcé chez l’homme pré-adamique que chez l’homme adamique… (p. 108-109).

Une race, littéralement, dont la physionomie est la même, mais à laquelle il manquerait totalement la faculté émotionnelle ?

La majorité d’entre nous argumenterait qu’il est impossible qu’il en soit ainsi sans que nous nous en apercevions. En effet, un être humain n’ayant aucune émotion ne ressemblerait-il pas à un robot : sans intonation dans la voix, sans expression faciale et sans langage corporel ?

Cette conclusion hâtive tend à oublier un fait pourtant bien connu : l’énorme faculté mimétique des êtres humains. En effet, nos connaissances à ce sujet nous démontrent que, bien au contraire, ces personnes sont des plus « normales » et qu’il nous est pratiquement impossible de les reconnaître.

Ce savoir ancien refait surface – de plus en plus – dans divers domaines et sous diverses appellations telles que : psychopathie, sociopathie, pathocratie, etc. Évidemment, la première image que nous avons du psychopathe est celle qui se limite au tueur en série, au détraqué dément assoiffé de sang, mais cette notion est très pernicieuse car elle est, dans la majorité des cas, totalement fausse, puisque seul un faible pourcentage des psychopathes deviennent manifestement ces grands criminels. En effet, le psychopathe standard a tout de l’humain ordinaire : il rit, il pleure, il a un(e) conjoint(e), des enfants, un emploi et paie habituellement ses taxes ! Comme le dit Mouravieff , il y a une « différence qui n’est pas perçue par les sens« .

H. Cleckley, dans son ouvrage Le masque de santé mentale, en dit ceci :


L’observateur est confronté à un masque convaincant de bonne santé mentale. Toutes les caractéristiques extérieures de ce masque sont parfaites. Il ne peut être enlevé ou pénétré par l’effet de questions dirigées vers des niveaux de personnalité plus profonds.

[…] Les processus mentaux conservent leur normalité lors des enquêtes psychiatriques et des tests techniques conçus pour mettre en évidence la preuve pas toujours claire d’un dérangement.

L’examen ne révèle pas seulement un masque ordinaire à deux dimensions mais aussi ce qui semble être l’image structurelle solide et substantielle d’une personnalité saine et rationnelle.

[…] De plus, cette structure de la personnalité fonctionne dans toutes les situations théoriques d’une manière apparemment identique à celle d’une personnalité dotée d’un fonctionnement normal et sain.

[…] En outre, l’observateur reconnaît les expressions verbales et faciales, les tons de la voix, et tous les autres signes que nous avons coutume de considérer comme manifestant la conviction, l’émotion et la conduite d’une vie normale telle que nous la connaissons nous-mêmes et la supposons chez les autres.

Toutes les évaluations émotionnelles et les jugements de valeur sont sains et appropriés quand le psychopathe est testé lors d’examens oraux.

C’est seulement très lentement et à la suite d’un processus complexe d’estimation ou de jugement basé sur une multitude de petites impressions que nous finissons par être convaincus qu’en dépit de ces processus rationnels inaltérés, de ces manifestations émotionnelles normales et de leur déroulement cohérent dans toutes les situations, nous avons affaire ici, non pas à un homme complet, mais à ce qui pourrait être un automate subtilement agencé pouvant imiter à la perfection la personnalité humaine.

Cette appareillage psychique à la mécanique bien huilée reproduit de façon cohérente, non seulement des raisonnements humain convaincants, mais simule également de manière appropriée les émotions humaines classiques en réponse à la presque totalité des divers stimuli de la vie.

Cette réplique d’un homme complet et normal est tellement parfaite qu’aucune personne l’examinant en milieu clinique ne peut indiquer en termes scientifiques ou objectifs pourquoi ou en quoi cet homme n’est pas réel.

Et pourtant nous finissons par savoir ou par avoir la sensation de savoir que la notion de réalité, en tant qu’expérience pleine et saine de la vie, est ici absente.

En effet, par expérience, les psychopathes sont des êtres, à première vue, attachants, sympathiques et souvent très humoristiques. Ce sont aussi régulièrement des gens qui nous semblent en pleine possession de leurs moyens, confiants et « en contrôle de la situation ». D’ailleurs, il n’est pas rare de les envier pour ces dernières caractéristiques. Nous verrons plus tard pourquoi, en réalité, ils sont si sûrs d’eux.

Mais comment expliquer alors qu’un être sans conscience émotionnelle puisse être attachant, aimable et agréable ? Regardons à nouveau ce que H. Cleckley en dit :


…nous avons affaire ici, non pas à un homme complet, mais à ce qui pourrait être un automate subtilement agencé pouvant imiter à la perfection la personnalité humaine.

Afin de tenter de comprendre les raisons sous-jacentes d’un tel mimétisme (expressions de regret, d’amour, de tristesse, etc.) alors qu’il n’y a aucun réel sentiment derrière les agissements des psychopathes, il faut considérer un aspect important de cette « race » : leur nombre. Selon Andrew M. Lobaczewski (auteur de Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques), seulement 6% de la population est de nature psychopathique, c’est-à-dire sans « humanité ». Ce chiffre – variant d’une étude et d’un auteur à l’autre – représente une réalité clé qui régit le fonctionnement des psychopathes : ils sont minoritaires, très minoritaires. Pourquoi alors réellement s’en soucier puisqu’ils sont en si petit nombre ? Parce que les implications sous-jacentes d’un tel type d’humain dans nos sociétés sont hautement importantes et ceci nous concerne tous. Comme le dit Mouravieff :


À partir de là, la coexistence de ces deux types d’humains et la compétition qui en fut le résultat, devinrent la norme. [...] Nous pouvons constater qu’au cours des siècles, et même encore à notre époque, les hommes adamiques, dans leur condition postérieure à la chute, ont été et sont encore généralement dans une position inférieure à celle des hommes pré-adamiques [les psychopathes].

Pourquoi en serait-il ainsi, alors que l’humain, qui possède une conscience morale, une conscience émotionnelle, est largement majoritaire ? Voici comment Martha Stout, auteure de The sociopath next door, nous amène à y réfléchir :


Imaginez – si vous pouvez – ne pas avoir de conscience, pas du tout, aucun sentiment de culpabilité ou de remords peu importe ce que vous faites, aucun sens de limitation, d’attention pour le bien-être des étrangers, des amis, ou même des membres de la famille. Imaginez aucune lutte avec la honte, pas une seule dans toute votre vie, peu importe quel genre d’action égoïste, paresseuse, nuisible, ou immorale vous aviez fait.

Et feignez que le concept de responsabilité vous soit inconnu, sauf comme un fardeau que les autres semblent accepter sans se poser de questions, comme des imbéciles crédules.

Ajoutez maintenant à cette fantaisie étrange la capacité de cacher aux autres que votre conformation psychologique diffère radicalement de la leur. Puisque chacun suppose simplement que la conscience est universelle parmi les gens, cacher le fait d’être sans conscience vous est presque facile.

Vous ne vous retenez pas de vos désirs par la culpabilité ou la honte et vous n’êtes jamais confronté par d’autres pour votre sang-froid. L’eau glacée dans vos veines est si bizarre, si complètement en dehors de leur expérience personnelle, qu’ils devinent même rarement votre condition.

Autrement dit, vous êtes complètement sans contraintes internes et votre souveraine liberté de faire comme il vous plaît, sans tourments de conscience, est fort à propos invisible au monde.

Vous pouvez faire tout, et même votre avantage étrange sur la majorité des gens, qui sont tenus en ligne par leurs consciences, restera très probablement non découvert.

Comment vivrez-vous votre vie ?

Que ferez-vous avec votre avantage énorme et secret et avec le handicap correspondant des autres gens (la conscience) ?

En effet, que ferions-nous ? Pour répondre à cette question et comprendre un peu plus en profondeur le monde des psychopathes, il faut remonter à leur naissance. Imaginons que 6 enfants sur 100 viennent au monde ainsi : sans conscience émotionnelle, sans capacité de remord, de compassion et de regret.

Peu de temps leur sera nécessaire avant de se rendre compte qu’ils sont différents. Ils ne comprendront pas – car ils n’en ont pas la possibilité, les mécanismes internes – les raisons qui poussent les gens à des comportements « étranges » tels que la honte et la culpabilité, mais ils comprendront rapidement que s’ils veulent « survivre » dans cet environnement incompréhensible (où ils sont minoritaires), ils se doivent de cacher leur différence, ils se doivent de « jouer le jeu » par imitation afin de ne pas être identifiés comme « différents ». Ainsi, en très peu de temps ils sauront 1) se reconnaître entre eux et se regrouper et 2) duper habilement (avec de fausses réactions émotionnelles) leur entourage. Qui plus est, les « fardeaux inutiles » de la majorité (honte, regret, compassion, etc.) deviendront rapidement pour eux un terrain de jeu, une caractéristique « amusante » avec laquelle ils peuvent se jouer astucieusement de nous. Avec le temps, ce qui n’était qu’un simple jeu afin d’obtenir certains avantages deviendra un art, littéralement une façon de vivre. Ces êtres deviendront des manipulateurs hors pair, des menteurs chevronnés pour qui les arnaques les plus subtiles n’auront aucun secret. Abus de confiance, duperies, chantage émotionnel, impostures et escroqueries seront pour eux, littéralement, un art de vivre.

Cette façon d’être ne fera que croître et se raffiner avec les années, au fur et à mesure que leur maturité intellectuelle grandira. Ainsi, il en résultera des êtres dont la position, à l’intérieur de leur classe sociale, sera issue de cette mécanique d’imposture et de chantage subtil. Ils n’auront pas gravi les échelons par dévouement honnête, mais bien par tricherie et manipulation.

N’ayant aucune conscience émotionnelle, la vie spirituelle n’a pour eux aucune signification. Bien que certains utiliseront pleinement la naïveté des autres pour devenir des gourous et autres types de charlatans, ce n’est que l’aspect matériel qu’ils percevront en toutes choses. L’incompréhensible compassion des gens se transformera pour eux, s’ils savent bien l’utiliser (et ils le savent !), en un avantage matériel, qu’il soit sous forme de sommes d’argent, de position de pouvoir, de célébrité ou tout simplement d’une voiture de luxe.

À petite échelle, que ce soit dans la cellule familiale ou dans le voisinage, il ne pourrait s’agir que d’être vigilant face à ce type d’individu, sans plus, mais cette réalité est tout simplement inconnue de la majorité d’entre nous et de ce fait nous avons, envers tous les gens que nous connaissons, l’intime conviction qu’ils sont « humains ». Cette situation prend une inquiétante dimension lorsque nous devons admettre qu’il y aura donc plus ou moins 6% de psychopathes dans toutes les classes de la société et, étant donné leur nature, en pourcentage probablement plus élevé dans des milieux d’influence et de pouvoir tels que : la médecine conventionnelle (par opposition à la médecine holistique), les établissements d’enseignements, la haute direction des institutions financières et des multinationales (qui ne pensent qu’en termes de rentabilité), ainsi que – à notre grand malheur – les systèmes juridiques, les forces de l’ordre et les gouvernements. Ne perdons pas de vue que cette situation existe depuis des temps immémoriaux et pourrait bien être à la source de tout le concept de la lutte entre le « bien et le mal ».

Des manipulateurs de premier ordre, connaissant toutes nos faiblesses et les utilisant de façon quotidienne pour atteindre leurs buts matérialistes et se reconnaissant entre eux dès l’enfance : n’y aurait-il pas lieu de parler d’ »élite » ? Non pas de race supérieure, mais bien de race dominante et contrôlante ?


La haute incidence de la sociopathie dans la société humaine a un effet profond sur le reste d’entre nous qui devons, aussi, vivre sur cette planète, même ceux de nous qui n’avons pas été cliniquement traumatisés. Les individus qui constituent ces 4 pour cent drainent nos relations, nos comptes bancaires, nos accomplissements, notre respect de soi, notre paix même sur Terre. [Martha Stout, The sociopath next door]

Nous n’avons qu’à réfléchir à l’état actuel de la société nord-américaine, dont l’influence envahissante a tendance à infecter tout le reste de la planète : une société basée sur le plaisir que procurent les biens matériels, sur une consommation à outrance, sur la performance et l’accomplissement matériel, dont la valeur de chaque individu est estimable en $ et pour qui les coutumes étrangères doivent être remodelées et façonnées à leur image. Nous n’avons qu’à observer les grands courants de ce monde pour nous rendre compte qu’il y a quelque chose qui cloche : la mondialisation écrasante, le commerce sauvage et la pauvreté qui s’ensuit, l’importance démesurée de l’apparence du corps au détriment d’une beauté et d’une profondeur intérieures, la dépendance aux biens matériels et aux services de l’État, les sommes phénoménales mises dans des recherches telles que les méthodes de contrôle des masses, l’industrie des armes, l’industrie pharmaceutique issue d’une médecine devenue uniquement mécanique, etc. Tout cela nous fait comprendre que quelque chose ne tourne pas rond avec ladite race « humaine ». Lorsque nous voyons un reportage couvrant une catastrophe naturelle et qu’on nous annonce que « les dégâts matériels s’élèvent à plusieurs millions ou milliards de $ », il y a de quoi se demander où est l’humain là-dedans. D’ailleurs, où est-il ?

Selon Lobaczewski, cette affection de l’âme – si nous pouvons le dire ainsi – qu’est la psychopathie est contagieuse. Le manque total de conscience émotionnelle chez certains se propage, tels une maladie ou un virus, aux personnes qui sont directement en contact avec ce type d’individu. C’est par un processus de déshumanisation graduelle que les personnes qui côtoient des psychopathes sont lentement « assimilées » à leur mode de pensée matérialiste et sans égard pour autrui. Toujours selon Lobaczewski, environ 12% de la population devient ainsi des « psychopathes par contagion ». Lorsque trop longtemps soumis à des influences déshumanisantes, surtout dès le jeune âge, c’est plus d’un dixième de la population qui perd ainsi son « humanité ». Ce sont des psychopathes sociaux par opposition aux psychopathes authentiques. Dans la plupart des cas, cette régression est irréversible. (Nous retrouvons d’ailleurs plusieurs mentions à ce sujet – la croissance de l’âme – dans les enseignements traditionnels).

Il en résulte donc, socialement, une « élite » matérialiste, sans âme et sans conscience émotionnelle dont une partie significative se retrouve dans des positions de pouvoir. Il va sans dire que, peu à peu, la société se moulera à leur vision des choses, car par tromperies, duperies et tricheries ils parviendront à nous convaincre du bien-fondé de leur perception du monde. Puisque l’immatériel, la sentimentalité et l’aptitude pour l’intangible ne font pas partie de leurs facultés cognitives, ils ont une propension marquée pour l’ordre et le contrôle concret, palpable et matériel. Ainsi naissent des concepts tels que le besoin d’imposer l’ordre, d’implanter une forme de légalité, etc., puisque leurs actions ne sont nullement basées sur une compréhension émotionnelle des relations interpersonnelles, mais bien uniquement sur des avantages d’ordre matériel. Pour ne parler que d’un exemple, pensons à tout l’aspect juridique, avec ses lois, ses interdictions et ses sanctions, qui prend indéniablement racine dans une mentalité qui, à la base, n’est pas « humaniste ». Les accusés seront sentenciés selon des règles préétablies, des normes légales et des codes de conduites bien déterminés et non selon un réel jugement d’ »humain à humain ».

En conclusion, lorsque nous prenons un peu de recul, avec ces nouvelles données en main, il devient évident que le processus de déshumanisation sociale de la race « humaine » va bon train et que ceci remonte très loin dans notre Histoire. Mais sans saisir cette notion essentielle qu’est la division des humains en deux races bien distinctes, il est impossible d’avoir un regard juste sur les raisons sous-jacentes à tous les problèmes sociaux croissants que nos sociétés connaissent présentement. Cette réalité met en lumière un aspect fondamental de la dynamique en place sur notre planète et nous permet d’y jeter un regard nouveau et plus éclairé.

Les incidences de la psychopathie – de l’ »autre race » – sont énormes et extrêmement complexes, et elles dépassent largement la portée de cet article qui ne se veut que le point de départ d’une réflexion et d’une recherche beaucoup plus approfondies. Nombreux ouvrages sont disponibles sur le sujet et il est d’une importance capitale de prendre davantage conscience des implications de cette réalité qui nous affecte tous.

La présence ou l’absence de conscience est une division humaine profonde, probablement plus significative que l’intelligence, la race, ou même le sexe.

Ce qui distingue tous ces gens du reste d’entre nous est un trou tout à fait vide dans le psychisme, où il devrait y avoir la plus développée de toutes les fonctions d’humanisation. [Martha Stout, The sociopath next door]

Alcool Brun
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyLun 3 Sep 2012 - 21:33

Citation :
La présence ou l’absence de conscience est une division humaine profonde, probablement plus significative que l’intelligence, la race, ou même le sexe.

Apres lecture des premieres et dernieres lignes, (j'essaierai de le lire en entier demain, mais souvenez-vous lorsque j'ai poste mon texte contre la travail... clin doeil )

Je crois plutot que la conscience, tout le monde l'a sous forme de germe, et selon la vie que l'on a elle se developpe ou pas...

Les passages difficiles ayant tendance a la developper, alors que les vies trop faciles l'assechent a jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMar 4 Sep 2012 - 8:26

mimile a écrit:
Citation :
La présence ou l’absence de conscience est une division humaine profonde, probablement plus significative que l’intelligence, la race, ou même le sexe.

Je crois plutot que la conscience, tout le monde l'a sous forme de germe, et selon la vie que l'on a elle se developpe ou pas...

Théorie intéressante, qui serait assez en accord avec le nouveau testament, où Dieu sème la graine du Saint Esprit et parfois elle s'ouvre et grandit, parfois sèche et meurt dans "l'oeuf".

mimile a écrit:
Les passages difficiles ayant tendance a la developper, alors que les vies trop faciles l'assechent a jamais.

Là je suis plus mitigé, pour avoir vécu en quartier de banlieue depuis ma naissance, et la vie n'y est pas "trop facile", pourtant des gens sans scrupules ne manquent pas, voleurs, dealers, violeurs, arnaques ... etc .. toutes ethnies confondues, et dans ce même milieu, il y a des gens sans histoires qui sont les premiers à proposer leur aide à leurs voisins. Je ne pense donc pas que ça soit qu'une question de qualité de vie.

Potes Trinkaf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMar 4 Sep 2012 - 9:29

Asca a écrit:
Là je suis plus mitigé, pour avoir vécu en quartier de banlieue depuis ma naissance, et la vie n'y est pas "trop facile", pourtant des gens sans scrupules ne manquent pas, voleurs, dealers, violeurs, arnaques ... etc .. toutes ethnies confondues, et dans ce même milieu, il y a des gens sans histoires qui sont les premiers à proposer leur aide à leurs voisins. Je ne pense donc pas que ça soit qu'une question de qualité de vie.

Assez d'accord là dessus...

J'ai posté hier le Film 1000 Milliards de Dollars.... mais c'est Scarface qui est devenu le film "culte" de toute une génération....

Ceci explique peut-être cela...

Et je ne parle même pas de la "Culture Rap" qui a fait des ravages....

Je suis réac et j'assume Discret

Potes Biere
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMar 4 Sep 2012 - 15:31

J'ai lu le long laïus, et ma première pensée a été: "vaste couillonnade"!!! Dans ce cas, meme chez les animaux, il y a deux espèces indiscernables car chez une meme race de chiens, d'une meme portée parfois, on va avoir des chiens au comportements de "chiens de cette race", et un ou des chiens au comportement imprévisible ou déviant. Cela sont-ils des "sous-chiens" pour reprendre un terme qui avait fait polémique ? Rire

Ensuite, j'ai ressenti comme un malaise. Vaste couillonnade certes, mais assez malsaine. Il y aurait donc des humains et des... "non-humains", indiscernables si ce n'est par leur comportement.

Or si ce ne sont pas des etres humains, ou des sous-humains ou autre, quel mal y a t'il alors à les éradiquer, ou eventuellement à les exploiter? C'est meme de la "légitime défense" comme sauvegarde de la race humaine!!!

Ca ne vous rappelle rien ce raisonnement?

Il y a quelques temps les "sous-hommes" étaient caractérisés" par la religion de leur parents, d'autres par le fait qu'ils se refusaient à etre sédentaires, d'autres tout simplement parce que leur peau était plus sombre que celle de ceux qui proféraient cette théorie.

En période ou en zone de crise, il faut trouver des boucs émissaires, c'est humain. clin doeil

Au début, ça n'est qu'un blabla qui surfe sur les frustrations ambiantes, et les sentiments d'injustices de plus en plus grands. Un jour, il y aura toujours un adepte du courant de pensée plus velleitaire et plus charismatique que les autres pour federer la frustration et aller, fer en avant, sus à l'ennemi envahisseur.

Souvenons nous que dans les années 30, l'opinion communément admise sur les juifs était qu'ils étaient des affameurs et des exploitateurs, en tout cas en Allemagne encore meurtrie par l'humiliation imposée par la défaite de 1918, Une "élite sans âme et matérialiste", tels étaient vus les juifs dans les années 30. Aujourd'hui ce sera qui? Les banquiers, les Américains?

Ces théories nauséabondes partent de constats bien réels (beaucoup de juifs avaient un grand pouvoir économique dans les années30), pour donner des solutions inhumaines mais aussi simplistes aux problèmes de l'époque où elles sont imaginées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMar 4 Sep 2012 - 15:35

mimile a écrit:
Citation :
La présence ou l’absence de conscience est une division humaine profonde, probablement plus significative que l’intelligence, la race, ou même le sexe.

Apres lecture des premieres et dernieres lignes, (j'essaierai de le lire en entier demain, mais souvenez-vous lorsque j'ai poste mon texte contre la travail... clin doeil )

Je crois plutot que la conscience, tout le monde l'a sous forme de germe, et selon la vie que l'on a elle se developpe ou pas...

Les passages difficiles ayant tendance a la developper, alors que les vies trop faciles l'assechent a jamais.

Entièrement d'accord sur les deux premières lignes, absolument pas sur la dernière surlignée en rouge.
C'est beaucoup plus complexe que cela car souvent les passages difficiles ont aussi tendance à aigrir et à rendre insensible (cf ce qu'a vécu le peuple allemand dans l'entre deux geurres), alors que des vies trop faciles peuvent aussi rendre vulnérable et incapable de se défendre légitimement tant on vit dans le "monde des Bisounours"!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMar 4 Sep 2012 - 15:37

Asca a écrit:

Là je suis plus mitigé, pour avoir vécu en quartier de banlieue depuis ma naissance, et la vie n'y est pas "trop facile", pourtant des gens sans scrupules ne manquent pas, voleurs, dealers, violeurs, arnaques ... etc .. toutes ethnies confondues, et dans ce même milieu, il y a des gens sans histoires qui sont les premiers à proposer leur aide à leurs voisins. Je ne pense donc pas que ça soit qu'une question de qualité de vie.

Potes Trinkaf

Exactement le meme avis que toi sur ce point! Potes
Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMar 4 Sep 2012 - 16:53

samMercedes a écrit:

Ensuite, j'ai ressenti comme un malaise. Vaste couillonnade certes, mais assez malsaine. Il y aurait donc des humains et des... "non-humains", indiscernables si ce n'est par leur comportement.

Or si ce ne sont pas des etres humains, ou des sous-humains ou autre, quel mal y a t'il alors à les éradiquer, ou eventuellement à les exploiter? C'est meme de la "légitime défense" comme sauvegarde de la race humaine!!!

Le souci, d'après l'article, c'est que justement les humains sans conscience se placent comme au dessus, des autres humains et les humains avec conscience, faibles par le sentimentalité, sont eux des sous hommes que l'on peut exploiter, ce qui n'est pas sans rappeler les agissements des politicrades, banksters et autres multinationanales, qui eux, font dans le sentiment pour remplir les caisses, mais licencient à tout va, rachètent et coulent des boites, rasent des forets, gaz de schistes, nucléaires, etc, sans le moindre remords, ni une once d'empathie pour la faune et la flore, personnels compris ....

Si ces gens là n'avaient effectivement pas de conscience, tout deviendraient nettement plus logique, pas de remords, de cas de conscience, mieux que la loi de la jungle, j'arnaque, je pille, je tue, mais " ils n'ont qu'à pas se trouver sur le chemin ou tomber dans le panneau " "Ils sont faibles avec leur conscience, alors on en profite"

C'est dans cet optique que j'ai trouvé cet article pertinent, et c'est surement pas sur TF1 ou France 24 qu'on verra un reportage la dessus, les temples du mensonge où la masse s'abreuve de désinformation officielle, après une journée harassante d'exploité.


Discret clin doeil


Potes Alcool Brun
Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: JE SUIS UN PSYCHOPATHE    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyDim 9 Sep 2012 - 15:57

JE SUIS UN PSYCHOPATHE

Sam Vaknin le dit lui-même : il est psychopathe, c'est-à-dire mégalomane, contradictoire, imprévisible et sans scrupules. Il dit cela sans gêne ni remords, puisque l'un des symptômes de ce trouble de la personnalité est le déni de la réalité de l'autre. Comme beaucoup de psychopathes, Sam est charmeur et manipulateur, mais capable de détruire la vie de son prochain autant que la sienne. Toutefois, tous les psychopathes ne passent pas à l'acte et ne sont pas des tueurs. C'est le cas pour Sam Vaknin comme pour environ 1 % de la population si l'on en croit certains experts tels que le neurobiologiste allemand Niels Birbaumer, qui estime que l'on n'étudie pas assez les ravages causés par ces patients qui s'ignorent. Contrairement à la plupart de ceux qui souffrent d'un tel syndrome, Sam Vaknin voudrait toutefois en savoir davantage sur lui-même. Il réclame un diagnostic scientifique sur son cas. Le réalisateur Ian Walker, qui suit cette enquête inhabituelle, rencontre aussi le professeur Robert D. Hare, spécialiste mondialement reconnu en la matière. Hare doute que quiconque ayant des capacités normales de ressentir et d'agir puisse se protéger entièrement du pouvoir subtilement destructeur des psychopathes. Le documentaire confirmera-t-il ces craintes ?

Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMar 16 Oct 2012 - 13:07

Un vieux Cherokee dit à son petit-fils,
''Mon fils, il existe une bataille entre deux
loups à l'intérieur de nous.

L'un est le Mal. C'est la colère, la jalousie,
l'avidité, le ressentiment, la dévalorisation,
les mensonges et l'ego. L'autre est le Bien.
C'est la joie, la paix, l'amour, l'espoir, l'humilité,
la gentillesse, l'empathie et la vérité.''

Le garçon y réfléchit et demanda, ''Grand-père,
quel est le loup qui gagne ?''

Le vieil homme répondit tranquillement,
''Celui que tu nourris.''

Auteur inconnu


cmalade Au dessus Au dessus Au dessus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: A lire, re-lire, re-re-lire et à méditer   La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMer 17 Oct 2012 - 20:30

Texte (testament?) extraordinaire attribué (à tort??) à Gabriel García Márquez

Mais en tous cas splendide

"Si pour un instant Dieu oubliait que je suis une marionnette en chiffon, et qu'il m'offre un morceau de vie, je profiterais de ce temps le plus possible.
Je suppose que je ne dirais pas tout ce que je pense, mais en définitive je penserais tout ce que je dis.
Je donnerais une valeur aux choses, pas pour ce qu'elles valent, mais pour ce qu'elles signifient.
Je dormirais peu, je rêverais plus. Je crois que chaque minute passée les yeux fermés représente soixante secondes en moins de lumière.
Je marcherais quand les autres s'arrêtent, je me réveillerais quand les autres dorment.

Si Dieu m'offrait un morceau de vie, je m'habillerais simplement, me déshabillerais sous le soleil, en laissant à nu non seulement mon corps, mais aussi mon âme.
Je prouverais aux hommes combien ils se trompent en pensant qu'on ne tombe plus amoureux en vieillissant, et qu'ils ne savent pas qu'on vieillit lorsqu'on cesse de tomber amoureux.
Je donnerais des ailes à un enfant, mais je le laisserais apprendre à voler seul.
J'enseignerais aux vieux que la mort ne vient pas avec l'âge, mais avec l'oubli.

J'ai appris tant de choses de vous, vous les hommes...
J'ai appris que tout le monde veut vivre au sommet de la montagne, sans savoir que le véritable bonheur réside dans la manière de l'escalader.
J'ai appris que quand un nouveau-né serre fort de son petit poing, pour la première fois, la main de son père, il le retient pour toujours.
J'ai appris qu'un homme n'a le droit d'en regarder un autre de haut que pour l'aider à se lever.
J'ai appris tant de choses de vous, malheureusement elles ne me serviront plus à grand chose, car lorsqu'on me rangera dans ce coffre, je serai malheureusement mort.

Dis toujours ce que tu sens, et fais ce que tu penses.

Si je savais que je te vois dormir aujourd'hui pour la dernière fois, je t'embrasserais très fort et je prierais le Seigneur pour pouvoir être le gardien de ton âme.
Si je savais que ce sont les dernières minutes où je te vois, je te dirais "je t'aime", sans présumer bêtement que tu le sais déjà.
Il y a toujours un lendemain et la vie nous donne une autre occasion de faire bien des choses, mais si jamais je me trompe et que je n'ai plus que ce jour, j'aimerais te dire combien je t'aime et que je ne t'oublierai jamais.

Le lendemain n'est garanti à personne, qu'il soit jeune ou vieux.
Aujourd'hui peut être le dernier jour où tu vois ceux que tu aimes.

N'attends pas, fais-le aujourd'hui, car si demain ne vient pas, tu regretteras sûrement de n'avoir pas pris le temps d'un sourire, d'une caresse, d'un baiser, car tu étais trop occupé pour pouvoir faire plaisir.

Garde près de toi ceux que tu aimes, dis-leur à l'oreille combien tu as besoin d'eux, aime-les et traite-les bien, prends le temps de leur dire "je regrette", "pardonne-moi", "s'il te plaît, "merci" et tous les mots d'amour que tu connais.

Personne ne se souviendra de toi pour tes pensées secrètes. Demande au Seigneur la force et la sagesse de les exprimer.

Montre à tes amis et aux êtres chers combien ils sont importants pour toi."


Ok
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMer 17 Oct 2012 - 20:49

Ouais... Je n'adhere qu'a moitie...
Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyMer 17 Oct 2012 - 22:54

Donc mes loups, tout le monde s'en cogne .... dommage Mur Mur Mur triste Triste Colère M'en fout je les garde, ça fera des frais en croquettes MDR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyJeu 18 Oct 2012 - 5:02

Mais non, elle est sympa ton histoire de cherokee, mais vu qu'on est sur un forum Mercedes tu aurais pu remplacer cherokee par ML, non ? MDR
Revenir en haut Aller en bas
Asca




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyJeu 18 Oct 2012 - 12:53

Décidément il n'y a plus d’intérêt pour les signaux de fumées .... Mur Mur Mur

"Allez venez, les toutous, ils ne veulent pas de vous, ici ..." Snob


Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyJeu 18 Oct 2012 - 13:14

Asca a écrit:
Un vieux Cherokee dit à son petit-fils,
Spoiler:
 


cmalade Au dessus Au dessus Au dessus

Sans doute, le soucis c'est que, pour le moment, la "nourriture" pour ton premier loup est
en tête de gondole alors que celle pour le deuxième est plutôt en bas de rayon et bien au fond....
Il faut se baisser, voir se mettre à quatre pattes pour y accéder.........et là, ..........attention.........

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyJeu 18 Oct 2012 - 14:40

Les Cherokees ....Ouais ...des amérindiens de l'est Georgie /Virginie ...déplacés par "la civilisation américaine " en Oklahoma ..où ils font de grandes fètes-spectacles à l'usage des "visages pales " ,parés de leurs plumes et repartent en Cadillac .... des civilisés quoi !!!
Mes potes ...ce sont les Apaches ..ils ont fait chié les "chiens de blancs " pratiquement jusqu'à la fin du XIX ème siècle (Geronimo ..entre autres ) et il y a encore des réfractaires qui refusent tout apport extérieur ..pas de bagnoles ,pas d'electricité ,pas d'air conditionné ni de frigo et de cuisine au gaz ...des Asca quoi !! (à la bagnole près clin doeil clin doeil ) bon OK ils ne sont pas nombreux et dans des coins paumés de reserves paumées au fin fond du Nouveau-Mexique et d'Arizona ..hélas ..impossible de les rencontrer ...mais ceux là ...ils ont tout compris du "rève américain"...seul petit défaut ...je me suis laissé dire qu'ils forçaient un peu coté téquila et autres breuvages titrant autour ou plus de 40° (des vrais Asca quoi !!! Rires Rires )...mais ce sont surement des médisances colportées par des coyotes à foie jaune !!! clin doeil clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 EmptyJeu 18 Oct 2012 - 19:25

Asca a écrit:
Un vieux Cherokee dit à son petit-fils,
''Mon fils, il existe une bataille entre deux
loups à l'intérieur de nous.

L'un est le Mal. C'est la colère, la jalousie,
l'avidité, le ressentiment, la dévalorisation,
les mensonges et l'ego. L'autre est le Bien.
C'est la joie, la paix, l'amour, l'espoir, l'humilité,
la gentillesse, l'empathie et la vérité.''

Le garçon y réfléchit et demanda, ''Grand-père,
quel est le loup qui gagne ?''

Le vieil homme répondit tranquillement,
''Celui que tu nourris.''

Auteur inconnu


cmalade Au dessus Au dessus Au dessus

Pas mal j'aime beaucoup! on est pas parfait dans la vie, parfois faut user de mensonge pour réussir même si c'est pas bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La pensée d'un autre ...    La pensée d'un autre ...  - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La pensée d'un autre ...
Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pensée F1 'ultima morpho'
» Wicca et autre paganisme...
» Pensée (semis)
» Pensé annuelle ou vivace ?
» -Off the Walls- la décoration murale d'une autre dimension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Général :: Discussions Libres-
Sauter vers: