Univers Mercedes
Le 5 Mai 2013

Bonjour,

Ce forum est fermé. L'aventure Mercedes-Benz s'arrête ici.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur.

Partagez | 
 

 Histoire de la Marque (en construction)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Histoire de la Marque (en construction)   Lun 1 Nov 2010 - 12:55

1872
Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach travaillent ensemble Chez Deutz près de Cologne. C'est dans ces ateliers que Daimler, alors directeur technique, et Maybach, son ingénieur en chef, mettent au point le moteur à quatre temps inventé par Nikolaus Otto. Les deux hommes quittent Deutz en 1882 (après procés et disputes avec Otto quant à la paternité des améliorations apportées par Maybach, sous l'autorité de Daimler, aux plans originaux) pour fonder leur propre affaire et installer un atelier dans la serre située derrière la maison de Daimler à Cannstatt. En 1883 ils mettent au point et déposent le brevet du premier moteur rapide à combustion interne, ce moteur à quatre temps de moins de 45 kg pouvait atteindre 650 tr/min.

Gottlieb Daimler, Wilhelm Maybach & L'atelier de Cannstatt, aujourd'hui transformé en musée

Biographie de Wilhelm Maybach et histoire de la marque Maybach VOIR : ICI

- 1880

1883
Karl Benz fonde la société Benz & Cie et commence à construire des moteurs industriels à Mannheim.

Karl Benz & son premier atelier à Mannheim


1884
BENZ fabrique la Reitwagen, considérée comme la première moto au monde, cette tentative s'arrêtera à ce modèle unique


1885
BENZ présente le tricycle (ici avec Bertha et ses deux filles)


1886
Il en a fallu du temps et du travail pour fabriquer des V8 ... Partie de canotage à moteur, nous sommes en 1886 à Cannstatt, Daimler essaie son mono cylindre sur le Neckar.

DAIMLER roule dans sa calèche à moteur 1 cylindre, 70 x 120 mm, 462 cm3, 1,1 ch à 700 tr/mn, 16 km/h
Après la moto et le bateau à moteur, la motorisation d’une calèche par Gottlieb Daimler prouvait la polyvalence du petit moteur révolutionnaire élaboré par lui-même et Wilhelm Maybach.


Gottlieb Daimler et son fils Paul.
1886 Benz construit sa Kutsche à moteur , à Cannstadt. il voulait développer des moteurs sur terre, sur mer, dans les aéroplanes ( d'où l'origine de l'étoile à trois branches); alors que Daimler, avec son brevet, voulait construire des automobiles...


1888
Le 5 août, Bertha Benz part à son l'insu de Karl avec le prototype du Benz Patent Motorwagen pour parcourir le premier trajet sur longue distance en automobile, soit les 104 kilomètres qui séparent Mannheim de Pforzheim. Cette équipée, à la vitesse remarquable pour l'époque, de 15 km/heure incitera Karl à apporter divers perfectionnements au véhicule, en lui adjoignant notamment une vitesse supplémentaire pour gravir plus commodément les côtes. La Benz, 1 cylindre 91,4 x 150 mm, 984 cm3, 0,9 ch à 400 tr/mn, 16 km/h Contrairement à la calèche de Daimler, un véhicule léger au châssis adapté à son type de propulsion. VOIR : ICI


1889
DAIMLER Stahlradwagen (à roues en fer)

Daimler de 1889 2 cylindres en V, 60 x 100 mm, 565 cm3, 1,5 ch à 920 tr/mn, 22 km/h
Présentée à l’Exposition universelle de Paris de 1889, cette voiture demeura en France après la manifestation. Le moteur V2, qui l’équipe, servit de modèle pour sa fabrication sous licence par Panhard & Lavassor et Peugeot.



Dernière édition par Le naïf le Jeu 11 Nov 2010 - 14:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Lun 1 Nov 2010 - 12:56

- 1890

1890
Fondation de la société "Daimler Motoren Gesellschaft" en novembre. Daimler passe des accords de licence avec Panhard & Levassor et Peugeot en France, puis en Grande-Bretagne avec la Daimler Motor Company installée à Coventry ainsi qu'en Autriche avec l'Austro-Daimler de Vienne. A la fin de la décennie 1890, la société DMG brevetait un moteur bicylindre en V, suivi d'un quatre cylindres, une boîte de vitesse à quatre rapports, un carburateur à gicleur et enfin leur première voiture à moteur monté à l'avant, la Phoenix de 1897.


1893
BENZ Victoria vis-à-vis

Benz commence un commerce de voitures avec sa Victoria. L'un des propriétaires sera le Baron von Liebig, celui qui sera connu pour inventer aussi les soupes en sachet. Il achète une Victoria et voyage de Bohême jusqu'en Moselle! Benz Victoria de 1893, 1 cylindre, 150 x 165 mm, 2915 cm3, 5 ch à 700 tr/mn, 35 km/h Karl Benz se serait exclamé " Viktoria " quand il parvint, en 1893, à donner aux roues avant un angle de braquage différent (grâce à sa direction à fusées d’essieu).
(consommation : Pour 100 kms: 20 litres d'essence et 160 l d'eau, le refroidissement ne devait pas être au point)


1894
La "BENZ Roger" l'habile importateur français, M. Emile Roger qui, modifiant un peu la BENZ, lui donna son nom. Actif, il participa au volant de l'une d'elles au fameux GP de Rouen en 1894. Les Benz-Roger étaient donc très proches des Victoria de 1893 à 1897 :


1895
Deux carrosseries qui montrent l'ascendance hippomobile. A droite la Riemenwagen, voiture à courroie ! La transmission sans doute.


DAIMLER signe avec Panhard Levassor un contrat d'exclusivité pour la fourniture de ses moteurs ils permirent, notamment à Panhard et Peugeot de lancer la nouvelle industrie automobile qu'aucun pays ne connaisait encore. Ici en 1895, Emile Levassor présente, courre en course et vend sa voiture. Pour cela, il achète dès 1894 ses moteurs chez Daimler. On en voit ici les plaques des deux constructeurs :


1896
BENZ Vélo Phaéton

1896 Naissance de la DAIMLER MOTOR COMPANY pour importer d'Allemagne vers l'Angleterre les moteurs fabriqués par la DAIMLER MOTOREN GEISELLSCHAFT. Il s'agit à l'origine d'une simple filiale d'une compagnie d'ingéniérie, la SIMMS & Co.
(En 1910 la société Daimler MC passa au mains de BSA qui en fit une marque automobile à part entière.)

1897
BENZ modèle Phoenix en double-phaéton (le phaéton n'a qu'une banquette)

BENZ Coupé Mylord, Hormis la "traction automobile" qui fonctionne maintenant, il reste encore beaucoup à faire.


1897 Emil Jellinek, vice-consul honoraire d'Autriche-Hongrie à Monaco après avoir vu une publicité Daimler en 1897, se rend à l'usine de Cannstatt. Impressionné par ce premier contact, il passe commande de la nouvelle bicylindre qu'il fait livrer sur la Riviera. Cette auto fait sensation et l'homme d'affaire flaire immédiatement une nouvelle opportunité. Il câble rapidement à Cannstatt une commande de quatre voitures supplémentaires en spécifiant qu'elles doivent être capables d'atteindre plus de 40 km/h, soit 16km/h de plus que celle qu'il venait d'acquérir.
Jellinek savait que tous les matins, le baron Arthur de Rotschild, alors en villégiature hivernale près de Nice, aimait piloter sa Panhard jusqu'au sommet de la côte de La Turbie. Jellinek l'attendit donc un matin aux commandes de sa Daimler et dépassa promptement la Panhard du baron qui, arrivé exaspéré au sommet, acheta la Daimler sur-le-champ. Deux semaines plus tard, Jellinek répéta l'opération, équipé cette fois-ci de la version plus rapide aussitôt vendue à Rotschild. Jellinek continua jusqu'a ce que le baron lui ait acheté trois des quatre voitures spéciales qu'il avait commandé, puis décida de devenir distributeur Daimler. Il commanda aussitôt six nouveaux modèles de type Phoenix mais avec un moteur quatre cylindres.

Biographie d'Emil Jellinek VOIR ICI

Rudolf Diesel développe l'idée d'un moteur à allumage par compression. Il reçoit un brevet pour ce procédé le 23 février 1893. Au début de 1897, alors qu'il est employé à l'usine MAN à Augsbourg, il construit un prototype fonctionnel, qui deviendra le « moteur Diesel ». Son brevet est déposé sous le nom de « moteur à huile lourde », car c'est avec ce produit qu'il fonctionne. Les huiles lourdes sont des résidus de la distillation du pétrole brut après extraction des produits utilisés à l'époque : un tout petit peu d'essence, beaucoup de pétrole lampant et de produits de graissage.

Rudolf Diesel & Le brevet de son moteur

Biographie de Rudolf Diesel VOIR : ICI

1898
BENZ Vis à Vis

BENZ dos-à-dos 4HP qui complète les Vis-à-Vis et Vis-à-Vis Benz de 1898 nommé "Ideal"

1898: Exposition Universelle de Paris: Les merveilles de la technologie mondiale y sont réunies: l'aéroplane de Lilienthal, le premier escalator électrique et bien sûr, la Tour Eiffel et aussi, la voiture de Daimler qui donne des idées aux futurs industriels de l'automobile française...

1899
DAIMLER Phoenix de course de 1899

4 cylindres, 106 x 156 mm, 5506 cm3, 27 ch à 950 tr/mn, 80 km/h Cinq exemplaires furent construits. Appartenant au comte Zborovski, cette voiture a remporté la course de côte de Nice-La Turbie en 1902.
BENZ de course de 1899

2 cylindres, 120 x 120 mm, 2714 cm3, 10 ch à 1000 tr/mn, 50 km/h
L’une des premières Benz construites avec circuit de refroidissement fermé.

En 1899, Jellinek demande cette fois-ci qu'une Phoenix à moteur 28 HP lui soit livrée pour participer à la semaine de Nice 1900. Maybach assisté de Paul Daimler, (le fils de Gottlieb) décide de pousser l'avantage encore plus loin que ne l'avait spécifié Jellinek. Le 30 Avril 1900, lors de la course de côte de Nice-La Turbie, William Bauer, chef d'atelier et pilote accompli envoyé spécialement par l'usine sur demande de Jellinek pour conduire la nouvelle 28 HP, perdit le contrôle de la voiture dès le premier virage. La mort de Bauer survenant quelques semaines après le décés de Gottlieb Daimler (6 Mars 1900) fut un choc terrible.

Malgré la disparition de Bauer, Jellinek continua à commander des voitures disposant d'un empattement plus long, d'un centre de gravité plus bas et d'un moteur de plus en plus puissants. Pour convaincre les membres du conseil d'administration de DMG, Jellinek proposa alors d'acheter les 36 premiers exemplaires du nouveau modèle pour un montant de 550000 marks or.



Dernière édition par Le naïf le Jeu 11 Nov 2010 - 14:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Lun 1 Nov 2010 - 12:56

- 1900

1900
Salon de Paris, Le stand BENZ et celui de DAIMLER où les guillemets présente "Mercedes" et le portrait de Mlle Jellinek


Rudolf Diesel commercialise le premier moteur, présenté en 1900 à l'Exposition universelle de Paris, a une cylindrée de 1 960 cm3 tournant à 172 tr/min, et développe une puissance de 14,7 kW. Malgré son système d'injection par pompe à air, ce moteur a un rendement assez intéressant. Le Français Lucien-Eugène Inchauspé inventera en 1924 la pompe à injection. La production par Robert Bosch permet un développement rapide de ces moteurs. La première automobile de tourisme à moteur diesel sera une Mercedes en 1936.

1902
Emil Jellinek, Consul Général d'Autriche-Hongrie, par ailleurs grand amateur de course automobile, souhaite désormais une auto plus sûre et plus puissante. Il passe une commande à Daimler - Benz de ...36 voitures. C'est-à-dire, une année entière de production.
Homme d'affaire avisé, il ne perd pas le Nord : en échange de sa confiance, il exige les droits d'importation exclusifs pour les USA, la France, la Belgique et l'Autriche-Hongrie. Il paie d'avance le prix exorbitant de 56 000 Marks or, à savoir la somme actuelle de 25 million d'euros. La voiture créée, c'est la SIMPLEX Touren Wagen, qui fonçait à 60 km/h. Dernière condition pour ce deal, La nouvelle voiture portera le nom de sa fille... MERCEDES ( Petite curiosité, sur vos cartes grises, vous pouvez lire au début du n° de serie...WDB, cela signifie DB, signifiant : Daimler Benz car Mercedes n'existe pas réellement...)

Emil Jellinek & sa fille Mercedes, la Mercedes 35HP
La première Mercedes livrée à Jellinek en Décembre 1900, d'un poids de 970 kg equipée d'un quatre cylindres de 5.9 litres à culasse en T délivrant 35 HP, était capable de monter la côte de La Turbie à la vitesse record de 52 km/h et d'atteindre plus de 90 km/h en pointe. Elle fût aussitôt considérée comme la première automobile moderne et devint la référence pour tous les constructeurs avec ses quatre roues, son châssis en acier et non en bois, son radiateur en nid d'abeilles placé devant le moteur, son levier de changement de vitesse au plancher, ses sièges à l'avant pour chauffeur et passager ainsi qu'une banquette arrière...
DAIMLER entérina ce tournant historique en enregistrant officiellement la nouvelle marque dès 1902, et l'année suivante, Emil Jellinek faisait modifier son état civil en ajoutant le nom de Mercedes à son patronyme.
35 HP
MERCEDES Simplex probablement une 40 ch 6,2 L

La Mercedes-Simplex est présentée au Salon de Paris équipée d'un moteur de 40 HP capable de propulser la voiture à plus de 100 km/h.
Elle est intéressante pour son habitacle modulaire, on peut enlever la partie arrière qui comprend la banquette pour faire du circuit et ainsi, en démontant parebrise, tablier en cuir et feux, la transformer en un torpédo sportif.
La gloire des Mercedes dépasse rapidement les capacités de production des usines Daimler de Cannstatt, ce qui incite la firme à ouvrir un nouveau site de production à Untertürkheim, près de Stuttgart.

1903
La MERCEDES 60 HP

La Simplex 60/70 voiture moderne dont l'implantation guida toutes les autres : châssis métallique, moteur avant, transmission aux roues arrières et une Simplex 1903 38-40 PS

BENZ phaéton Parsifal 1903 & BENZ Parsifal 60cv de 1903 en tenue légère.

La production se poursuit à Cannstatt jusqu'à l'incendie qui détruit le 10 Juin 1903 l'ensemble des locaux ainsi que 90 voitures neuves dont trois bolides de 90 HP destinés à la coupe Gordon-Bennett. Ce qui n'empêchera pas le pilote Jenatzy, un belge connu à l'époque pour être le premier à dépasser les 100Km/h à bord de la "jamais contente" voiture électrique en forme de cigare en 1898 de remporter la victoire lors de cette célèbre course au volant d'une Mercedes qui n'était pas préparée pour cette course (sa voiture de 90ch ayant bruler dans l'incendie de l'usine). Benz Parsifal type 12/18 ch de 1903 4 cylindres, 2413 cm3, 18 ch à 1400 tr/mn, 60 km/h
Les voitures de la série Parsifal constituaient chez BENZ les pendants des modèles Mercedes Simplex. Présentée au salon de Paris de 1902, la Parsifal fut très appréciée et elle contribua à édifier la renommée de la marque.


1904
La MERCEDES Simplex 18/28 HP

MERCEDES 60 HP à la coupe Gordon-Bennet 1904 courue en Allemagne cette année-là. La décoration vaut bien celle des F1 actuelles.


1905
La MERCEDES Simplex

1905
La MERCEDES Double Phaéton 28/50

BENZ Tonneau

BENZ Encore un tonneau de 1905 avec portières dans le bon sens et, enfin, un pare-brise. En réalité un gros déflecteur et la structure pour attacher la capote.

Peu après les Simplex, la Daimler Motoren Gesellschaft désirant s'occuper sérieusement du marché américain, techniquement en retard sur le vieux continent mais cher à livrer par bateau, décide en 1905 de fabriquer sa 45cv là-bas. C'est l'American Mercedes :

1906
MERCEDES de course Biplace Sport 37/70

6 cylindres séparés, 140 x 120 mm, 11 083 cm3, 120 ch à 1400 tr/mn, 150 km/h
Conçu par Wilhelm Maybach, le premier six cylindres de la Daimler Motoren Gesellschaft motorise cette biplace de compétition. Il servit également de modèle pour les futurs propulseurs d’avion.

1907
La MERCEDES Simplex 60 PS

4 cylindres par paires, soupapes d’admission en tête, d’échappement latérales, 9236 cm3, 60 ch à 1200 tr/mn, 80 km/h. Le modèle le plus puissant de la gamme Simplex. Cette berline de voyage tardive (1907) fut la propriété d’Emil Jellinek.
MERCEDES "Dernburg wagen" conçu par Paul Daimler est un des premiers Mercedes à 4 roues motrices.


1909
La MERCEDES 10/20

La BENZ 20/35

4 cylindres, 105 x 140 mm, 4849 cm3, 35 ch à 1400 tr/mn, 80 km/h Un bel exemple de berline de voyage landaulet du début de siècle par Karl Benz.
La BLITZEN BENZ

Voiture de course " Blitzen Benz " de 1909 4 cylindres en 2 blocs de deux cylindres, 185 x 200 mm, 21 504 cm3, 200 ch à 1600 tr/mn, 228 km/h Sur cette illustre voiture, le pilote d’essai Victor Hémery établit en 1909 un nouveau record du monde de vitesse en atteignant 202,69 km/h sur la piste de Brooklands
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 12:48


- 1910

1910
MERCEDES 16/40

BENZ crée une ligne aérodynamique pour son moteur de 21,5 litres, la BENZ 200 HP

Exportée aux Etats Unis en 1911, elle est achetée par un américain qui organise des démonstrations de vitesse, et qui la baptise Lightning Benz, elle est finalement appelée Blitzen Benz et porte l'aigle impérial allemand :

On remarque la véritable tiare que l'on s'apprête à faire porter à Bob Burman, le pilote qui battit le record de 228 km/h, qui tiendra jusqu'en 1919

BENZ un autobus des postes Et une berline de voyages qui semble appartenir à un hôtel pour amener les clients à la gare.


1911


1912
BENZ 8/20

BENZ 37-90cv, enfin un torpédo fermé ! En fait plutôt un skiff sportif, pare-boue minimum et sans pare-brise mais avec ponton séparant l'arrière

MERCEDES-Knight 16/40, Coupé de ville, remarquablement fin et léger malgré le côté guindé qu'a toujours cette carrosserie ! On remarque les vitres arrières arrondies, fort modernes. Curieux détail, les cabochons à l'étoile sur les axes de roues. Il n'y en aura pas d'autres avant une dizaine d'années. Même voiture en limousine, aux contours arrondis, particulièrement moderne ! Le pare-brise est étonnant avant 1914.

MERCEDES 22/50 1912 4 cylindres 5623 cm3


1913
BENZ 8/18 carrossée de façon bien moderne chez eux en 1913. Le pare-brise et toute la caisse est superbement arrondie.



1914
MERCEDES 8/20 jagdwagen, véhicule de chasse.

(8/20 : 8 pour la puissance fiscale et 20 pour les vrais chevaux, 4 cylindres, 2 litres, à soupapes latérales)
MERCEDES de Grand Prix de 1914

4 cylindres, 93 x 165 mm, 4483 cm3, 115 ch à 3200 tr/mn, 180 km/h équipée d’un moteur dérivé des propulseurs d’avion, cette machine est la première automobile à avoir reçu une mécanique à quatre soupapes par cylindre. Compte-tenu du régime très élevé de cette dernière, le matériel et le pilote était mis à rude épreuve. La voiture est célèbre pour avoir humilié les Français au Grand Prix de l’ACF de 1914 en remportant les trois premières places.
Le hall d'exposition des Champs-Elysées célèbre sur le bandeau le triplé Mercedes au Grand Prix de l'ACF le 4 juillet 1914 à Lyon.

1er n° 28 Christian Lautenschlager 20 tours (en 7h 08' 18") 2ème n° 40 Louis Wagner, 3ème n° 39 Otto Salzer

Quelques jours auparavant, le 28 juin 1914, l'attentat de Sarajevo précipite l'Europe dans une guerre.

1918
La BENZ Type GR Coupé-Chauffeur


1919
MERCEDES-Knight 25/65

MERCEDES knight 16/45 de Marie Daimler (belle-fille de Gottlieb) en état d'époque ce qui est rare, d'autant plus au musée Mercedes où tout brille. Cette voiture fut retrouvée à Dresde et rejoignit telle quel le musée après la réunification.


La MAYBACH W1 Maybach ingénieur de grand talent prit une part importante dans le développement des toutes premières Daimler qui furent en fait conçues par lui. Sa collaboration dura jusqu'après la première guerre mondiale où ils décidèrent (le père et le fils) de construire leur propre voiture, la W1. La calandre est typique jusque vers 1933 selon les modèles :


Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 12:49


- 1920

1921
MERCEDES Torpédo 16/40

MERCEDES Torpédo 16/45cv 1921 à moteur Knight :

4 cylindres sans soupapes, 100 x 130 mm, 4084 cm3, 45 ch à 1300 tr/mn En 1909, Daimler acheta la licence du moteur sans soupapes à l’Américain Charles J. Knight. Malgré la fabrication délicate de ces moteurs, Daimler était parvenu à un excellent niveau de qualité.
BENZ Type 6/18

4 cylindres, 68 x 108 mm, 1568 cm3, 20 ch à 2200 tr/mn, 80 km/h Ici en version cabriolet à 4 places, ce modèle de sport, léger et maniable, fut produit de 1918 à 1921. Il remporta de nombreuses victoires en compétition.

1923
BENZ Tropfenwagen (voiture en goutte d'eau) Qui finit 4ème à Monza, pilotée par Fernando Minoia. Particulièrement moderne, voir en avance sur son temps, elle posséde un moteur arrière 6 cylindres de 2 litres à 2 ACT, une boite 3 rapports et demi-essieux oscillants indépendants.

D'ailleurs, BENZ tenta cette sportive de route en 1924, qui n'eut guère de succès, mais quelle modernité.
MERCEDES 10/40/65
4 cylindres, 80 x 130 mm, 2614 cm3, 40 ch à 2800 tr/mn, 65 ch avec compresseur, 110 km/h
Les compresseurs furent utilisés sur les voitures de tourisme à partir de 1921.

1924
La MERCEDES 24/100/140

MERCEDES Torpedo 28/95

MERCEDES de course Targa Florio de 1924
4 cylindres à compresseur, 70 x 129 mm, 1985 cm3, 120 ch à 4500 tr/mn, 120 km/h L’éclatante victoire de cette voiture à la Targa Florio marqua l’année 1924. Elle la dut à son nouveau moteur suralimenté, issu de l’aéronautique. A l'instar d'une autre nation, l'équipe Mercedes, lors de la Targa Florio de 1924, peint ses autos en rouge. 1er n°10 Christian Werner

Pour l'anecdote, lors des Mille Miglia, lorsqu'il y avait un passage à niveau, le ou la garde barrière, dès lors que la voiture qui arrivait au loin n'était pas une voiture rouge (donc italienne), systématiquement la barrière s'abaissait. Cela s'est vu aussi avec des bergers et leurs troupeaux de moutons en Sicile.
C'est ainsi que l'on vit des Mercedes, des Aston Martin, Frazer Nash et autres.....rouges


1925
La MERCEDES 400 Torpedo


1926
C'est le 29 juin 1926 que la société DAIMLER-BENZ fût créée.... grâce à Karl Benz (1844-1929) et Gottlieb Daimler (1834-1900) dont l'association remontait à 1924, leurs voitures porteront le nom de Mercedes-Benz. le nom de MERCEDES ayant acquis déjà une grande renommée grâce à ses succès en compétition.[/color][/b]
La MERCEDES-BENZ 600 K (pour kurtz) 24/100/140 PS Comme plusieurs autres modèles qui traversèrent la période de la fusion entre Benz et Mercedes (1926-1928), la 24/100/140 PS qui vécut de 1927 à 1929 fut d'abord une Mercedes puis une Mercedes-Benz comme c'est écrit dessus... 6 cylindres, 94 x 150 mm, 6243 cm3, 100 ch à 2800 tr/mn, 140 ch avec compresseur, 125 km/h Sur la base de l’expérience acquise avec les premiers modèles suralimentés, furent développées, à partir de 1923, de grandes Mercedes à compresseur. Les Types 15/70/100 ch et 24/100/140 ch constituaient d’impressionnants et puissants représentants de la marque à l’étoile. Ils représentaient même une classe à part au sein de l’élite automobile internationale. L’un comme l’autre remportèrent de nombreuses compétitions. Entre 1926 et 1928, 1080 exemplaires furent construits de la 630.

(24/100/140 : 24 ch fiscaux, 100 puissance moteur, 140 puissance compresseur enclenché)

MAYBACH W3 en 1926, Le n°1 au col de fourrure est le boss Karl Maybach.


1927
MERCEDES-BENZ Type S

Type 680 26/120/180 ch) 6 cylindres, 98 x 150 mm, 6788 cm3, 120 ch à 2900 tr/mn, 180 ch avec compresseur, 178 km/h Ce somptueux cabriolet à quatre places, premier de la légendaire lignée des modèles S (puis SS, SSK et SSKL), prolonge la 630 avec encore plus de puissance. Et une vitesse maximum proche de 180 km/h malgré un poids de deux tonnes. Pour l’acquérir, il fallait débourser la somme considérable pour l’époque de 30 000 reichsmarks. Une fortune !

1928
MERCEDES-BENZ SSK

SSK de 1928 6 cylindres, 100 x 150 mm, 7068 cm3, 170 ch à 2900 tr/mn, 225 ch à 3300 tr/mn avec compresseur, 192 km/h
La désignation SSK signifie version super sport à empattement court. Dérivée sportive de la SS, cette voiture est liée aux pilotes Rudi Caracciola, Manfred von Brauchitsch et Hans Stuck, qui volaient de victoire en victoire à son volant. Sur une SSK, Caracciola remporta le championnat d’Europe des voitures de sport en 1930.
MERCEDES-BENZ 320 Type 12/55 ch

6 cylindres, 76 x 115 mm, 3130 cm3, 55 ch à 3500 tr/mn, 108 km/h Conçue par Ferdinand Porsche, cette berline Pullman manquait de puissance par rapport à son poids de deux tonnes. Sa ligne majestueuse ne suffit pas à assurer son succès commercial.
MERCEDES-BENZ 630 K 24/110/160 PS. Modèle unique Torpédo, un peu trapu mais toujours pur chez Saoutchik. Pour les carrossiers français, il était peu élégant de montrer des roues fils, fussent-elles superbement réalisées !

Cet imposant coupé-chauffeur, fut carrossé par le californien Murphy (qui fit aussi deux ou trois SS et SSK). Toujours le trouble de l'époque : la mention Mercedes-Benz (ajoutée ?) sur la malle arrière ...
Nota : Le distingo entre les 630 et 630 K est toujours subtil. La fin des moteurs Knight et l'arrivée du nouveau moteur K, ajouté à la fusion BENZ et MERCEDES permettant le mélange des pièces "anciennes Mercedes" et "nouvelles Mercedes-Benz" ne facilitent pas les choses !

MAYBACH W5 de 1928 Il faut aller découvrir ces anciennes Maybach de Wilhelm et surtout de Karl qui fut un des grands ingénieurs-créateurs automobiles. Vous verrez ici : http://www.maybach.de/


1929
MERCEDES-BENZ 460 Nürburg de 1929

8 cylindres, 80 x 115 mm, 4624 cm3, 80 ch à 3200 tr/mn, 100 km/h Présentée au salon de Paris de 1928, la Nürburg est le premier modèle de Daimler-Benz équipé d’un huit cylindres (hors les voitures de course). Elle doit son nom au record établi sur le circuit du Nürburgring : 20 000 km en 13 jours.

Karl Benz (Karl Friedrich Michael Benz) décède le 4 avril 1929 à Ladenburg



Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 12:50



- 1930

1931
MERCEDES-BENZ Mannheim 370S

Mannheim de 1933 6 cylindres, 83 x 115 mm, 3688 cm3, 78 ch à 3200 tr/mn, 120 km/h
Le modèle Mannheim constituait le haut de la gamme moyenne de Daimler-Benz. Livrable uniquement en cabriolet ou en roadster, la 370 S se distinguait par l’élégance de sa ligne. Ici un cabriolet A (à 2 places) : 183 exemplaires furent produits de 1931 à 1933.
MERCEDES-BENZ 260 Stuttgart Type 10/50 ch de 1928

6 cylindres, 74 x 100 mm, 2580 cm3, 50 ch à 3200 tr/mn, 90 km/h C’est pour symboliser la fusion qui était intervenue entre Mercedes et Benz en 1926 que deux modèles baptisés Stuttgart et Mannheim furent lancés. Si elle tire son origine du type 8/38, la Stuttgart a été modernisée tant sur le plan technique qu’esthétique. Avec 6757 exemplaires vendus entre 1928 et 1934, elle a constitué un best seller de la Daimler-Benz AG.

1932
GROSSER MERCEDES 770

8 cylindres, 95 x 135 mm, 7655 cm3, 150 ch à 2800 tr/mn, 160 km/h L’arrivée de la " Grande Mercedes " en 1930 constitua un évènement dans le monde automobile. Voiture de chefs d’Etats et de têtes couronnées, elle ne sera fabriquée qu’à 119 exemplaires. Ce cabriolet type F de couleur gris perle fut construit pour l’empereur Guillaume II en exil. la Rouge : Type 770 1935 8 cylindres, 95 x 135 mm, 7655 cm3, 150 ch à 2800 tr/mn, 130 km/h Cette voiture faisait partie des trois Grandes Mercedes du parc automobile de l’empereur du Japon. En raison de son important blindage, cette limousine Pullman ne dépasse pas les 130 km/h.
(Grosser veut dire grande et non grosse)
MERCEDES monoplace de course W 25 de 1934

8 cylindres à compresseur, 78 x 88 mm, 3363 cm3, 354 ch à 5800 tr/mn, 280 km/h
Après les années de récession, la W 25 marque le retour de Daimler-Benz sur les circuits. Construite en fonction du règlement de la Formule 750 kilos, elle reçoit un huit cylindres en ligne, dont la puissance, initialement fixée à 354 ch, évoluera jusqu’en 1936 pour atteindre 480 ch avec une cylindrée de 4,7 litres. Entre 1934 et 1936, les pilotes de Stuttgart remporteront 16 victoires internationales au volant de ce bolide.

1934
MAYBACH DS8 Cabriolet de 1934 (Zeppelin V12)


1935
La MERCEDES-BENZ 500K

cabriolet C de 1934 8 cylindres, 86 x 108 mm, 5019 cm3, 100 ch à 3400 tr/mn, 160 ch avec compresseur, 160 km/h
Outre leurs extraordinaires performances, les cabriolets 500 K offraient un remarquable confort. A ces modèles construits de 1934 à 1936, succèdera la 540 K encore plus puissante.
MERCEDES-BENZ 150 roadster sport de 1935

4 cylindres, 72 x 92 mm, 1498 cm3, 55 ch à 4500 tr/mn, 140 km/h A partir de 1935, les modèles d’entrée de gamme furent complétés par une série de voitures à moteur arrière conçues par Ferdinand Porsche : types 130, 150 et 170 H (pour Heckmotor, moteur arrière). Trop originales, surtout par rapport au style classique de la firme, elles ne parvinrent pas à s’imposer. Méconnue, cette lignée de Mercedes différentes mérite d’être redécouverte, surtout à la vue du roadster sport à la ligne superbe et saisissante.

1936
MERCEDES-BENZ 500 K Roadster Spécial de 1936

8 cylindres, 86 x 108 mm, 5019 cm3, 100 ch à 3400 tr/mn, 160 ch avec compresseur, 160 km/h Ce roadster spécial est l’une des plus belles voitures nées sous le signe de l’étoile. Véritable joyau, il n’a été fabriqué qu’à 25 exemplaires entre 1934 et 1936.
La MERCEDES-BENZ 540K

8 cylindres, 5401 cm3, 115 ch à 3100 tr/mn, 180 ch avec compresseur, 170 km/h Jusqu’en 1939, la 540 K n’a été construite qu’à 190 exemplaires. Elue par les milliardaires de la planète et les plus grandes stars d’Hollywood, c’est la voiture de tous les superlatifs. Un must en collection (pour amateurs très fortunés…).
MERCEDES-BENZ 260D La première voiture particulière diesel au monde


1937
MERCEDES-BENZ 230

MERCEDES-BENZ monoplace de course W 125 de 1937

8 cylindres à compresseur, 94 x 102 mm, 5663 cm3, 646 ch à 5800 tr/mn, 330 km/h Dernière représentante de la Formule 750 kilos, la W 125 est une voiture de légende. Bien que brève (un an), sa carrière fut étincelante : 27 podiums en une saison ! Sommet de puissance des mythiques Flèches d’Argent, c’était aussi un monstre hors du commun de près de 650 ch…

MAYBACH SW 38 Limousine de 1937

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 12:50

- 1940

1938
MERCEDES-BENZ 170

cabriolet A de 1938 4 cylindres, 73 x 100 mm, 1697 cm3, 38 ch, 108 km/h Présentée au salon de Berlin de 1936, la 170 V prend la relève de la six cylindres 170 (Type 7/32 ch) construite depuis 1931. Son classicisme constitue un contrepoint saisissant avec la 170 H à moteur arrière. Voiture la plus vendue des années précédant le conflit mondial, elle sera reprise dans les années de l’immédiat après-guerre.
MERCEDES-BENZ W 125 voiture de record de 1938

12 cylindres à compresseur, 82 x 88 mm, 5577 cm3, 736 ch à 5800 tr/mn, 432,7 km/h
Développée sur la base de la W 125 de course, cette voiture battit en 1938 (dans la catégorie des machines de moins de huit litres de cylindrée) le record du monde de vitesse en atteignant 432,7 km/h sur la distance d’un kilomètre. Réalisé sur une autoroute, cet exploit demeure la plus grande vitesse jamais réalisée sur une voie publique. Pour réduire la résistance à l’air, la carrosserie ne disposait d’aucune ouverture de refroidissement. Pour la courte distance que représentaient les tentatives de record, le moteur était refroidi par de la glace (solution également adoptée sur les Auto Union).
MERCEDES-BENZ monoplace W 163 de 1938

8 cylindres à compresseur, 64 x 58 mm, 1492 cm3, 254 ch à 8000 tr/mn, 272 km/h Construite en un temps record pour le Grand Prix de Tripoli, la W 163 remporta l’épreuve aux mains de Hermann Lang (troisième victoire d’affilée pour le pilote) à une moyenne proche de 200 km/h.

1939
MERCEDES-BENZ monoplace de course W 154 de 1939

12 cylindres à compresseur, 67 x 70 mm, 2962 cm3, 485 ch à 7800 tr/mn, 315 km/h. La W 154 fut développée pour la nouvelle formule introduite en 1938, qui limitait à trois litres la cylindrée des moteurs suralimentés. Elle remporta six grandes épreuves internationales en 1939.
MERCEDES-BENZ T 80 voiture de record

12 cylindres, 162 x 180 mm, 44 522 cm3, 2800 ch à 2500 tr/mn, 650 km/h (vitesse théorique) A l’automne 1936, Daimler-Benz décida de construire la voiture la plus rapide du monde. Elaborée en coopération avec Ferdinand Porsche, la T 80 reçut en 1939 le moteur DB 60 V3 de 2800 ch. Pour transmettre une telle puissance, la machine possédait quatre roues arrière motrices. Quant à la carrosserie, son coefficient aérodynamique était de 0,18. Les premiers essais eurent lieu le 12 octobre 1939. La guerre mit fin aux préparatifs du record.
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 12:57

- 1950

1951
MERCEDES-BENZ 220

MERCEDES-BENZ 300 S


1954
MERCEDES-BENZ 230

La MERCEDES-BENZ 220A

MERCEDES-BENZ W196 GP 1954



1955
MERCEDES-BENZ 300 SL "portes papillon" 1955-1963

MERCEDES-BENZ 190 SL Roadster

MERCEDES-BENZ 300 SLR


1957
MERCEDES-BENZ 180, 190 "Ponton" 1957-1962


MERCEDES-BENZ 300 SL Roadster 1957-1963


1959
MERCEDES-BENZ 220 SE

MERCEDES-BENZ 300D "Adenaueur"
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 12:58

- 1960 "L'ERE BRACQ"

Biographie de Paul Bracq VOIR : ICI

1962
MERCEDES-BENZ 190 C 1962-1965


1963
MERCEDES-BENZ 230 SL "pagode" (W 113) 1963-1971 VOIR : ICI


1964
MERCEDES-BENZ 600 Pullman VOIR : ICI


1965
MERCEDES-BENZ 280 S (W 108/109) 1965-1972 VOIR : ICI


1967
MERCEDES-BENZ 200, 220, 250 (W 114) 1967-1976

MERCEDES-BENZ 250 C


1969
MERCEDES-BENZ 280 SE Cabriolet VOIR : ICI

MERCEDES-BENZ 280 SE Coupé VOIR : ICI

MERCEDES C 111 Prototype à moteur rotatif Wankel VOIR ICI


Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 12:59

- 1970

1971
MERCEDES-BENZ 300 SE 6.3

MERCEDES-BENZ SL (W 107) 1971-1989

MERCEDES-BENZ SLC (R 107) 1971-1989


1972
MERCEDES-BENZ Classe S (W 116) 280 SE/SEL 380 SE/SEL 450 SE/SEL 1972-1979


1974
MERCEDES-BENZ 240 D (W 115) 1974-1976


1975
MERCEDES-BENZ 450 SEL 6.9 (W 116)


1976
MERCEDES-BENZ 280 E (W 123) 1976-1985


1978
MERCEDES-BENZ 280 CE (C 123) 1978-1985

MERCEDES-BENZ 300TD (S 123) 1978-1985

MERCEDES C 111/3 Prototype à moteur 5 cyl Turbo Diesel



1979
MERCEDES-BENZ Classe S (W126) 1979-1991

MERCEDES-BENZ Classe G (W461)


Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 12:59

- 1980

1981
MERCEDES-BENZ SEC (C 126)

MERCEDES-BENZ 300 SD Turbo Diesel (W126) 1981-1985, 300SDL 1986-1987, 350SDL 1990-1991


1983
MERCEDES-BENZ 190 (W201) 1983-1993


1985
MERCEDES-BENZ Classe E (W124)


1986
MERCEDES-BENZ 500 E (W124)

MERCEDES-BENZ 190 2.5 16S (W201) 1986-1993

1988
MERCEDES-BENZ E Cabriolet (A 124)

MERCEDES-BENZ CE Coupé (C 124)

MERCEDES-BENZ E Break (S 124)



1989
MERCEDES-BENZ SL (R 129) 1989-2002

MERCEDES-BENZ 190 EVO I (W 201) 1989-1990

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 13:00

- 1990

1990
MERCEDES-BENZ 190 EVO II (W201) 1990-1991 VOIR : ICI


1991
MERCEDES-BENZ C 112 (Concept Car) VOIR : ICI

MERCEDES-BENZ F 100 (Concept Car) VOIR : ICI


1992
MERCEDES-BENZ Classe S (W 140) 1992-1998

MERCEDES-BENZ CL (C 140) 1992-1998


1993
MERCEDES-BENZ Classe C (W 202) 1993-2000


1994
MERCEDES-BENZ SLK (Concept Car)


1995
MERCEDES-BENZ Classe E (W 210) 1995- 2003


1996
MERCEDES-BENZ F 200 (Concept Car) VOIR : ICI


1997
MERCEDES-BENZ Classe A 1997-2007 VOIR : ICI

MERCEDES-BENZ Vaneo 1997-2004

MERCEDES-BENZ F 300 (Concept Car) VOIR : ICI


1998
MERCEDES-BENZ SLK Coupé/Cabriolet (R 170) 1998-2003 VOIR : ICI


MERCEDES-BENZ CLK Cabriolet

MERCEDES-BENZ CLK Coupé

MERCEDES-BENZ Classe ML (W163) 1998-2005



MERCEDES-BENZ S 600 pullman limousine (W 140)


1999
MERCEDES-BENZ Classe S (W220) 1999-2005

MERCEDES-BENZ CL (C 215) 1998-2005 VOIR : ICI


MERCEDES-BENZ CLK GTR AMG VOIR : ICI



---
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 11 Nov 2010 - 13:03

- 2000

2000
MERCEDES-BENZ Classe CL (W 215) 2000-2007

MERCEDES-BENZ CLK 2000-

2001
MERCEDES-BENZ Classe C (W 203) 2001-2007

MERCEDES-BENZ Classe G 2000-


2003
MERCEDES-BENZ SL (R 230) 2003-

MERCEDES-BENZ Classe E (W 211 & 209) 2003-2009

MERCEDES-BENZ SLR-McLaren 2003-2009


2004
MERCEDES-BENZ CLS 2004-

MERCEDES-BENZ SLK Cabriolet (R 171) 2004-


2005
MERCEDES-BENZ Classe B 2005-



MERCEDES-BENZ Classe S (W221) 2005-

2006
MERCEDES-BENZ SLR-McLaren 722 édition 2006

MERCEDES-BENZ Classe M (W164) 2006-


2007
MERCEDES-BENZ Classe C (W 204) 2007-

MERCEDES-BENZ Classe CL (W 216) 2007-

MERCEDES-BENZ Classe GL (X164) 2007-


2009
MERCEDES-BENZ Classe E (W 212) 2009-

MERCEDES-BENZ SLS AMG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 12 Nov 2010 - 19:57

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 21 Jan 2011 - 14:15

Coucou Bob !

Y a jamais eu de 300 CE w123 en 78

C'était maxi une 280 CE ...

clin doeil

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 21 Jan 2011 - 14:46

Coucou Salut Steph

Je sais il y a plein d'erreurs, mais comme je veux y insérer un maximum de liens hypertextes, pour l'instant je me consacre aux sujets particuliers et lorsque j'aurai, un maximum d'infos, je corrigerai le tout clin doeil

Faire une modif par-ci par-là prend un temps monstre, donc ce sujet (en construction) est à prendre avec des pincettes, mais un jour prochain, il sera nickel

Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Jeu 14 Avr 2011 - 18:44

Quel boulot énorme!

Bon courage pour la suite! Potes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 22 Avr 2011 - 6:36

Coucou
bon, j'ai devant les yeux, des petites anecdotes ou infos complémentaires , que je désire rajouter au sujet, au pourtant bien complet,monté par bob et asca.


La MERCEDES Simplex 60 PS de 1907
. Cette berline de voyage tardive (1907) fut la propriété d’Emil Jellinek.


Et bien, figurez vous que ce modèle que vous pouvez admiere au musée, , fut retrouvé dans les garages de villa Mercedes, et 1952.
La voiture est restée 38 ans sous une sorte d'appentis. il est stupéfiant qu'elle put subsister,au réquisitions, les occupations, au deux guerres mondiales.
Certes son état était lamentable,
Daimler-Benz, voulant regarnir son musée, détruit en grande partie pendant la guerre, rachete ce véhicule à la famille Jellinek-Mercédès, et le 23 juin 1952, elle quitte la riviéra pour revivre aux mains des spécialistes de la maison.

Pour vous situer un peu la notoriété d'Emil jellinek, voici une liste des personnalités qui ont eu le droit de monter dans ce véhicule.
Les archiduchesses Elisabeth et Clotilde; Clémentine de saxe-coburg et Gotha, proncesse d'orléans; les rois de bulgarie, de suède et de Wutemberg; le prince héritier Louis de monaco; les princes jaime de bourbon, philippe de Bourbon bragance, Philippe, duc de saxe-Cobourg et gotha,Georges Romanowsky, duc de Leuchtenberg, Maurice de Hohenlohe-Schellingfurst, Barham de perse,Wladimir Orloff; le grand-duc Frédéric de Mecklembourg-Schwerin; Mgr de Curel, évèque de Monaco; Les présidents Fallières et Porfirio diaz; Gustave eiffel, adolphe Daimler, robert Bosch, Ferdinand Porsche, James gordon Bennett, clarence gray Dinsmore et georges clémenceau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 22 Avr 2011 - 6:44

Le saviez vous:
le 23 juin 1902, "Mercédès" est enregistré comme marque déposé, garantissant ce nom à la société des Moteurs Daimler en Allemagne.

Et bien, le nom portait encore les accents, que l'on ne mettait d'ailleurs pas en Allemagne. La marque "Mercedes", sans accents, fut déposée le 12 novembre 1909.


Dernière édition par mercedes54 le Ven 22 Avr 2011 - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 22 Avr 2011 - 9:12

mercedes54 a écrit:
Le saviez vous:
le 23 juin 1092, "Mercédès" est enregistré comme marque déposé, garantissant ce nom à la société des Moteurs Daimler en Allemagne.

T'es bon pour le bêtisier ... Rire Rire Rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 22 Avr 2011 - 9:27

arrete de boire, t'as mal vu Rire Rire Rire Rire Rire Rire Rire
clin doeil Potes
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 22 Avr 2011 - 9:49

Heureusement que l'édition est visible Discret Faut pas chercher à réécrire l'histoire ... Amusé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   Ven 19 Oct 2012 - 16:44

Malachite78 a écrit:
Quel boulot énorme!

Bon courage pour la suite! Potes

Je fais du détartrage de topic.....Super ces informations....... Amoureux MB
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de la Marque (en construction)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de la Marque (en construction)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Datsun/Nissan histoire de la marque
» L'histoire de la marque Chrysler
» l'histoire de la Marque SUZUKI
» Histoire de la Marque LR en vidéos
» presentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: L'Histoire Mercedes-Benz :: Des Femmes, des Hommes et Mercedes-Benz-
Sauter vers: