Univers Mercedes
Le 5 Mai 2013

Bonjour,

Ce forum est fermé. L'aventure Mercedes-Benz s'arrête ici.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur.

Partagez | 
 

 [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Lun 1 Nov 2010 - 21:46

La Mercedes 190E 2.3-16 (1984 - 1988)
Source : automobile-sportive
Par Sébastien DUPUIS



UNE MERCEDES DE SPORT
Lorsqu'un constructeur comme Mercedes-Benz décide de se lancer sur le terrain du sport automobile, les choses sont rarement faites à moitié. La première berline sportive frappée de l'étoile de Stuttgart allait marquer l'histoire de la marque d'une pierre blanche, ouvrant la voie à des rivales toujours plus performantes.


Nous sommes dans les années 80, l'automobile est plus que jamais le symbole de la réussite sociale et de la personnalité des individus. Malgré la récente mise en place des limitations de vitesses en France, la puissance et les performances sont le premier moteur de vente et de communication de l'industrie automobile. En Rallye ou en DTM, la victoire fait vendre. Malgré un palmarès sportif incontestable, l'image de Mercedes, en tant que constructeur automobile a depuis l'accident tragique de la 300 SLR au Mans en 1955 ICI, été beaucoup plus axée sur la qualité et la sécurité que sur la sportivité. Une notion par ailleurs peu compatible avec une autre des valeurs de la marque, le confort. Toutefois, il semble que le rôle dévolu à la plus petite des Mercedes issue de Untertürkheim était bien de casser les idées reçues en la matière. La 190 2.3-16 offrait une réponse inattendue à tous les amateurs de voitures de sport et de nouvelles sensations aux habitués de la marque. Présentée au salon de Francfort en 1983, commercialisée l'année suivante, la Mercedes allait marquer son grand retour dans la catégorie des familiales sportives. Première pierre d'une série de sportives d'exception, la Mercedes 190 E 2.3-16 ne mérite assurément pas de tomber dans l'oubli, pour tous les passionnés d'automobiles sportives.


DESIGN
Le premier objectif de Mercedes, à l'origine de la conception de la 190 E 2.3-16, était l'homologation du nouveau modèle dans le fameux championnat allemand de tourisme : le DTM (Deutsche Tourenwagen Masters). Pour ce qui est du fond et de la forme, les ingénieurs n'y sont pas allés à la légère. Comparativement au reste de la gamme 190, la 2.3-16 fait figure de provocatrice. Sorte de Classe E en réduction, la Mercedes 190 (W201) ressemble à une caricature de ce qui a fait le style "germanique", à savoir des lignes carrées, massives et rassurantes mais sans charme particulier et une présentation terriblement sobre. La 2.3-16 jette alors un pavé dans la marre et certains clients Mercedes n'auront sans doute pas tord de trouver presque vulgaire une telle robe aux accents prononcés de tuning. Il est vrai qu'avec les années et l'évolution du design, le kit carrosserie de cette Mercedes de sport n'est pas vraiment à son avantage. Aileron, spoiler avant et arrière, élargisseurs d'ailes, jupes latérales de caisse, jantes alliage : Mercedes nous a fait la totale ! Mais les éléments aérodynamiques qui sont là n'ont rien de purement décoratif. Car contrairement aux apparences, la 190 E 2.3-16 possède un bon Cx (0,32) et Scx (0,61), faisant figure de référence dans la catégorie à l'époque.


L'habitacle est austère et typique d'une génération où tout était tracé à la règle et peint en noir. Heureusement, l'équipement est complet et la liste des raffinements est éloquente. La position de conduite trahit l'âge de la voiture, surtout le volant pouvant accueillir un airbag en option, trop grand et peu pratique pour le pilotage avec ses 4 branches. Les sièges ressemblent à des baquets, à l'avant comme à l'arrière, normal, ils ont été conçus chez Recaro ! Le mariage mixte tissu à carreau + cuir pouvait aussi laisser place à un cuir étendu, noir aussi, bien sûr. Sur la console centrale, devant le levier de vitesses, 3 manomètres (température d'huile, chronomètre et voltmètre) ajoutent une petite touche "sportive" à cet habitacle classique (très) et luxueux, dans la plus pure tradition Mercedes. Nous constatons également qu'à défaut d'avoir bien vieillit du point de vue du style, le niveau de qualité de fabrication de cette époque aura rarement été égalé.


MOTEUR
Contrairement aux habitudes maison consistant à chercher la performance par la cylindrée et le couple, le moteur de la Mercedes 190 E 2.3-16 fait appel à des solutions pour le moins inhabituelles en ce qui concerne son développement. En effet, le spécialiste Anglais Cosworth qui s'est fait remarqué à plusieurs reprises pour ses applications explosives de moteurs 4 cylindres à 16 soupapes a été consulté pour ensorceler l'une des Mercedes les plus sportives. Le bloc en fonte 2,3 Litres est emprunté à sa grande sœur, la E230 mais il reçoit une culasse inédite à 16 soupapes en aluminium de type Crossflow (flux transversal) avec des conduits d'admission et d'échappement particulièrement travaillés, notamment au niveau de la maîtrise des effets de résonance. Les deux arbres à cames en tête sont entraînés par chaîne, le rapport volumétrique atteint 10,5:1.




On remarque également la présence d'un radiateur d'huile et d'une injection mécanique Bosch KE-Jetronic avec allumage électronique et une gestion du temps d'avance permettant même de s'adapter à différents types carburants aux indices d'octanes variés. En conditions optimales, le fougueux 4 cylindres 16s atmosphérique développe 185 ch à 6200 tr/mn, soit un excellent rendement de 80 ch/L. Le couple atteint pour sa part 24 Mkg à 4500 tr/mn, confirmant le tempérament sportif de cette mécanique d'exception.
Peu réputé pour ses transmissions manuelles, Mercedes a retenu une boîte de vitesses à 5 rapports Getrag pour transmettre la puissance aux roues arrière. La grille inversée (1ère en bas, comme en course) demande un certain temps d'adaptation mais elle se montre plutôt agréable à manier. Cette transmission parfaitement étagée est de plus complétée par un autobloquant mécanique à 32%. Une fois passées les présentations, il nous tarde d'entendre respirer cette mécanique alléchante sur le papier. Contact, le 4 cylindres prend vie en émettant une musique évocatrice mais discrète. Vive, la mécanique ne demande qu'à être sollicitée. Le 4 cylindres, un peu creux sous 4000 tr/mn, se réveille ensuite avec une vigueur jusqu'au régime maxi. Une Mercedes qui se mène de la sorte à la cravache, et qui en redemande, voilà une chose à laquelle nous sommes bien peu habitués ! Et nous ne boudons pas notre plaisir, bien au contraire, car le châssis est parfaitement en accord avec le potentiel du moteur. En termes de performances, si elles ont rapidement été égalée, voir dépassées par la concurrence, on reste en présence d'une auto qui envoie de 0 à 100 km/h, mesurés par Echappement en 7"8, 1000 m DA en 28"8 et une vitesse maxi de 230 km/h chrono, la berline à l'étoile ne fait pas semblant en dépit les 1250 Kg.



CHASSIS
Après la bonne surprise du moteur, vient en effet celle des trains roulants. Là encore Mercedes frappe fort sur un terrain où on ne l'attendait pas. Déjà la base roulante de la 190 constitue une avancée en matière de comportement pour une propulsion, mais la 2.3-16 va encore plus loin dans l'art du compromis entre confort et efficacité sportive. Le train avant exploite le principe du pseudo McPherson, mais Mercedes en a amélioré les principes fondamentaux. Ainsi, la jambe élastique n'a plus de ressort et joue donc un simple rôle amortisseur avec une course améliorée. Le train arrière n'est pas en reste puisque la Mercedes 190 E 2.3-16 possède un système de suspension indépendant à 5 cinq bras, contrôlant parfaitement la position de la roue dans tous les mouvements imposés. Par rapport à une propulsion classique, le contraste est saisissant. La 2.3-16 possède de surcroît une suspension abaissée de 15 mm avec des ressorts plus rigides. Enfin, comble du raffinement technologique, la Mercedes 16s possède également un correcteur d'assiette hydropneumatique en série. Conforme à ce qu'on attend d'une Mercedes actuelle, elle freine fort et longtemps, avec ses 4 gros disques de freins ventilés et un ABS Bosch de série, s'il vous plaît. Les roues de 15 pouces de diamètre accueillent des pneumatiques spécifiques en 205/50 VR 15.


Cette Mercedes demeure aujourd'hui encore extrêmement moderne et efficace, même conduite très sportivement. Alors qu'une voiture sportive de série peut éventuellement faire bonne impression sur route, nombreuses sont les prétendantes qui avouent légitimement leurs limites sur circuit. Dans cette situation, la Mercedes 190 E 2.3 16 ne triche pas et se montre formidablement efficace et endurante, les milliers de kilomètres de tests effectués avec rigueurs pour lui garantir le niveau de qualité attendu de la marque n'y est sans doute pas étranger. Peu sous-vireuse, très équilibrée, elle glisse des quatre roues et en jouant tantôt sur le frein, tantôt sur l'accélérateur, on peut se régaler de sa propulsion en provoquant un survirage qui arrive très progressivement.


ACHETER UNE MERCEDES-BENZ 190 E 2.3-16
La 190E 2.3-16 va ouvrir la voie à une série de voitures de plus en plus sportives et performantes les 2.5-16 Evolution I et Evolution II. Vendue 245 000 FF en 1984, elle coûtait 3 fois le prix d'une 205 GTI ! Malgré tout, cette Mercedes sportive n'a pas retenu les faveurs du public comme elle le méritait, au moins autant que la BMW M3 E30. La cote de la 190 16s varie aujourd'hui autour de 6000 euros pour une 2.3-16, mais les versions suivantes 2.5-16 ICI, Evolution I ICI et 2.5-16 Evolution II ICI sont les plus recherchées. Un très bel exemplaire vous en coûtera environ 7000 euros, avec parfois moins de 150 000 Kms au compteur. Une valeur plancher qui semble ne plus devoir descendre maintenant. Attention toutefois, la rareté relative de la bête ne doit pas vous empêcher de vous montrer exigeant sur la qualité de l'occasion recherchée. Voiture de connaisseurs, elle est le plus souvent soigneusement choyée par des propriétaires amoureux et maniaques mais attention aux pièges de l'achat coup de cœur ou d'un prix trop attractif cachant une voiture à l'historique obscur ou mécaniquement fatiguée. Pour le reste, il s'agit bien là d'une des meilleures sportives de la décennie 80, littéralement encensée par la presse à sa sortie. Comme on dit généralement, l'essayer c'est l'adopter et le coup de foudre guette l'amateur de belles mécaniques au tempérament rageur et sportif.

Assurable en collection pour un prix modeste, elle sera capable d'aller écumer les circuits sans rougir et vous ramènera à la maison dans un confort d'authentique routière. Car, cerise sur le gâteau, cette mécanique d'orfèvre ne souffre pas des maux traditionnels des moteurs pointus si elle a été suivie régulièrement. Très fiable et robuste, elle répond aux critères de qualité d'une Mercedes du meilleur cru et mis à part quelques petits soucis de chauffe en embouteillage pouvant endommager le joint de culasse, la mécanique se montre aussi résistante que les autres moteurs de la gamme. Heureusement car ces moteurs ne sont plus disponibles en échange standard. Il faut donc les refaire... La plupart des autres pièces sont plus endurantes que la moyenne, toutefois certaines pièces sont spécifiques à cette version et donc très chères. Pour la carrosserie enfin, excepté quelques points de corrosion possibles autour de la lunette arrière sur les premiers millésimes (84-85), la 190 reste fidèle à la réputation de la marque.


CONCLUSION
Véritable sportive accomplie, la Mercedes 190 E 2.3-16 concilie toutes les valeurs traditionnelles de la marque en y ajoutant un plaisir de conduite et un tempérament surprenant. Moins recherchée qu'une BMW M3, elle constitue néanmoins une excellente alternative. Pour son caractère exceptionnel. Dans l'histoire de la marque, cette Mercedes mérite donc toute votre attention et pour les amateurs du genre et futurs propriétaires, son avenir en collection est déjà assuré...


CE QU'ILS EN ONT PENSE
Le comportement de cette Mercedes est si exceptionnel que l'on souhaiterait une bonne trentaine de chevaux supplémentaires. C'est après tout l'un des plus beaux défauts que l'on puisse trouver à une voiture.
ECHAPPEMENT - Décembre 1984 - ESSAI MERCEDES 190 E 2.3-16

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES-BENZ 190 E 2.3-16 (1984 - 1988)
245 000 FF (01/12/1984)
12 CV FISCAUX
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection Bosch KE-Jetronic
Cylindrée (cm3): 2 299
Alésage x course (mm): 95,5 x 80,25
Puissance maxi (ch à tr/mn): 185 à 6 200
Puissance spécifique (ch/L): 80,4
Couple maxi (Nm à tr/mn): 235 à 4 500
Couple spécifique (Nm/L): 102,2
TRANSMISSION
AR, autobloquant 32%
Boîte de vitesses (rapports): 5 manuelle
POIDS
Données constructeur (kg): 1 220
Rapport poids/puissance (kg/ch): 6,6
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés + ABS
Pneus Av-Ar: 205/55 VR 15
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 230
1 000 m DA: 28"8
0 à 100 km/h: 7"8
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 11





EN MARGE DE LA SERIE 3 RECORD DU MONDE
Sur la piste de Nardo, dans le sud de l'Italie, la Mercedes 190 E 2.3-16 va battre une série de record qui vont contribuer à sa renommée. Du 13 au 21 août 1983, 3 voitures de série légèrement modifiées (Cx de 0.30 contre 0.32 pour le modèle de série) vont partir à la conquête de 3 records mondiaux de vitesse et d'endurance. Toutes les deux heures et demi, la voiture devait refaire le plein et on changeait de pilote en 20 secondes. Très sollicité, les pneus arrière devaient être remplacés tous les 8,500 Km et à l'avant tous les 17,000 Km. Pendant les 5 mn nécessaires à l'opération, on faisait la vidange avec changement des filtres. 3 records du monde, et neuf catégories mondiales de records ont ainsi été atteints. Au terme d'un marathon de 201 heures, 39 minutes et 43 secondes, 2 des 3 voitures avaient parcouru les 50000 kms à une vitesse moyenne de 247,9 km/h.












Source : automobile-sportive


Dernière édition par Bob le Ven 24 Juin 2011 - 16:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Jeu 16 Déc 2010 - 10:03

Mercedes-Benz 190E 2.3-16 Dépliant-poster (1983)
Source : www.auto-pub.net


La venue d'un moteur 16 soupapes performant a permis à Mercedes de donner une image sportive à la gamme 190, dont les motorisations étaient alors plutôt paisibles..... Cette 2.3 16 connut une brillante carrière sur circuit: en France (Production) et surtout en Allemagne, avec le fabuleux D.T.M.......











Ce document succinct contient pourtant les informations essentielles sur ce modèle performant:
- Caractéristiques techniques détaillées (y compris les courbes moteur),
- Vues éclatées des principales originalités (conception d'ensemble, moteur, différentiel),
- Une très belle photo !
Les puristes remarqueront que Cosworth (fabricant du moteur) n'est même pas mentionné dans ce document.....



Source : www.auto-pub.net
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: W201 - 190 E 2.3-16 - Une puissante berline   Sam 15 Jan 2011 - 11:15







De quoi alimenter un peu plus le forum ...

Biere

steph
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 15 Jan 2011 - 11:51



Merci à toi Steph Potes Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 15 Jan 2011 - 11:55

Asca a écrit:


Merci à toi Steph Potes Alcool Blanc

Mais de rien les gars !

Ca me fait plaisir de vous aider ...

Biere

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 15 Jan 2011 - 15:04

Rien à dire sur la voiture et la motorisation, mais je déteste l'aileron sur le coffre arrière. Affreux Triste Triste
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 15 Jan 2011 - 15:42

space-ritual a écrit:
Rien à dire sur la voiture et la motorisation, mais je déteste l'aileron sur le coffre arrière. Affreux Triste Triste


Coucou Salut Space

C'est sur qu'il est nase à côté de celui de l'EVO II Amoureux Amoureux Amoureux






Amusé Amusé Amusé


Spoiler:
 


Potes


Dernière édition par Bob le Ven 10 Fév 2012 - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 15 Jan 2011 - 16:04

Salut Bob. Coucou

C'est vrai que ta belle Mercedes est aussi accaparée de cette chose Triste Triste Triste
C'est nettement plus supportable que celui de l Evo II, mais je n'aime pas désolé Hey Hey Hey
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 15 Jan 2011 - 16:14

@ Steph

Ce qui est curieux dans le document que tu as posté, comme dans le catalogue, c'est qu'à aucun moment il n'est fait mention de Cosworth qui est pourtant à l'origine de la culasse 16 soupapes, alors certes Cosworth est lié depuis toujours à Ford, mais je me demande qu'elles ont bien pu être les rapports entre MB et Cosworth dans cette affaire et surtout pourquoi être allé chercher Cosworth, alors que MB avait déjà sous la main AMG ou Carlson sans parler de ses propres bureaux d'études scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 15 Jan 2011 - 16:46

Le naïf a écrit:
@ Steph

Ce qui est curieux dans le document que tu as posté, comme dans le catalogue, c'est qu'à aucun moment il n'est fait mention de Cosworth qui est pourtant à l'origine de la culasse 16 soupapes, alors certes Cosworth est lié depuis toujours à Ford, mais je me demande qu'elles ont bien pu être les rapports entre MB et Cosworth dans cette affaire et surtout pourquoi être allé chercher Cosworth, alors que MB avait déjà sous la main AMG ou Carlson sans parler de ses propres bureaux d'études scratch scratch

J'ai pas plus d'info sur le sujet !

Je vais me renseigner ...

Cocktail

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Lun 17 Jan 2011 - 14:18

Banc d'essai de l'Auto Journal 1985 de la 2.3 16
Source : forums.motorlegend.com












Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Lun 31 Jan 2011 - 18:54

j'ai eu une 2.5l /16 evo de 1991 le top
interieur cuir noir volant en bois
pas de photos malheureusement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Dim 20 Fév 2011 - 11:47

















Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Ven 24 Juin 2011 - 16:26













Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Dim 11 Sep 2011 - 15:46

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Dim 11 Sep 2011 - 19:15

Mais c'est qu'il s'amuse bien.. Amusé

J'avais pas vu ce sujet, je le lirai quand j'aurai le temps. Loupe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Dim 6 Nov 2011 - 17:03

bravo pour ce super post! Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Ven 10 Fév 2012 - 18:13















Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Ven 10 Fév 2012 - 19:41

Bonsoir,

Cette auto a une histoire. Elle fut l'une des actrices de l'histoire racontée ci-dessous.

Spoiler:
 

Avant la 1er grand prix d'Allemagne sur le nouveau circuit du Nurburgring en 1984, Mercedes décida de présenter la 2,3-16 au public et pour cela organisa une course rassemblant ce qui se faisait de mieux comme pilotes à l'époque, je vous rappelle que nous sommes le samedi précédant le GP juste après les essais qualificatifs, et tous les pilotes roulant le lendemain sont inscrits + d'autres.

Voici un extrait de cette course qui fut survolée et remportée sous la pluie par un illustre inconnu à l'époque...........


Trinque

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Ven 10 Fév 2012 - 20:28

Coucou Bonsoir Riton

Rire Rire Rire

Grâce à toi, je viens de m'apercevoir que j'avais posté le sujet sur cette course dans l'historique de la 190E 2.5-16 (W201)
Alors qu'il s'agit effectivement de la 2.3-16 Embarassé Siffle










Malachite78 a écrit:
Mythique la 190 d'Ayrton Senna. Ok

Comme tu dis Hakim Mythique en effet



Le 12 mai 1984 au Nürburgring

Le 12 mai 1984 fut un moment historique pour la 190 2.3 16V. Le nouveau tracé du Nurburgring en Allemagne devait accueillir sa première course de F1 et une course une course d'inauguration fut organisée ce qui était excellent pour les relations publiques. Toutes les voitures étaient identiques et pilotées par de nombreux anciens champions du monde, une Mercedes allait gagner, mais laquelle ??

Moss, Lauda, ​​Prost et Hill seront tous battus par un jeune pilote nommé Ayrton Senna, qui coiffera à trois reprises la couronne mondiale par la suite.... Lorsque le nouveau circuit du Nürburgring ouvre en mai 1984, la course inaugurale est une affaire de célébrité organisée par Mercedes pour promouvoir sa 190 E de 2,3 à 16 lancée dix huit mois plus tôt. Mercedes fourni 20 voitures identiques légèrement préparées pour l'évènement pour une course de 12 tours. Comparé aux voitures de série, la transmission a été ajusté à 4,08:1 au lieu de 3,08:1 afin d'atteindre une vitesse maximale de 190 km/h. En comparaison, la transmission de voiture utilisée à Nardo avait un rapport de 2,65:1 pour atteindre une vitesse de pointe de 260 km/h. Les voitures ont été également rabaissées de 15 mm, dotées d'un un arceau de sécurité, de pneus course, d'étriers de freins plus gros à l'avant et d'un échappement modifié. Mais les voitures ont conservé leur réglage de siège électrique....


le plateau est constitué de pilotes réputés. Neuf d'entre eux sont ou seront Champions du Monde de F1, Sir Jack Brabham (1959, 1960 et 1966), Phil Hill (1961), John Surtees (1964), Denny Hulme (1967), Niki Lauda (1975 et 1977), Alan Jones (1980) et Keke Rosberg ( 1982) Le reste du plateau comprend Stirling Moss, Carlos Reutemann, John Watson, Klaus Ludwig, Manfred Schute, Jacques Laffite, Udo Schütz, Hans Hermann, Elio de Angelis, Alain Prost et Ayrton Senna. Pour le jeune pilote brésilien, qui venait à peine de débuter en F1 deux mois plus tôt, c'était l'occasion de démontrer son talent à cette occasion en battant les étoiles établies de la F1.


John Watson se souvient : "Ayrton a pris très cette course très au sérieux " . De fait, il était là pour la gagner. Ce jour-là il faisait froid et humide et il fut sans rival sur la piste. Cette course fut également la première confrontation d'Ayrton Senna avec celui qui allait devenir son grand rival, Alain Prost. Après la course, Senna déclarera :" Maintenant je sais que je peux le faire".









Cet article m'aura donné l'occasion de rendre hommage à un immense pilote disparu trop tôt..... A ma connaissance, Ayrton Senna ne conduira jamais d'autres Mercedes en compétition, mais il restera un client de la marque.

Potes Biere

EDIT : Sujet déplacé clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Ven 10 Fév 2012 - 20:40

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Ven 10 Fév 2012 - 21:40

Petite pensée nostalgique pour ce grand pilote, qui m'a fait suivre la F1 de son vivant, et m'en a écoeuré depuis son "départ".

Alcool Brun
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 11 Fév 2012 - 8:21



clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Sam 11 Fév 2012 - 19:19

Passionnante à lire cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    Mer 16 Mai 2012 - 10:02

Micka commence déjà à faire le malin avec sa 2.3 16 Fouet Fouet Fouet



Preuve
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Historique] La 190E 2.3-16 (W201) 1984-1988
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Classe C CLC :: W201-
Sauter vers: