Univers Mercedes
Le 5 Mai 2013

Bonjour,

Ce forum est fermé. L'aventure Mercedes-Benz s'arrête ici.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur.

Partagez | 
 

 [Débat] E comme Ecologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Mar 29 Nov 2011 - 9:47

noelbailli a écrit:
Bien que je considère Claude Allegre comme un gros con imbu de son importance et pas si diplomé qu'on qu'il veut bien le dire ....il n'a pas (entièrement )tort ...mais tel le perroquet il ne fait que repeter ce qu'il a entendu ...
J'ai plusieurs condisciples d'université qui l'on eu comme patron (parachuté par la politique )à la tête du BRGM et des CNRS associés (BRGM Bureau de recherches géologiques et minières )et ont pu mesurer le diametre de sa tête et l'ampleur de sa suffisance ...
Ceci étant ,ce monsieur se pare des plumes du paon ,comme dans la fable ,il y a dans la communauté scientifique (la vraie ...celle que l'on n'entend que lorsqu'elle sert les interets des politiques et des medias ...plus, bien sur ,les lobbies ...) un certain nombre de personnes qui denoncent cette escroquerie de l'influence de l'activité humaine sur l'évolution du climat ...par exemple il y a deja eu dans le passé des périodes où le % de CO2 étant infiniment plus important qu'aujourd'hui ,ils citent aussi les cycles observés non pas à l'echelle du siècle comme on veut nous le faire absorber pour nous vendre une camelotte de plus ,mais du millénaire voire plus .
Bon ,tout un chacun peut comprendre pour autant que le pillage sans vergogne de toutes les ressouces animales, minérales et vegetales de la planète ne vont pas ameliorer les choses ...c'etait bien joli de faire un moratoire sur la morue de Terre Neuve ...mais il a eu lieu trop tard ...elles ne sont pas revenues ..il en est de même pour bien des espèces vivantes ou végétales ..pour les mines ce n'est pas mieux surtout si on y ajoute les pollutions du biotope ...mais franchement est ce parce que nous mettons des catalyseurs sur nos caisses et autres fariboles destinées à engraisser les equipementiers et constructeurs ,est ce que cela donc empechera Total (toujours lui mais il n'est pas le seul ) de ne pas entretenir ses pipe-lines au Nigeria ...ou plus près dans l'estuaire de la Loire et de les laisser pourrir nappes phréatiques et terres labourables ou vegetation sauvage ...
Alors voilà encore un faux nez ...on nous enfume une fois de plus ...en nous culpabilisant en plus ce qui est encore plus pernicieux et on nous tient par le porte-monnaie en plus en nous taxant... pour une fois de plus engraisser les mêmes ..
A titre d'exemple ..dans la maison de famille que je suis en train de restaurer l'eau est coupée au compteur depuis 5 ans ...je paye neammoins plus de 80€ par semestre ...rien que d'abonnement soit plus de 160€ /an .....Pauvre petit Véolia ....faut bien distribuer des dividendes ...et le reseau n'est pas mieux entretenu pour autant ...par comparaison la compagnie fermière précédente nous faisait payer 3 fois moins cher ...merci la privatisation et ayant un puits en parfait etat ...envisageant de faire carrément interrompre la fourniture ....Interdit ...parce que mes "effluents " doivent etre" traités" donc si je ne peux justifier de l'installation d'une station d'épuration AGRÉE (devinez qui est agréé ....Veolia !!!....au prix "Veolia" ...bien sûr !!!!)il m'est interdit de rejeter mes eaux usées(Même traitées par une fosse toutes eaux et ensuite des drains de repartition ) dans ma propre propriété ...c'est pas beau la defense de l'environnement ???
Une fois de plus ...on est juste là pour engraisser le business des mêmes pourris ...le tout avec le blanc-seing des politiques qui doivent bien toucher leur petite enveloppe au passage ou plus finement beneficier de voyages et de vacances au loin pour pas cher du tout ....les loups ne se mangent pas entre eux .....enfin tant qu'ils ont des moutons .... Grrr Grrr Grrr

Une "saine lecture " :Catéchisme du révolutionnaire de Sergueï Netchaiev

BA OUAI !!!! c'est bien ce qui faut retenir bah Nous sommes pris pour des C...par des C.... mais qui savent GRATTER et se remplir les poches.
POUR INFO SI TU VEUX LES B......
http://www.toiletteacompost.org/Reglementation-et-toilettes-seches
PETIT EXTRAIT

En matière de toilettes sèches, pour savoir ce qui est autorisé ou interdit il ne faut surtout pas écouter les rumeurs. Certains pensent que toute habitation doit être équipée d’une toilette à eau, d’autres que la toilette sèche est interdite dans les maisons particulières mais autorisée dans les lieux publics. Ce point de vue se comprend alors qu’il en est recensé, pour la France, plusieurs centaines d’unités en site isolé, sur des parking de route et d’autoroute, en départ de chemin de randonnée ou en refuge de haute montagne... Un autre point de vue, il faudrait utiliser sa toilette sèche clandestinement mais tout est possible dans la mesure où « on n’emmerde pas son voisin ».

Alors puis je installer une toilette sèche sans devenir « hors la loi » ou être contraint de l’utiliser clandestinement ?

LA REPONSE EST : LES TOILETTES SECHES SONT AUTORISEES ! Tu peux envoyer ton fermier se TORCHER LE FION avec ses contrôles clin doeil clin doeil
http://www.lemoniteur.fr/199-materiaux/article/actualite/688737-toilettes-seches-de-l-auto-construction-a-l-industrialisation
A propos ! Je pense que la petite merde d'Allègre devrait finir dans une fosse septique, faudrait pas qu'il pollue les verres de terre Mur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 1 Jan 2012 - 9:02

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Mer 18 Avr 2012 - 21:15

L’aéroport d’Amsterdam va gazer les oies sauvages..

http://lesmoutonsenrages.fr/

18 avril 2012 Posté par voltigeur


Titre initial : L’aéroport d’Amsterdam va gazer les oies qui vivent à proximité des pistes

Vols d’oies ou vols commerciaux, il va falloir choisir. L’aéroport de Schiphol, près d’Amsterdam, a décidé de gazer les oies sauvages qui vivent aux alentours de ses pistes, rapporte l’AFP. Les quelque 50.000 oies qui perturbent les vols des avions seront gazées «à l’aide d’un certain type de CO2» a déclaré à l’AFP Karin van Rooijen, porte-parole du ministère néerlandais de l’Environnement.

Atterrissages d’urgence

Depuis 2005, le nombre d’oies sauvages vivant à proximité des pistes a été multiplié par quatorze. Un phénomène que le gouvernement explique par le fait que les Pays-Bas soient «endroit particulièrement attrayant pour les oies, avec beaucoup d’eau partout». Mais cette bonne nouvelle pour la nature l’est moins pour les avions: le nombre de collisions augmente sans cesse et les pilotes sont de plus en plus souvent obligés d’atterrir en urgence ou d’interrompre le décollage.

Des radars vont être utilisés pour détecter les oies qui pourraient «présenter un risque» au décollage et à l’atterrissage, mais cela ne sera pas suffisant. Un «pacte» entre le gouvernement, les autorités locales, les agriculteurs et les associations de défense des animaux prévoit plusieurs actions pour limiter la prolifération des oiseaux: labour des champs le plus tôt possible après les récoltes pour enfouir les graines que les oies pourraient manger, chasse des oies autorisée et destruction des œufs dans un périmètre de 10km autour des pistes en complément du gazage des populations d’oies sauvages.

A.C

Source www.20minutes.fr via Sauve-La-Terre



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Jeu 19 Avr 2012 - 6:29

C'est cela le capitalisme, il ne faut pas que cela coûte trop cher pour trouver des solutions, on GAZ, on MITRAILLE, on DEPORTE. Et ouste la volaille Peur Il faudra que les voleurs changent de coin scratch fini les vols dans les aéroports Mur Cassé
Tiens en v'la du progrès pour faire de bonnes affaires :

Leclerc n'arrête pas le progrès. . . Un nouveau LECLERC vient d'ouvrir ses portes en Ile de France, à Montmorency.

Ils ont installé un vaporisateur d'eau automatique pour conserver les fruits et légumes frais :
Juste avant qu'il ne démarre, vous entendez le son du tonnerre au loin, et l'odeur de la pluie qui vient...

Quand vous passez dans la section des produits laitiers, vous entendez les vaches meugler, et vous pouvez sentir l'odeur du foin fraîchement coupé

Dans la section boucherie, vous pouvez respirer l'odeur d'un steak sur barbecue avec oignons
Dans la section des œufs, vous pouvez entendre les poules caqueter, et sentir l'arôme des œufs et bacon en train de cuire

Et enfin dans la section boulangerie, vos papilles sont titillées par l'odeur du pain fraîchement sorti du four et de bons biscuits..........

Eh bien moi je pense que je vais aller acheter mon papier-cul ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Ven 25 Mai 2012 - 12:04

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Ven 25 Mai 2012 - 13:20

Ils sortent tous du : "CORPS EN SAIGNANT" regal regal regal regal regal c'est déjà pas mal si ils sont les seuls à être sensible à l'environnement. Encore faut-il avoir la terre appropriée et pas de facteurs limitants Quenelle Quenelle
j'aime bien aussi le chien (border) et le cheval (mérens) tu fais pas la même chose avec un berger allemand et un anglo-arabe (hallal) Snob Potes Potes
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Ven 25 Mai 2012 - 15:31

J'aime bien la démarche, mais tous ces nouveaux paysans n'arrivent pas les mains vides Preuve Moi je veux bien faire la même chose, mais ... Fauché
Alors le coté "Ils ont tout quitté" est mignon, mais la baraque et le terrain même au fond de la France profonde, c'est pas gratos ...

Avec 100 .. 150.000 Eu en poche, tu peux accéder à ce style de vie, que j'aimerais aussi avoir. Chavez
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Ven 25 Mai 2012 - 18:53

Asca a écrit:
J'aime bien la démarche, mais tous ces nouveaux paysans n'arrivent pas les mains vides Preuve Moi je veux bien faire la même chose, mais ... Fauché
Alors le coté "Ils ont tout quitté" est mignon, mais la baraque et le terrain même au fond de la France profonde, c'est pas gratos ...

Avec 100 .. 150.000 Eu en poche, tu peux accéder à ce style de vie, que j'aimerais aussi avoir. Chavez

Hé oui, c'est toujours facile de donner des leçons (Mrs et Mme les professeurs) !!! clin doeil Pour moi c'est bon je préfère ça et qu'ils en parlent (mieux que moi) c'est toujours cela de pris pour mes P'TITS ABEILLES Discret Siffle Siffle Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Ven 25 Mai 2012 - 19:31

Sauf qu'il ne faut pas non plus tromper son monde, revenir à ce type de vie n'est pas si simple, j'en sais quelque chose.... on ne s'improvise pas jardinier en herbe du jour au lendemain ....

Mais c'est toujours une très bonne démarche de se confronter à la réalité clin doeil

Potes Biere
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Sam 26 Mai 2012 - 6:00

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Sam 26 Mai 2012 - 8:16

C'est pas loin, mais il y a pire déjà (organo-phosphorés-organo-chlorés etc.....) = maladies d'hel'zallal meurt (encore un coup des arabes) triste , mais non, je déconne Rolling Eyes c'est NOUS PAS EUX qui nous pourrissons la vie Mortel Mortel Pendu Pendu Pas d accord Pas d accord cmalade cmalade cmalade
Pour que vivent mes : P'TITs ABEILLES Suspect Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 27 Mai 2012 - 13:19

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Jeu 31 Mai 2012 - 10:46

Edifiant Arrg Arrg encore un coup de la droite Jupéiste (bon cette fois, je suis banni pour de bon) Pendu Pendu le cheval Sautille
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Jeu 31 Mai 2012 - 11:06

Ce qui me gonfle c'est que cette flicaille agit comme des Cow-Boys, sans discernement, sans recouper les infos, empêchent de manière très consciente, de mettre les denrées périssables au frais, le temps de vérifier l'info, et propose au personnel après vérification et donc en toute conscience, de porter plainte contre leur patron qui lui est parfaitement en règle. J'éstime que ces petits connards devraient être démis de leur fonction et jetés comme les ordures qu'ils sont, au chomage. Ce ne sont pas des Policiers, mais des mercenaires sous mandat, ils ne protègent pas les citoyens, mais un lobby.
Et rien que de penser qu'après ça, ils sont tranquillement rentrés chez bo-bones, ayant accompli leur "devoir".

Pendu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Dim 24 Juin 2012 - 7:26

PARIS (Reuters) - La nouvelle ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, a réaffirmé samedi l'engagement du gouvernement de refondre le code minier, mais le revirement de l'Etat sur la question des forages au large de la Guyane préoccupe les écologistes.

Les défenseurs de l'environnement soupçonnent ce dossier d'avoir motivé la mutation de Nicole Bricq de l'Ecologie au Commerce extérieur à l'occasion du remaniement ministériel de jeudi, jour où elle perdait son arbitrage sur les forages.

"Je ne sais pas si elle est vraiment partie à cause du forage en Guyane, si c'est le cas c'est très grave, c'est un très mauvais signal que ce gouvernement enverrait à l'écologie et même en général à la société", a dit samedi Pascal Durand, qui a pris ce week-end la tête d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

"L'écologie n'est pas une variable d'ajustement en fonction du moment et de l'humeur des uns et des autres", a-t-il ajouté sur RTL.

La ministre du Logement Cécile Duflot, qui a quitté samedi la direction d'EELV, a toutefois assuré avoir fait part de la préoccupation des écologistes au Premier ministre et avoir obtenu des assurances de Delphine Batho.

"La nouvelle ministre de l'Ecologie m'a assuré non seulement que tous les enjeux environnementaux en Guyane seront amenés à être réexaminés mais que la réforme du code minier mettrait un terme définitif au recours à la fracturation hydraulique", a-t-elle dit devant le conseil fédéral du parti.

La refonte du code minier, qui régit l'exploitation du sous-sol français, notamment pour la recherche de gaz et de pétrole, était le premier chantier lancé par Nicole Bricq à son arrivée au ministère en mai.

"Cette refonte est une priorité", a déclaré Delphine Batho dans un communiqué diffusé vendredi soir. Elle précise que "les travaux engagés seront poursuivis" et que les associations non gouvernementales y seront "pleinement associées".

"PREMIER BÉMOL DU GOUVERNEMENT"

Nicole Bricq avait annoncé il y a dix jours la "remise à plat" du permis de forage pétrolier de Shell en Guyane, disant vouloir réexaminer l'ensemble des permis d'exploration d'hydrocarbures, y compris ceux déjà attribués, dans l'attente d'une refonte du code minier datant de 1810.

Son annonce avait suscité un tollé chez les élus guyanais, qui espèrent des retombées économiques positives pour ce département d'outre-mer très pauvre.

Or, des parlementaires guyanais ont annoncé jeudi que les forages exploratoires de Shell allaient pouvoir reprendre. "Je confirme que les forages ont été autorisés", a déclaré la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Jean-Vincent Placé, chef de file d'Europe Ecologie-Les Verts au Sénat, a estimé que "l'éviction" de Nicole Bricq était le "premier bémol" du gouvernement Ayrault.

"C'est le seul portefeuille qui a changé, c'est quand même un drôle de message", a-t-il déclaré vendredi sur Europe 1, demandant des explications au Premier ministre.

L'opposition s'est immédiatement saisie de ce premier couac au sein de la majorité présidentielle.

"La réalité des faits, c'est quand même une trahison par rapport aux principes de l'écologie parce que Nicole Bricq avait à juste titre refusé de signer des autorisations de forages en eau profonde au large de la Guyane, ce qui a entraîné une bronca", a dit pour sa part la sénatrice UMP Chantal Jouanno.

"Le jour où, justement, on constate qu'elle a perdu son arbitrage, elle est reléguée au poste de ministre du Commerce extérieur, certes important, mais dont le périmètre est largement inférieur à celui de l'Ecologie", a-t-elle ajouté sur France Info.

Les nouveaux forages sont prévus à 150 kilomètres environ des côtes guyanaises et à 6.000 mètres de profondeur.

Le coût total du projet, qui réunit Shell (45%), Total (25%) et Hardman Petroleum (27,5%), a été évalué entre 4 et 8 milliards d'euros. Le site de Zaedyus pourrait contenir jusqu'à 300 millions de barils de pétrole, selon Le Monde.

Gérard Bon

Trop forts les écolos , ce sont eux qui autorisent les forages en eaux profondes , en cas de soucis voir les résultats du golfe du Mexique Etonné
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Lun 25 Juin 2012 - 23:42

Ils n'ont de verts que le nom .... Mortel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Mar 26 Juin 2012 - 0:03

Le vert est dans le fruit.... pourri

MDR MDR MDR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Lun 16 Juil 2012 - 16:14

Mauvaise nouvelle avec Kokopelli: La Biodiversité sacrifiée sur l’autel de la productivité
Sources et liens : http://lesmoutonsenrages.fr Le 14 juillet 2012




Très mauvaise nouvelle avec Kokopelli qui du coup se voit interdit de vendre ses semences anciennes par la cours de justice européenne. C’est réellement un jour de deuil pour les amoureux des graines bios, des semences d’antan et pour les anti-OGM! Tout se résume dans cette phrase: « justifie l’interdiction du commerce des semences de variétés anciennes« . Cette Europe lobbyisée est à vomir! Merci à Fabrice M. pour nous avoir prévenu de cela.

La Cour de Justice, par sa décision rendue aujourd’hui dans l’affaire Kokopelli c. Baumaux, vient de donner un satisfecit intégral à la législation européenne sur le commerce des semences.

Pourtant, le 19 janvier dernier, son Avocat Général nous donnait entièrement raison, en estimant que l’enregistrement obligatoire de toutes les semences au catalogue officiel était disproportionné et violait les principes de libre exercice de l’activité économique, de non-discrimination et de libre circulation des marchandises. (V. ses conclusions)

Ce changement de cap absolu ne manque pas de nous surprendre et de nous interroger.

La Cour, aux termes d’une analyse étonnement superficielle de l’affaire, et d’une décision qui ressemble plus à un communiqué de presse qu’à un jugement de droit, justifie l’interdiction du commerce des semences de variétés anciennes par l’objectif, jugé supérieur, d’une « productivité agricole accrue » !

L’expression, utilisée 15 fois dans la décision de la Cour, consacre la toute puissance du paradigme productiviste. Ce même paradigme, qui avait présidé à la rédaction de la législation dans les années soixante, a donc encore toute sa place en 2012. La biodiversité peut donc être valablement sacrifiée sur l’autel de la productivité.

Cela fait 50 ans que cela dure et le fait que ce raisonnement nous ait déjà amenés a perdre plus de 75% de la biodiversité agricole européenne n’y change donc rien. (V. les estimations de la FAO)

Si la Cour mentionne les dérogations supposément introduites par la Directive 2009/145 pour les « variétés de conservation », son analyse s’arrête à la lecture des grands titres. Comment les juges n’ont-ils pas voulu voir que les conditions d’inscription des variétés de conservation, dans la réalité, étaient restées pratiquement identiques à celles du catalogue officiel normal [1]? Le critère d’homogénéité, par exemple, particulièrement problématique pour les variétés anciennes, ne connaît aucune modération.

La Cour n’a-t-elle pas lu les témoignages de nos collègues européens, déjà confrontés à des inscriptions impossibles de leurs semences sur cette liste ?

Cette directive est un véritable leurre, que Kokopelli et tant d’autres organisations européennes ont déjà dénoncé, et ne vise pas à permettre la commercialisation des variétés anciennes ni même à conserver la biodiversité semencière.

De plus, cette biodiversité, qui a nourri les populations européennes pendant les siècles passés, est l’objet de la plus grande suspicion. La Cour va ainsi jusqu’a écrire, par deux fois, que la législation permet d’éviter « la mise en terre de semences potentiellement nuisibles » !

Cette remarque est totalement erronée puisque, comme l’avait justement relevé l’Avocat Général, l’inscription au Catalogue ne vise pas à protéger les consommateurs contre un quelconque risque sanitaire ou environnemental, auquel la législation ne fait même pas référence !

Cette remarque, surtout, est choquante, quand on pense que les semences du Catalogue, enrobées des pesticides Cruiser, Gaucho et autres Régent, ou accompagnées de leur kit de chimie mortelle, empoisonnent la biosphère et les populations depuis plus de cinquante ans !


Le lobby semencier (European Seed Association), qui a pris le soin, pendant le cours de la procédure, de faire connaitre à la Cour son désaccord avec l’avis de l’Avocat Général, se réjouit, dans tous les cas, de cette totale convergence de vues avec la Cour. (V. son communiqué et sa lettre adressée à la Cour.)

Nos adversaires directs dans cette procédure, c’est-à-dire la société Graines Baumaux, mais aussi la République Française, le Royaume d’Espagne, la Commission Européenne et le Conseil de l’UE, doivent également s’en frotter les mains.

Avec cette décision, les masques tombent : la Cour de l’Union Européenne est, elle aussi, au service de l’agriculture chimique mortifère et de son idéologie corruptrice.

Et Kokopelli, au contraire de tout ce qui a pu se lire ces derniers mois, n’a aucun intérêt convergent avec Monsanto et autres semenciers-chimistes. Ces craintes exprimées par certains n’étaient qu’élucubrations fantaisistes, voire malveillantes, à l’égard de l’association.

Mais tout cela se comprend par l’examen du contexte dans lequel prend place cette décision : en Europe, une réforme générale de la législation sur le commerce des semences est en cours. La procédure est placée sous le haut parrainage de l’industrie semencière. Les associations de sauvegarde de la biodiversité, petits producteurs, paysans et jardiniers passionnés, qui, à travers toute l’Europe, conservent clandestinement plus de variétés oubliées que tout ce que le catalogue des variétés appropriées n’en pourra jamais contenir, n’ont pas été invitées à la table des négociations…

Verra-t-on, dans ce cadre, le législateur européen redéfinir ses priorités ? Les semenciers veilleront à ce que cela ne soit pas le cas.

La France, dans ce cadre, joue un rôle particulier. Le Ministère de l’Agriculture a dépêché l’une des collaboratrices du GNIS [2], Mme Isabelle Clément-Nissou, auprès de la Commission Européenne (DG SANCO), afin de rédiger le projet de loi ! Mais les conflits d’intérêt, inadmissibles, ne semblent choquer personne au niveau des institutions européennes…

Ainsi, l’étau se resserre et les perspectives pour la biodiversité n’ont jamais été aussi sombres.

Et l’Association Kokopelli, qui depuis 20 ans veille avec passion à la préservation du patrimoine semencier européen, bien commun de tous, sans la moindre subvention publique, pourrait donc bien disparaître demain, car son activité, qui gêne l’une de nos sociétés commerciales les mieux installées, ne présente pas d’intérêt pour une « productivité agricole accrue ». Cette décision nous sidère, autant qu’elle nous indigne.

Plus que jamais, Kokopelli a besoin du soutien moral de la population. Car il n’est pas admissible que les variétés anciennes, héritage de nos grands-parents, soient interdites de cité !

Nous en appelons également à notre gouvernement. La gauche, sous les précédents gouvernements de droite, nous a dit pouvoir compter sur son soutien à de nombreuses reprises. Il est temps maintenant qu’elle transforme ses promesses en actes (en commençant par retirer son mandat à Mme CLEMENT-NISSOU) !

Kokopelli, le 13 juillet 2012.

[1] La directive 2009/145 prévoit que les critères de distinction et de stabilité sont laissés à la discrétion des Etats membres et que, par contre, «pour l’évaluation de l’homogénéité, la directive 2003/91/CE s’applique» : art. 4 §2

[2] Le GNIS représente les semenciers professionnels en France et dit officiellement «défendre les intérêts de la filière semence» – V. son site Internet

Ce que nous voulons, sur le plan législatif et réglementaire :

Le Catalogue officiel actuel est le pré-carré exclusif des variétés protégées par des droits de propriété intellectuelle, hybride F1 non reproductibles. Qu’il le reste.

Nous voulons que les semences anciennes et nouvelles appartenant au domaine public et librement reproductibles sortent du champ d’application de la législation sur le commerce des semences.

Il n’existe pas de catalogue officiel obligatoire pour les clous et les boulons. Il n’y a pas de raison de soumettre les semences à une procédure préalable de mise sur le marché, comme les pesticides ou les médicaments, pour les cataloguer dans un registre.

Des objectifs de qualité et de loyauté dans les échanges commerciaux peuvent être aisément atteints par un règlement de base fixant des critères minimums en termes de qualité sanitaire, faculté germinative, pureté variétale et pureté spécifique.

Que demande la société Graines Baumaux ?

Notre adversaire devant la Cour d’Appel de Nancy demande la condamnation de Kokopelli à lui payer 100.000 €uros de dommages-intérêts, ainsi que la cessation de toutes les activités de l’association. Pour information, au 30 juin 2011 la société Baumaux avait un chiffre d’affaire annuel de 14 millions d’€uros et un résultat net de 2 millions d’€uros.



Copié de la newsletter de Kokopelli.

Sources et liens : http://lesmoutonsenrages.fr


Et ça continue encore et encore.... Ils sont où les silent d'EELV ?!? Ils disent quoi ?!? Ils font quoi ?!?

Pendu Pendu Pendu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Lun 16 Juil 2012 - 16:18

Merci pour l'information Bob. C'est malheureusement comme d'habitude lamentable. triste triste

Commence a me gonfler sérieux ces abrutis de la cour de justice de mes..... silent silent silent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Lun 16 Juil 2012 - 16:25

C'est plus que lamentable, c'est criminel !!!

Je transmets l'info par mail, faites-en autant afin qu'un maximum de gens soient au courant

Un bon petit boycotte contre Baumaux qui vend très cher ses graines F1 (stériles) ensuite Quenelle

Ça donne vraiment la gerbe ce genre d'info Mur

zen zen zen
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Mer 27 Mar 2013 - 19:41

http://www.lemonde.fr/

José Bové et sept autres « faucheurs volontaires » définitivement condamnés

AFP 27.03.2013

La condamnation de huit "faucheurs volontaires", parmi lesquels l'eurodéputé José Bové, pour la destruction en 2008 de maïs expérimental transgénique Monsanto est devenue définitive mardi 26 mars après le rejet de leur pourvoi par la Cour de cassation, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.


Le député d'Europe écologie - Les Verts (EELV) a indiqué à l'AFP attendre de prendre connaissance, dans un mois, du texte de l'arrêt de la Cour de cassation avant de décider d'un éventuel recours devant la Cour européenne des droits de l'homme. Selon lui, plusieurs éléments "méritent d'aller jusqu'au bout de la procédure".

Relaxés en première instance pour une question de forme, les huit faucheurs avaient été condamnés le 16 février 2012 par la cour d'appel de Poitiers pour le fauchage de deux champs d'essais de maïs génétiquement modifié MON810 et NK603 de Monsanto, le 15 août 2008, à Civaux et Valdivienne (Vienne).

200 JOURS-AMENDE POUR JOSÉ BOVÉ

Pour aboutir à cette condamnation, le tribunal correctionnel de Poitiers avait requalifié les faits. Toute la question était d'établir si les parcelles étaient destinées à la commercialisation – interdite dès février 2008 – ou à la recherche en plein champ – interdite en octobre 2008, soit après l'action des faucheurs. Le tribunal a jugé que les faucheurs savaient que ces parcelles étaient destinées à la recherche et non à la consommation.

Déjà condamnés pour des faits similaires, trois prévenus se sont vu infliger 100 jours-amende à 6 euros, M. Bové écopant de 200 jours-amende à 6 euros. Les cinq autres faucheurs ont été condamnés à des amendes allant de 300 à 600 euros, chaque fois assorties de sursis.

Tous avaient en outre été condamnés à verser solidairement 135 700 euros au semencier américain Monsanto et 38 000 euros à l'agriculteur propriétaire des parcelles détruites au titre des préjudices matériel et moral. Ce procès était le dernier d'une longue série mettant en cause les "faucheurs volontaires" d'OGM devant les tribunaux depuis le début de leur campagne en 1997.

Sur la forme, tant M. Bové que l'avocate des faucheurs, Me Marie-Christine Etelin, ont souligné un "problème de droit" autour de la qualification des faits en cours de procédure, qui a vu "les faucheurs condamnés pour des faits – destruction de parcelle expérimentale – qui n'étaient pas ceux indiqués au départ, soit destruction de bien d'autrui", a estimé l'avocate.

"UNE PARCELLE QUI N'AURAIT JAMAIS DÛ ÊTRE CULTIVÉE"

José Bové a indiqué mercredi à l'AFP trouver "invraisemblable" d'être "condamné pour une action sur une parcelle qui n'aurait jamais dû être cultivée". "Nous sommes condamnés pour avoir eu raison sur le fond" par avance, et "c'est la justice elle-même qui aurait fait détruire ces essais si elle avait été rendue dans les temps", a déclaré le député européen.

La France a activé en février 2008 une clause de sauvegarde sur le maïs MON810, en raison des risques possibles pour l'environnement. Sa commercialisation est depuis toujours interdite dans l'Hexagone, malgré l'invalidation de cette décision par le Conseil d'Etat, le 28 novembre 2010. L'autre variété cultivée sur les parcelles détruites en 2008 était le NK603, le maïs OGM visé par l'enquête controversée du biologiste Gilles-Eric Séralini.

Le système européen d'autorisation des OGM se trouve actuellement dans une impasse politique en raison des divisions entre les Vingt-Sept, et doit être entièrement refondé. Le commissaire européen à la santé, Tonio Borg, a ainsi entamé des consultations avec les Etats membres pour tenter de mettre en place de nouvelles règles concernant l'autorisation de mise en culture de plantes transgéniques.




Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: PLANETE A VENDRE !!   Ven 29 Mar 2013 - 14:54


Dommage, cette émission est passée pendant le match de foot

Pour résumer : voila la technique pour ramasser du fric à grande échelle :
Vous achetez toutes les terres disponibles dans le monde, pourvu qu'elles soient d'anciennes prairies qui n'ont JAMAIS ETE CULTIVEES. Vous désherbez au "roundup" (c'est dans la poche de Monsanto), ensuite vous semez du mais ou du soja (Monsanto.... encore) et pendant 5 ans, vous ramassez LE MAXIMUM tant qu'il reste encore de la M.O (matière organique) ensuite, vous revendez à des GOGOS qui croiront faire une bonne affaire. SEULEMENT, C'EST FINI ...... il ne restera plus que quelques années avant de devenir des déserts et une fois ces terres stérile que deviendront nous ?
Ce sont les fossoyeurs de notre planète. Fouet Fouet Fouet Fouet Fouet ils feront plus de morts à terme que toutes les guerres réunies depuis la nuit des temps cmalade cmalade cmalade cmalade cmalade
Pas de kalachnikov, pas de bruit, pas d'ONU rien et on va détruire des millions de vie en toute légalité Grrr Grrr Colère Colère Colère
Bon sur ce je vous laisse le temps d'aller chercher votre barquette de plat cuisiné Mur Mur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Ven 29 Mar 2013 - 17:19

CHEVALLIER32 a écrit:
ils feront plus de morts à terme que toutes les guerres réunies depuis la nuit des temps cmalade

Oui, certainement ...
Et c'est encore la faute de ces salops de pauvres qui bradent tout Mur
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   Ven 29 Mar 2013 - 23:50

Pierro 40 a écrit:
CHEVALLIER32 a écrit:
ils feront plus de morts à terme que toutes les guerres réunies depuis la nuit des temps cmalade

Oui, certainement ...
Et c'est encore la faute de ces salops de pauvres qui bradent tout Mur


Forcément Mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: MONSANTO ENCORE ET TOUJOURS !!   Mer 10 Avr 2013 - 13:58

http://www.avaaz.org/fr/monsanto_contre_mere_nature/?cFAoxbb

Une autre pétition pour essayer de mettre le pied sur le frein de ce rouleau compresseur triste

Cela ne vous fera pas de mal cmalade bien moins que celui qu'il nous prépare Grrr Grrr


Voilà le champ de mon voisin desherbé au roundup avec une petite prime pour moi Fouet les traces jaunes sur mon champ d'orge c'est CUIT Gerbe

Je vais bientôt faire appel à Cahuzac pour faire des implants. Il parait qu'il va reprendre du service Loupe
vin blanc vin rouge et rosé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Débat] E comme Ecologie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Débat] E comme Ecologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» UN VFR VTEC PAS COMME LES AUTRES
» une R5 pas comme les autres ...
» Qu'avez vous maté comme film dernièrement ?
» Le Carpeau peut il être utilisé comme vif au Brochet ?
» video un pecheur pas comme les autres !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Général :: INFOS - NEWS - NOUVELLES-
Sauter vers: