Univers Mercedes
Le 5 Mai 2013

Bonjour,

Ce forum est fermé. L'aventure Mercedes-Benz s'arrête ici.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur.

Partagez | 
 

 [Débat] E comme Ecologie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 10:45

Je vous invite à lire ceci :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assombrissement_global

Et notamment (pour vos trainés et épandages d'avions...)

"Certains scientifiques spécialistes du climat ont émis l'hypothèse que les traînées de condensation des avions (en anglais contrails pour condensation trails) seraient impliquées dans l'assombrissement global. Bien que l'ininterruption du trafic aérien interdise de vérifier cette hypothèse, l'arrêt total du trafic aérien civil aux États-Unis pendant les trois jours ayant suivi les attentats du 11 septembre 2001 a permis au climatologue David Travis d'observer les températures de5 000 stations météo réparties sur 48 états, en l'absence de ces traînées de condensation. Pendant cette période, la mesure de l'amplitude de température[9] a montré du jour au lendemain une augmentation de 1 °C, ce qui était la plus grande variation constatée sur 30 années. Cela montrait que les traînées de condensation pouvaient jouer un rôle immédiat dans la hausse des températures nocturnes et/ou d'une baisse des températures diurnes, et que ces variations pouvaient être beaucoup plus importantes qu'on ne le pensait précédemment."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 11:05

Flav a écrit:
Je vous invite à lire ceci :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assombrissement_global Et notamment (pour vos trainés et épandages d'avions...)

Salut Flav Coucou

C'est exactement ce que j'ai posté plus haut en vidéos. clin doeil

Problème ça ne colle pas exactement avec le crédo réchauffiste actuel.... Qui lui prône la taxe carbone pour résoudre le problème.....


Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 11:51

un peut de mémoire d'archive :

France
6 janvier : Début de la vague de froid qui touche l'Europe et particulièrement la France. C'est le début du « Grand Hiver » de 1709. La Seine gèle. Les intempéries rendent le ravitaillement de Paris impossible pendant trois mois.
13 janvier : Température record à Paris avec -23.1°.Le vin gèle dans les tonneaux il est débité à la hache
20 janvier : Dixième jour consécutif où la température est inférieure à -10° à Paris. Record jamais battu. Record de -26° à Paris. 24 000 morts de froid à Paris durant le mois de janvier.
15 mars : Début de la spectaculaire débâcle de la Seine générant une importante inondation rendant encore impossible le ravitaillement de Paris.
fin mars : Dégel après le « Grand Hiver » qui laisse plus d'un million de morts en France. Presque tous les cours d'eau français ont gelé et même l'océan Atlantique fut pris par le gel le long des côtes françaises ! Nombreuses « émeutes de la faim ». Point culminant de l'impopularité de Louis XIV en France.
5 avril : Bloqué par les rigueurs de l'hiver, Paris est approvisionné pour la première fois depuis trois mois.
9 juin : Limogeage de Chamillart, secrétaire d'État à la Guerre. Voysin lui succède.
12 juin : Appel de Louis XIV au peuple qui est lu dans toutes les églises du royaume. L'appel est entendu et l'effort de guerre est maintenu malgré l'urgence de la disette.
22 juin : Abraham Mazel soulève les protestants du Vivarais.
20 août : Emeute de la faim à Paris. La troupe fait feu sur la foule et la ville est mise en état de siège.
Révoltes dans le Jura.
Le déficit de l’État atteint 1000 tonnes d’équivalent-argent. Faillite provisoire du financier Samuel Bernard. Banqueroute de la place financière de Lyon due à la conjoncture et à l’effort de guerre. Clapeyron est le député des créanciers lyonnais de Samuel Bernard qui lui-même a perdu 30 millions.

A mon avis, le systhème mondialisé banquaire et commercial, n'a pas envis que cette situation se renouvelle ! ... pour se faire, il faut trouver et mettre en place des contre parties ! ... clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 12:00

La révolution de 1789 est elle-même le résultat de très mauvaises récoltes....

La nouveauté actuelle est qu'on peut provoquer des famines même lorsque les récoltes sont excellentes, par le simple jeu de la spéculation qui peut créer la pénurie en pleine abondance.... Siffle Siffle

Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 12:41

exactement ! ... le phénomennes climatiques sont archivés, numérisés, algoritmé ... Le monde de nos jours ne peut plus connaitre de catastrophe économique comme l'année 1709 et encor moins une "apocalypse" .... mais les moyens techniques et moderne peuvent influer sur cette "prédiction".
Une météo qui serait en phase avec une vie "lymphatique" sans minis période chaotiques ! ... les prévisions boursières et économiques, ne peuvent donner la richesse à tout le monde, même si il y a une croissance de 8% de familles riches, de millionnaire par an ! ... l'equilibre doit ètre maintenue pour avoir dans la balance des pauvres qu'ils soit plus nombreux que les riches ! ...pour cela, il faut métriser le climat qui a toujours était la grandes peur depuis des temps anciens ! ... la dernière chose à maitriser par la fabrication, c'est l'or (AU) N) atomique 79... mais pour se dernier, c'est pas gagné ! ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 12:48

barjodubocal a écrit:
la dernière chose à maitriser par la fabrication, c'est l'or (AU) N) atomique 79... mais pour se dernier, c'est pas gagné ! ...


Rire Rire Rire Hey Hey Hey Même ça on y arrive, avec des lingots fourrés au Tungstène et avec des ETF (or papier) qui représentent 100 fois plus d'or qu'il n'en existe physiquement.... mais là nous quittons le domaines de l'écologie pour celui de l'économie... ou celui de l'escroquerie plutôt clin doeil

Potes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 21:10

Des ingénieurs suisses font pleuvoir dans le désert
Source : lefigaro.fr


Un projet secret financé par le président des Emirats Arabes Unis aurait permis de faire tomber la pluie plus de 50 fois dans la région d’Abu Dhabi pendant l’été. A chaque fois, les services météorologiques locaux ne prévoyaient pourtant ni nuages, ni précipitations.

L’homme pourra-t-il un jour faire tomber la pluie sur commande ? Les experts du climat en doutaient. Les nombreuses expériences menées en ce sens se sont en effet toujours révélées décevantes. Un projet secret étonnant, financé par le président des Emirats Arabes Unis et révélé par le Sunday Times dimanche, pourrait toutefois changer cette donne. Dans la région d’Abu Dhabi, réputée pour sa sécheresse estivale, des ingénieurs suisses auraient réussi à faire tomber la pluie à une cinquantaine de reprises cet été.

Dans une vidéo confidentielle que les journalistes du Sunday Times ont pu visionner, le président de la société Meteo Systems International, Helmut Fluhrer, révèle être «en train de tester une nouvelle technologie de déclenchement de pluie artificielle, Weathertec, dans la région d'Al Ain à Abu Dhabi». «Nous avons démarré en juin 2010 et avons réussi à faire pleuvoir à plusieurs reprises», soutient-il. Selon les mêmes journalistes, des scientifiques allemands de l'Institut Max Planck de météorologie ont participé à la surveillance du projet. Le respectable professeur Hartmut Grassl, ancien directeur de l'institut, serait notamment impliqué.

Moins coûteux que le dessalement de l'eau de mer

Plutôt que d'ensemencer des nuages existants avec du chlorure d'argent, une méthode rudimentaire à l'efficacité douteuse mais encore utilisée en Chine ou en Israël, les chercheurs ont mis en place dans le désert des parasols métalliques d'une dizaine de mètres de haut capables de charger l'air électriquement. Ces derniers produisent des ions négatifs qui sont envoyés dans l'air. Ces particules ont la propriété d'agréger les poussières qui forment alors un support idéal à la condensation de l'eau naturellement contenue dans l'air. La formation de plusieurs milliards de ces minuscules gouttes pourrait alors donner un nuage, lui-même source de pluie. Le dispositif, allumé 74 fois en 112 jours - dès que la saturation de l'air en eau dépassait 30% - aurait provoqué des chutes de pluie à 52 reprises. Le volume de ces précipitations n'est pas révélé. A chaque fois, les services météorologiques locaux ne prévoyaient ni nuages, ni précipitations.

Le climatologue français Hervé Le Treut affiche pour le moment un scepticisme prudent. «Peut-être que cette nouvelle technique est un déclencheur très efficace mais cela reste difficile à établir avec le peu d'informations dont on dispose sur le projet», explique-t-il. Et quand bien même le dispositif fonctionnerait, «cela ne règle pas le problème de l'approvisionnement: il faut que la circulation atmosphérique apporte naturellement de l'air humide de manière continue pour que l'on dispose d'une véritable source d'eau». Ce qui n'est pas vraiment le cas dans la région.

L'entreprise Meteo Systems semble pourtant penser que son dispositif pourrait se substituer aux très coûteuses usines de dessalement de l'eau de mer. D'après ses calculs, la production de 100 millions de mètres cubes d'eau douce coûterait seulement 7 millions d'euros par an avec cette technologie, contre 53 millions d'euros pour une usine de dessalement.


Source : lefigaro.fr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 21:21

la même source sur le cannard ... la croix.fr ... Rire ... ils préparent l'arche de noé ! .. Rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 21:40

barjodubocal a écrit:
la même source sur le cannard ... la croix.fr ... Rire ... ils préparent l'arche de noé ! .. Rire

Rire Rire Rire Tu ne crois pas si bien dire...

Une Arche de Noé verte en Norvège
nouvelobs.com Le 24/06/08

La Commission européenne inaugure, dans l'Arctique, une réserve de semences des principales cultures vivrières, afin que la diversité végétale, menacée par les catastrophes écologiques et le changement climatique, perdure.



Une "Arche de Noé verte" abritant des graines des principales cultures vivrières a été inaugurée, mardi 26 février, en plein coeur de l'Arctique, véritable cocon pour la diversité végétale menacée par les catastrophes naturelles, les guerres et le changement climatique.
Enfouie dans une montagne de Longyearbyen, chef-lieu de l'archipel norvégien du Svalbard (Spitzberg), à 1.000 km du pôle Nord, la réserve de semences pourra accueillir jusqu'à 4,5 millions d'échantillons, deux fois plus que le nombre de variétés existant dans le monde.
Lors de la cérémonie d'inauguration, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso a affirmé que l'endroit est "un jardin d'Eden glacé".

"Des semences vulnérables et précieuses"

Chaudement emmitouflés, la militante écologiste kényane et prix Nobel de la paix, Wangari Maathai, et le Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, ont ensuite déposé symboliquement des graines de riz dans une des chambres froides.
"Le monde est un endroit plus sûr aujourd'hui", a déclaré à l'AFP le père du projet, Cary Fowler, directeur du Fonds mondial pour la diversité des cultures (GCDT), peu après la cérémonie cosmopolite qui mêlait chant traditionnel lapon, musique d'inspiration africaine et choeur d'enfants.
"Nous pouvons maintenant stocker en toute sécurité un nombre considérable de semences vulnérables et précieuses", a-t-il précisé.

Un filet de sécurité

Surplombant un fjord et ornée pour l'occasion de sculptures de glace et de lumières bleutées, la réserve de semences ressemble à un trident souterrain: un long tunnel débouche sur trois grandes alcôves. Les graines y reposeront dans des sachets hermétiques alignés sur des étagères métalliques.
Seule l'entrée émerge de la montagne enneigée, laissant apparaître deux hautes parois surmontées d'une oeuvre d'art faite de miroirs et de morceaux de fer qui forment un prisme visible à des kilomètres à la ronde dans l'obscurité permanente et totale de l'hiver polaire.
La réserve de semences fonctionnera comme un filet de sécurité. Elle conservera dans des conditions optimales, à -18°C, des doubles de graines stockées dans les 1.400 banques de gènes existantes.

Une diversité génétique qui s'appauvrit

Celles-ci n'offrent pas les mêmes garanties que la nouvelle venue: protégée par des tonnes de roc, des portes blindées et des parois en béton armé, elle peut résister à une chute d'avion ou à un missile nucléaire. Caméras de télésurveillance et ours polaires complètent le dispositif.
Si une variété de culture vient à disparaître dans son milieu naturel, les Etats et institutions pourront récupérer les graines qu'ils ont déposées et dont ils demeurent propriétaires.
Sous l'effet des maladies, du changement climatique ou encore des activités humaines, la diversité génétique s'appauvrit. En 1949, les paysans chinois cultivaient plus de 10.000 variétés de blé, dix fois moins 20 ans plus tard.

Neuf milliards de bouches à nourrir

Or, la diversité est indispensable pour mettre au point des cultures plus résistantes, moins gourmandes en eau et en engrais, aptes à s'adapter au réchauffement climatique et plus nutritives. D'autant qu'en 2050, il y aura 9 milliards de bouches à nourrir.
"Nous espérons et oeuvrons pour le meilleur, mais nous devons nous préparer au pire", a précisé José Manuel Barroso.
Grand comme deux fois la Belgique pour une population de 2.300 âmes, le Svalbard --où aucune culture ne pousse-- est considéré comme l'endroit idéal pour une réserve de semences.
Isolé mais accessible, politiquement stable, l'archipel est recouvert d'un permafrost qui garantit à l'Arche suffisamment de fraîcheur même en cas de défaillance des systèmes de réfrigération.
La réserve de semences a coûté environ 6 millions d'euros, financés par la Norvège.



nouvelobs.com

Pour le financement c'est beaucoup moins clair qu'il n'y parait, fait quelques petites recherches, c'est surprenant.... clin doeil

Potes Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 9 Jan 2011 - 21:53