Univers Mercedes
Le 5 Mai 2013

Bonjour,

Ce forum est fermé. L'aventure Mercedes-Benz s'arrête ici.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur.

Partagez | 
 

 Conduire sa Mercedes sur circuit

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Conduire sa Mercedes sur circuit   Lun 10 Jan 2011 - 12:50

LES 10 COMMANDEMENTS DE L'APPRENTI PILOTE
Textes et photos : Nicolas LISZEWSKI.

Source : www.automobile-sportive.com




Le pilotage sur circuit avec votre auto vous tente mais vous n'osez pas franchir le premier pas ? Pourtant, ce qui peut paraître intimidant et compliqué au départ est finalement juste de une bonne méthode et du savoir-vivre. L'Automobile Sportive revient sur les dix commandements du parfait " pisteur " novice. Jeunes " padawans ", que la force soit avec vous…

A la rédaction de L'Automobile Sportive, nous ne sommes pas avares en encouragements pour inciter tous les amateurs et propriétaires de voitures de sport à tenter l'expérience de la conduite sur circuit. Plus que l'aspect " défouloir " avec leur voiture de sport, que cela soit des prestigieuses comme des Porsche, des BMW, Mercedes AMG ou des Ferrari, mais aussi avec des petites sportives plus populaires comme les GTI, nous restons convaincus que l'intérêt premier des sorties circuit et de la pratique du pilotage (même amateur) sur circuit fermé avec sa propre voiture permet de mieux cerner ses limites et celles de son autos. Mieux encore, au fil des sorties circuits engrangées, non seulement les limites sont de mieux en mieux cernées, et le jeu avec ces limites (en toute sécurité et autorisé puisque sur circuit) est même possible. Sans aller à s'adonner à la pratique du drift, il est tout de même vital de comprendre dans un premier temps, puis de sentir et enfin de maîtriser les règles des transferts de charge entre l'essieu avant et l'essieu arrière. Voici donc les 10 commandements de l'apprenti pilote qui sommeillent en vous et qui n'attendent plus qu'un déclic pour fouler de vos pneus la piste d'un circuit automobile.


1. SELECTIONNER LA BONNE ORGANISATION
Les offres de sorties circuit fleurissent à tout va dans les forums consacrés aux voitures de sport. Mais pas toujours facile de s'y retrouver dans ce dédale de proposition. La plus grosse erreur serait de baser son choix sur le critère prix ou proximité du circuit par rapport à votre domicile. Selon les organisateurs, les stratégies et axes ne sont pas les mêmes.

1.1. Prix bas, encadrement réduit et participants en nombre.
Certains privilégient des tarifs très bas mais possèdent souvent un encadrement plus léger et des journées avec beaucoup d'autos. Les temps d'attente peuvent donc parfois être plus longs entre les différentes sessions et il convient alors de ne pas louper sa session volant en main. Ces sorties sont avant tout à réserver aux pilotes déjà aguerris qui n'en sont plus à leur première sortie. Ces sorties sont en effet moins " chaperonnées " et le pilote est plus autonome.
Pilotes : aguerris et intéressés par un tarif doux.
Peut également convenir à des clubs petits qui négocient une session spécifique pour eux sans avoir besoin d'encadrement précis.

1.2. Places limitées, encadrement omniprésent et tarifs variables.
D'autres organisateurs privilégient un esprit plus " club " par le nombre de places limitées qui sont disponibles et offrent souvent un encadrement plus complet. Les prix sont également souvent plus élevés que les sorties citées plus haut. En raison des prestations supérieures. Le gros avantage pour les pilotes novices est de ne pas être noyés dans la masse et d'être accompagnés par des pilotes instructeurs. La montée en puissance du stagiaire se fait donc crescendo tout au long de la journée, sans que la pression extérieure soit trop forte.
Pilotes : débutants, aguerris intransigeants sur la sécurité et aimant être encadré.


2. SELECTIONNER LE BON CIRCUIT
Sous le même terme de " circuits ", on regroupe différentes typologies de circuits qui ne sont pas toutes adaptées à tous les pilotes et toutes les voitures de sport de série. La plupart des circuits reconnus et ouverts aux grandes compétitions internationales (Magny-Cours, Le Paul Ricard, Dijon-Prenois,…) ne sont clairement pas adaptés aux débutants. Très exigeants sur le plan du pilotage pur, ils ne pardonnent pas les erreurs et la sortie de piste est assurée. En outre, la plupart des autos de tourisme, même en voitures de sport, sont souvent sous-calibrées pour ce type de tracé très exigeant pour les trains roulants, les transmissions, la mécanique et les pneus. A part quelques autos de série prévues à cet effet comme des Porsche (les RS, GT3, GT3 RS…), les Ferrari Challenge ou Stradale…, les autres vont énormément souffrir et manqué également souvent cruellement de puissance pour pouvoir jouir pleinement de ces circuits exigeants. En plus les dégagements ne sont pas toujours prévus de manière sécuritaire et une sortie de piste peut vite se chiffrer en euros. En revanche, mieux vaut débuter avec son auto sportive sur des pistes adaptées pour apprendre. Le plaisir sera là quoi qu'il arrive, même avec un bon coup de volant. Mais les dégagements sont prévus et les mécaniques souffrent moins. Dans les circuits de ce type on peut citer Abbeville, Pouilly-en-Auxois, Lurcy-Levis, la piste Club de Magny-Cours…
Si le choix du circuit peut s'avérer anodin, il va en réalité conditionner grandement votre aisance sur vos premières sorties et ne pas trop décourager votre portefeuille pour la partie pièces d'usure (freins, pneus, amortisseurs).

3. PREPARER SON AUTO SPORTIVE
Tourner sur circuit n'oblige à rien sur le fond. Pas besoin d'avoir un arceau et toute la panoplie d'une voiture de course pour se prendre pour Schumacher. Il est évidemment possible de tourner avec des pneus de tourisme et une auto sportive dans une configuration strictement de série. Il est toutefois bon au préalable avant toute sortie circuit de vérifier l'état de :
-Freins
-Pneus
-Amortisseurs
-Niveaux des Fluides (eau, freins, huile moteur, huile boîte…)

Ne tournez pas avec le plein d'essence à ras bord, car les bouchons d'essence ne sont pas tous étanches lors des phases d'appui en conduite " musclée ". Ne vous mettez pas en tête de modifier votre auto pour le circuit avant d'avoir fait vos premières armes. Roulez avec sur circuit en strict état d'origine, et les modifications à venir vous seront pas la suite évidentes en fonction de vos goûts et sensations.


4. LE PILOTE, VOUS !
Si vous n'avez pas l'obligation de tourner avec des combinaisons de " vrais " pilotes, il faut avoir obligatoirement un casque ainsi que pour le passager éventuel. Pour le casque, un casque de moto peut largement faire l'affaire (sauf si vous souhaitiez tourner en compétition officielle évidemment) ou un casque "Jet" que l'on trouve chez les spécialistes. Il peut être intéressant d'avoir toujours un tee-shirt à manches longues afin, en cas d'accident et de bris de glace, de ne pas avoir les bras zébrés par les bouts de verre.

5. LA BASE
Sur une première journée, mieux vaut se concentrer sur les notions de base. Cela ne sert à rien de venir avec à l'esprit l'envie de faire un temps au tour. Il faut donc bien respecter la position de conduite, la tenue des mains sur le volant, la gestion des pédales et du levier de vitesses. Cela peut paraître idiot, mais sur circuit tout semble différent et on se sent vite gauche dans les premiers temps. Pour en savoir plus sur la base dans la première expérience sur circuit, cliquez ici.

6. LE BON RYTHME
Une fois la base maîtrisée, c'est parti sur la piste ! Mais attention, vous n'êtes pas parti pour un sprint de 2 heures comme en F1, ou encore pire, 24 Heures comme au Mans… Afin de préserver la mécanique mais aussi votre concentration, faites des séries de 5 à 6 tours maximum. Cela permet de monter en puissance sur plusieurs tours et de faire un tour de refroidissement avant de rentrer au stand.

7. UN ESPRIT DE GENTLEMEN DRIVER
Si vous étiez venus remporter une course pour votre première sortie circuit, vous pouvez passer votre chemin. L'esprit qui doit régner lors de ces sorties circuits est celui des Gentemen Drivers des années 50. Piloter pour le plaisir de piloter et l'art de voir évoluer des autos. Puisque vous n'irez pas ramener un trophée, vous penserez à garder la tête froide en toutes circonstances et respecter les règles suivantes :

- Penser à garder un œil dans les rétroviseurs
- Un autre pilote semble plus rapide que vous, mais peine à vous dépasser ce qui est le cas le plus fréquent : ne bouchonnez pas, clignotant à droite, vous serrez à droite et vous le laisser passer.
- au bout de la ligne droite vous êtes à deux de front au freinage. Levez le pied, cela ne sert à rien d'aller à deux au tas…
- Ne faites pas l'intérieur dans un virage serré si vous n'êtes pas certain que le " retardataire " vous a vu. Sinon, il va prendre sa trajectoire et l'accrochage sera inéluctable. Un Prost-Senna bis en quelques sortes… sauf que eux ne payaient pas les réparations occasionnées.
- Essayez de monter avec d'autres pilotes dans d'autres autos afin d'observer les bons gestes des plus experts de la journée.
- Ne sous-estimez jamais une auto qui vient sur circuit. Elle peut paraître petite, sous-motorisée, et pourtant vous mettre une " correction ". Les petites GTI des années 80-90 vidées, " arceautées " avec pneus slicks sont particulièrement redoutables sur les pistes clubs, de même que les petits roadster comme les Toyota MR, les smart roadster sans parler des Elise et Speedster Opel qui jouent dans la catégorie au-dessus.
- Ne pas faire du drift si quelqu'un est derrière vous.

8. PRESERVER SON AUTO SPORTIVE
Si vous détectez un bruit anormal, vous avez une inquiétude, vérifiez la gravité de vos doutes, et ne persévérez pas. Il vous faudra rentrer par la route en fin de journée et mieux vaut que votre auto soit en bon état. L'état des pneus est notamment à vérifier régulièrement.

9. BIEN FINIR… LE RETOUR
La journée s'est bien passée, et vous vous êtes bien amusé ! Vous avez pris confiance en vous et vous avez senti votre auto bouger. Bonne nouvelle ! Mais attention sur le chemin du retour… Vous ne serez plus entouré d'amateurs connaisseurs et adoptez donc une conduite " légale ". Les radars ne vous manqueront pas…

10. LES FORUMS ET COMPTE-RENDUS
Pensez à poster vos photos dans les forums sur les compte-rendus édités dans les forums. Cela fera plaisir à tout le monde. Donnez vos impressions. Les forums permettent de continuer à échanger avec les participants de la journée. Et surtout, ne pas s'amuser à vanter ses talents… cela ne sert à rien si ce n'est pourrir un topic dans un forum.

Vous êtes prêt ? Alors 3, 2, 1… PARTEZ !!!!

CONCLUSION

Finalement après quelques sorties circuit, le plaisir vous gagnera et vous vous demanderez alors pourquoi avaoir attendu si longtemps. respectez bien ces quelques règles de base et foncez, en toute quiétude car les képis ne peuvent rien contre vous sur circuit...



La Mercedes 190 2.5-16 Evolution I Voir : ICI

Source : www.automobile-sportive.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Lun 10 Jan 2011 - 13:58

LE BAL DES DÉBUTANTES !
Textes et photos : Nicolas LISZEWSKI

Source : www.automobile-sportive.com




L'accès aux circuits automobiles effraie toujours le néophyte en la matière. L'asphalte des circuits ne serait à la portée que des "vrais" pilotes ? Pas si sûr car il faut avant tout lutter contre ses craintes et ses préjugés afin de pouvoir goûter sereinement aux joies du circuit. Découvrir ses propres limites et celles de son auto, tel est le programme que nous avons proposé à une stagiaire qui n'avait jamais roulé sur circuit. Histoire vécue…

Soyons francs, le circuit fait peur à ceux qui n'en ont jamais pratiqué. Les habitués de la chose ont tendance à en parler avec gargarisme et un tel enthousiasme que les autres ne se sentent pas capable de réaliser des prouesses sur la piste. Résultat des courses (sans jeu de mots !), bon nombre d'entre-vous n'osent pas franchir le premier pas, de peur de se trouver ridicules sur la piste. Alors pour vous donner une idée de ce qui vous attends sur le bitume des circuits, nous avons proposé à une conductrice de faire ses premiers tours de roue sur circuit lors d'une journée circuit à Folembray organisée par les Gentlemen Drivers.


Casquée, notre débutante d'un jour est encore à l'aise.
En sera-t-il de même tout à l'heure sur la piste parmi les autres autos ?...

LA CANDIDATE
Nous avons décidé de corser l'affaire en choisissant une conductrice et non pas un conducteur. N'y voyez-là aucune misogynie dans nos propos, mais simplement le résultat d'un constat : sur circuit, la gente féminine est souvent cantonnée à l'abord des circuits, prendre des photos, et est rarement au volant. Alors qui mieux qu'une conductrice pouvait tenter ce premier essai sur circuit pour illustrer notre reportage ? A son actif, notre "débutante d'un jour" n'a jamais tourné sur circuit, jamais suivi de stages de pilotage et roule au quotidien dans la voiture de monsieur et madame tout le monde. Comprenez par-là que son auto ne nécessite pas de talent particulier pour faire les 12 kilomètres journaliers qui séparent son domicile de son lieu de travail. Avec en plus une moyenne de 20 km/h maximum pour cause de trajets urbains, pas de quoi se sentir l'âme d'un pilote ou de s'entraîner sur la route en chemin.


Premières consignes prodiguées par l'instructeur : la position de conduite.
Tenue du volant, position des mains, distance de réglage du siège...,
tout est passé en revue pour une prise en main aisée par la suite sur le circuit.

LA MONTURE POUR TOURNER...
Mais notre candidate de la journée, sous la pression maritale (encore un époux tyran !!) se retrouve à rouler le week-end et les vacances en Mercedes 190 2.3-16. On la plaindra... Avec son moteur conçu par Cosworth pour le haut moteur, ses 185 ch hauts perchés et ses roues arrières motrices, la petite teigne de Stuttgart se prêtait en monture idéale pour démarrer. Et là, pas d'aide à la conduite, juste l'ABS et un autobloquant électronique, l'ASD, pour faciliter les passages en courbes. Il est évident que les journées circuits sont tout de même réservées aux propriétaires d'autos de sport (GTI, coupés, berlines, cabriolets, GT...), pas toujours hors de portée des petites bourses. Surtout au départ, on peut très bien tourner avec une auto strictement d'origine. Là encore, pas d'obligation d'investir dans un plateau, des pneus slicks... L'idéal étant tout de même d'avoir des freins en bon état (plaquettes, circuit purgé avec liquide adéquat...) et des pneus propres. Vous comprendrez donc que beaucoup d'amateurs vont aujourd'hui tourner sur circuit le week-end avec leur sportive et roule avec tous les jours. Un vrai bonheur et surtout bien dans l'esprit des gentlemen drivers des années 60...


Patience dans l'entrée de la piste, une Peugeot 205 GTI va bientôt s'élancer sous l'ordre du commissaire de piste.
La pression commence à monter...

AVANT L'ENTRÉE SUR LA PISTE
Pas de lâché sur la piste sans briefing, les premières consignes et les rappels de sécurité. Petit rappel sur les basiques. Avant de s'emballer sur la piste, il convient de s'attarder sur la position de conduite qui doit être optimale. Ensuite, petit rappel sur la gestion du volant et la position des mains. Oubliez les 10h10 de l'auto école ou encore pire, le 11h05 de votre grand père dans sa BX ! Ici, sur circuit, c'est 9h15 sur le volant et dans toutes les situations même en courbe. Il faut donc faire glisser ses mains sur le volant afin qu'elles restent dans la situation appropriée. On tourne à droite, et c'est la main droite qui tire sur le volant pour respecter les consignes. Le casque est bien évidemment impératif. Tous les préliminaires abordés, l'instructeur à ses côtés, notre stagiaire s'aventure dans la piste d'accélération, prête à s'élancer. Reste l'aval du commissaire de piste pour ôter ses derniers doutes...


Petites vérifications d'usage (casque, ceintures...) avant d'autoriser l'accès à la piste pour les tous premiers tours sur circuit !!
Notez les conditions météo exécrables.

PREMIERS SPRINTS !
C'est parti ! Première, deuxième, troisième... elle est où cette troisième ??! (satanée boîte Getrag inversée !). Tour de chauffe avec les warning, puis ensuite, montée en cadence sous les conseils avisés de l'instructeur. Le plus dur à faire est de gérer tout en même temps ! Volant, boîte, freins, les autres participants... Après quelques tours, l'instructeur prend le volant. Rien ne vaut une démonstration en live de la bonne méthode. Et le plus incroyable, c'est la vitesse de l'auto sur tout le circuit sachant que l'instructeur ne force pas trop l'allure ! Finalement elle marche fort cette auto ! Bon il va falloir se reconcentrer et s'appliquer pour essayer de progresser.


Avec l'instructeur aux côté de notre stagiaire débutante, les premiers tours de roue sont plus faciles que prévu.
Un coaching bienvenu pour déstresser la pilote.

MORCEAUX CHOISIS...
"C'est dommage que la météo n'était pas top car le brouillard et le froid pour faire mes débuts, c'était un peu dur ! J'avoue au départ que j'allais un peu à reculons à cette journée. Et pourtant, le moment venu, avec l'encadrement proposé par les Gentlemen Drivers, je me suis tout de suite sentie à l'aise. On sent qu'un souci particulier est apporté à la sécurité de tous, et avec François Poirot à mes côtés, c'était tout de suite plus facile. Le tracé de Folembray semble plutôt rapide et à l'avenir je privilégierai un circuit plus sinueux et donc plus lent. L'après-midi en effet, la piste ayant séché et le brouillard levé, les autos allaient beaucoup plus vite et j'ai perdu de ma superbe. La fatigue de la tension nerveuse du matin m'a peut être éprouvé également, surtout lorsque l'on se lève à 5h30 ! Une chose est certaine, je souhaite prolonger l'expérience, mais par un temps plus clément..."


Première difficulté, arriver à se concentrer sur son pilotage et les premières consignes et surveiller les autres pour ne pas les gêner.
Comme en course, la pression vient de derrière dans les rétros !
CONCLUSION
Finalement, tout s'est bien passé ! Notre conductrice du jour, pas forcément adepte de la "conduite musclée" et qui partait pourtant dans cette aventure à reculons, a réellement apprécié cette journée. Passé les premiers instants de doute, c'est appliquée qu'elle a pu essayer de reproduire les gestes et conseils prodigués. Expérience à renouveler prochainement lorsque les sorties circuits reprendront début 2006. Pour les prochaines sorties, on vous attends donc de pieds fermes !...


Loin de tout machisme, si les femmes roulent moins vite de prime abord, elles offrent une conduite plus appliquée respectant à la lettre les consignes.
Mais pas facile de maîtriser d'un coup le volant, la gestion de la boîte, des freinages et des trajectoires !
L’Automobile Sportive tient à remercier chaleureusement toute l'équipe des Gentlemen Drivers pour leur accueil, leur gentillesse et leur professionnalisme. Ils ont permis la réalisation de ce dossier.

UNE ASSOCIATION DE GENTLEMEN !

Les Gentlemen Drivers nous avaient invité depuis déjà 8 mois à participer à l'une de leurs sorties. Malheureusement notre calendrier déjà très chargé nous avait empêché jusqu'ici de venir tester leurs sorties circuit. En plein mois de novembre, par une température tournant autour des 0°C et un brouillard givrant, nous avons répondu présent à l'appel des Gentlemen Drivers pour une sortie à Folembray…

Les Gentlemen Drivers Voir : ICI

Source : www.automobile-sportive.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Lun 10 Jan 2011 - 18:59

Très sympa tout ça!

Très beau post! D accord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Lun 10 Jan 2011 - 20:09

Bon avec des 250D on est pas trop équipé pour tout de même, faut être réaliste Rire Rire Rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Lun 10 Jan 2011 - 20:21

La E290 TD ne connais pas le circuit.

Par contre la 928 S4 a déjà vu la piste, et elle se défend très très bien Rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Lun 10 Jan 2011 - 20:25

Hey Hey Hey Super Flav et Chep nous prêtent leurs 928 et on s'éclate Hakim Hey Hey Hey

C'est beau l'entraide d'un Forum comme le notre 🆒 🆒
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Lun 10 Jan 2011 - 20:38

Voilà la Porsche que vous aurez :







Voilà le concept de la Logan 10 ans en avance. Porsche avait encore ces années là une dizaine d'année d'avance sur la concurrence, et celle-ci en est une vraie !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Ven 10 Juin 2011 - 7:16

190E 2.3-16 vintage racer project
Source : montrealracing.com

Là ça rigole plus Choqué Choqué Choqué






















































A Suivre.....
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Ven 10 Juin 2011 - 7:34

Quand tu vois autant de modifs et de soudures, tu te demandes si à l'origine, la voiture est sûre Choqué Arrg
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Ven 10 Juin 2011 - 7:52

Coucou Salut Asca

La législation Nord américaine est très stricte sur la question sécurité des pilotes, les Stocks cars montent à plus de 300 Km/h alors en cas de choc et il y en a, il faut que ça résiste et ça résiste... Même dans les pires accidents, en général le pilote s'en sort indemne

De plus les contraintes d'une conduite intensive sur circuit n'ont rien à voir avec une conduite sur route, très rapidement le châssis serait vrillé sans arceau clin doeil

Beau travail de préparation, mais ça doit couter bonbon

PS on a les références du superbe volant Momo / AMG Amoureux Amoureux Amoureux

Trinkaf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Mar 21 Juin 2011 - 13:05

Moi j'en connais un qui conduit son étoile sur circuit bizarrement, et même tellement bizarre qu'il a le reccord du monde de .....






















































DRIFT

bon on aime ou on aime pas, c'est pas fast and furious, mais le précédent reccord était de 394 metres , et MAURO CARLO, c'est son nom, vient de la porter à ...2308 metres.

Bonne pub pour pirelli aussi non






Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Mar 21 Juin 2011 - 16:24

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Mar 21 Juin 2011 - 16:31

bah Si tu l'avais posté au bon endroit comme Eric, on l'aurait vu MDR MDR

Siffle Peur
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Mar 21 Juin 2011 - 16:33

Bob a écrit:
bah Si tu l'avais posté au bon endroit comme Eric, on l'aurait vu MDR MDR

Siffle Peur


Etonné Tu rigoles j'espère ? Dans les News Mercedes-Benz ? pas assez évidence ? Non Tout le monde s'en branle je dirai Snob
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Mar 21 Juin 2011 - 16:41

Rire Rire Rire Faut dire qu'un mec qui tourne en rond en flinguant ses pneus... Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Mar 21 Juin 2011 - 16:47

desaccord Pas les siens Mort de rire Mort de rire Mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Mar 21 Juin 2011 - 17:25

pardon M; le taulier, Désolé Désolé Désolé

mais c'est pas une news, c'est un record, par rapport à un sport (bete peut-être) mais un sport

Sinon , tout les jours on poste dedans


Alcool Blanc Alcool Blanc Potes Potes
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Mar 21 Juin 2011 - 18:07

Rire C'est pas une news ... non ... un mec bât le record du Monde de Drift en C 63 AMG ... mais non c'est pas une nouvelle .... Mort de rire Mort de rire Mort de rire Mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   Ven 10 Fév 2012 - 9:07

Amateurs éclairés...











Amateurs très éclairés et équipés...
















Et les pros....







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conduire sa Mercedes sur circuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conduire sa Mercedes sur circuit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: L'Histoire Mercedes-Benz :: Le Sport et Mercedes-Benz-
Sauter vers: