Univers Mercedes
Le 5 Mai 2013

Bonjour,

Ce forum est fermé. L'aventure Mercedes-Benz s'arrête ici.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur.

Partagez | 
 

 Victoire au Paris-Dakar 1983

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Victoire au Paris-Dakar 1983   Dim 19 Fév 2012 - 15:49

Victoire au Paris-Dakar 1983
Source : 4x4cta.com
Source : clubmbf.com





Un pari entre copains !
Janvier 1980, Jacky Ickx et Claude Brasseur découvrent comme bien d’autre le Paris Dakar à la télévision. Plaisanteries, bravades…Pourquoi pas nous ? C’était parti pour l’aventure, l’Afrique, la liberté pour le multiple vainqueur du Mans et le célèbre comédien. Pour le premier ayant connu toutes les facettes de la course, le Dakar est vécu comme… Un retour aux sources au milieu d’une nature fantastique. Pour le second, star du showbizness pratiquant le karting, la star n’est plus qu’un homme face à lui-même.


1er Janvier 1981. Au départ du Trocadéro, il y a cohue, foule, télés, radios, 291 inscrits. C’est l’année des « fous » en Rolls, en buggies, en Side-car, en Datsun, en Talbot, en Panhard, 504, R30, Alpine, Fiat, Lada, Range, Toy et… en Citroën CX sur la porte de l’une d’entre elles on peut lire Ickx/Brasseur... C’est dans cette ambiance folklorique dans un état d’esprit bon enfant, que tels deux amateurs notre équipage de star s’élance en direction de Dakar au volant de l’une des berlines 2400 GTI du Team officiel Belge (4 autos). Le début de la légende pour Ickx/Brasseur, Citroën et…Le Dakar.

Malgré une belle bagarre opposant les frères Marreau (Renault 20), Briavoine (Lada Niva), Metge (Range Rover) et Ickx, la Citroën CX connaîtra de problèmes de suspensions lors de l’étape Gao-Tombouctou et devra abandonner. René Metge et Bernard Giroux iront au bout (malgré la légendaire boîte de vitesse refaite tous les soirs) offrant cette année-là sa seconde victoire à Range Rover. On remarque cependant un Mercedes G privé qui se classe 5e, au volant un certain Georges Groine… Qui s'illustrera plus tard toujours sur Mercedes mais en catégorie camion.




Janvier 1982. En ce lendemain de jour de l’an place la Concorde, au milieu des 385 inscrits du 4e Dakar nous retrouvons notre équipage (moins amateur) aux commandes du n°154, l’un des 4 G pratiquement d’origine que Mercedes engage officiellement pour la première fois.

Aux cours des 10.000 Km (5963 de spéciale) à travers Algérie, Mali et Sénégal l’équipage Ickx/Brasseur, prudent au début, commence à s’imposer aux scratch. Mais, malgré 7 victoires d’étapes, un CP manquant à l’appel anéantit les espoirs de podium cette année-là. L’équipage, le G et le team Mercedes naissant prouvent qu’ils ont l’étoffe des meilleurs face aux renards du désert que sont Briavoine, Lartigue et bien sûr les frères Marreau qui s’imposent au volant de leur Renault 20 très spéciale. Mercedes y croit désormais puisque Jean Pierre Jaussaud n’était pas loin, il occupe la troisième marche du podium à Dakar avec l’un des G officiel.


Pari gagné…Dans la tempête.
En 1983, Jacky Ickx et Claude brasseur sont à nouveau au rendez-vous place de la concorde, riche de leurs expériences passées, prêt pour la revanche. Ickx sait lire la piste et Brasseur s’avère avoir un très bon sens de l’orientation en plus de ses talents de navigateur.
L’équipe Mercedes est cette fois plus conséquente, assistance lourde (Camions), assistance légère (autos) et avion pour contrôler tout ce petit monde. Cette année là c’est pour gagner. Et s’il n’y a que trois G officiel engagés, l’un des équipages se compose de Jean-pierre Jaussaud (3e en 82) copiloté par Jean Da Silva. Ce dernier (avec son équipe implantée chez Mercedes à la Courneuve) s’est penché sérieusement sur le cas du G durant un an. Il en résulte une préparation très visible extérieurement (aérodynamisme) et moins visible (injection, échappement, poids, consommation, renforts et suspensions). Le G pousse plus fort, plus fluide il consomme moins (850 Km d’autonomie) et il est plus solide. Bref, il est devenu sur, adapté au tracé de ce 5e Dakar tant attendu et redouté à la fois puisqu’il empruntera pour la première fois le terrible Ténéré…


Les 385 concurrents en parlent encore 25 ans après ! Le rêve magnifique deviendra cauchemar lorsqu’une terrible tempête de sable engloutit la course. 40 équipages s’y perdent, Thierry sabine retrouvera les derniers naufragés 4 jours plus tard. Les rescapés à Dakar ne seront que 123…








Les G de Jaussaud/Da Silva et Ickx/Brasseur sortent de la tourmente aux avant postes. Le G n°142 imposa à la course un rythme d’enfer dès la seconde étape africaine (Ourgla-El Goléa). Ickx et Brasseur deviennent même irrésistibles en pointant avant les motos lors de la 4e étape à Bordj Omar Driss. L’équipage Jaussaud/Da Silva sur le second G très performant se voient imposé le rôle d’assistance rapide alors que chez les adversaires les plus menaçant, Lartigue (Range), Trossat (Lada), les Marreau (R18) et bien sûr René Metge (Range) s’accrochent poussant à fond leurs mécaniques pour d’incroyables performances lors de magnifiques passes d’armes (On notera, en autre, un incroyable 180 Km/h de moyenne pour Trossat sur sa Niva Salut Chester clin doeil lors la dernière grande étape Algérienne !). Mais Ickx est déjà trop loin. Alignant 5 victoires d’étapes, impossible d’aller chercher le roi de l’asphalte désormais aussi à l’aise sur les pistes. Dakar accueillera Ickx et Brasseur en héros.












Ce ne sont pas les réclamations déposées pour "tricherie" concernant le transfert (autorisé) par le règlement de pièces mécaniques (Marquées au départ) de la voiture de Jaussaud (Donc hors course) sur celle de Ickx qui marqueront la légende du Dakar, c’est bien la victoire de trois star ; Le Mercedes G et deux ex-néophytes de l’aventure africaine. Telle était bien la philosophie de Thierry Sabine… C’est ainsi que le Mercedes G a acquit ses lettres de noblesses dans le monde du 4x4. l'équipage Ickx/Brasseur brillera encore sur le Dakar au volant de Lada, Porsche, Peugeot faisant taire à tout jamais les mauvaises langues.




Sous le capot polyester, on (re)découvre le six cylindres en ligne 2,8 L (2746 cm3) essence Mercedes (montés sur les G 460 jusqu’en 1990). Ce solide gaillard équipé de son injection Bosch K-Jetronic développait d’origine 156 Ch à 5250 Tr/mn et un couple de 23 m/Kg à 4250 Tr/mn. Sur la version du Dakar 1983, les performances moteur sont optimisées par l’usine en Allemagne grâce à un gros travail sur le haut moteur et une injection modifié offrant 220 Ch. Le filtre à air, la direction assistée et le système de freins (Disques avant, tambours arrière) restent d’origine.




En ce qui concerne les suspensions, le célèbre fabricant d’amortisseurs Allemand Bilstein a lui aussi participé à ce projet. Il ne pouvait en être autrement puisque qu’en 1983 pratiquement tous les ténors du Rallye Raid (Lada Poch, Range Halt’up…) étaient équipés de cette marque. On notera que si les ressorts hélicoïdaux Eibach (autre partenaire d’hier et d’aujourd’hui) d’origine sont conservés, le corps du pont avant a été sérieusement renforcé comme à l’époque.

L’équipe Jaussaud/Da Silva qui prépara les G de 1983 s’appliqua à jouer les apprentis sorciers tentant d’améliorer le coefficient de pénétration dans l’air et la traînée. Aujourd’hui, le résultat peut faire sourire mais les 70 Ch supplémentaires, l’appendice aérodynamique de pare brise, le spoiler arrière (Testés en soufflerie) et des ouvrants en polyester réduisant le poids à 1600 kg), offriront à Jacky Ickx un Mercedes plus performant, plus rapide (175 Km/h), tout en consommant moins (850 Km d’autonomie exigée par le règlement, traversée du Ténéré oblige…).




La victoire fut retentissante, aujourd’hui encore, le G est disponible et fait encore des émules du côté des préparateurs Allemands.


Bientôt 30 ans…Et toutes ses dents.
Oui, avec les watts…et plutôt façon Rock’n roll car le G est physique comme toutes les autos préparées de l’époque. Châssis court, moteur assez pointu, boite de vitesse 4 rapports, on réalise la performance de l’équipage sur 10.000 Km de désert, de pistes de trous, de bosses et de pièges. Du solide pour militaire sans fioritures. Calé dans les indispensables baquets, la tenue de cap est saine sans rebonds vicieux. Facile de rester sur la piste malgré les suspensions fermes. Il faut s’accrocher au volant car la direction (pourtant assistée) renvoi tout le relief.






Lancé, le casque devient obligatoire autant par sécurité que pour atténuer les hurlements de l’échappement lorsque l’on est à fond de 4. La motricité n’est que rarement prise en défaut, les pneumatiques Michelin XS font toujours merveille dans les zones de sable mou si l’on n’a pas oublié d’enclencher le pont avant. Mais le G est un gars qui à de la ressource avec en réserve deux blocages de différentiels de ponts et le rapport de transfert court. Du Mercedes émane une sensation de solidité brute, il semble indestructible encore aujourd’hui.

Après une carrière exemplaire, le Mercedes G (pour Gelandwagen autrement dit auto pour terrain) reste l’une des icônes du vrai 4x4 à la réputation comparable à celles des land Rover et autres Jeep. Sa fin de carrière pourtant annoncée depuis des lustres n’empêche pas Mercedes de réactualiser son G greffant sans cesse de nouveaux moteurs, semblant ne pouvoir se résoudre à voir disparaître ses lignes carrées et ses vitres plates du catalogue maison. Normal ! Comment se séparer d’un véhicule aussi fascinant qu’intemporel ? Comment mettre fin à plus trente ans d’histoire sans y laisser un peu de son âme…Et certainement de sa clientèle ?

Oui, plus de trente ans, puisque la première maquette en bois du G remonte à 1973, début d’une collaboration efficace entre Mercedes et Steir-Daimler-Puch AG spécialiste de la transmission intégrale. Destiné au départ à produire un véhicule à la tenue camouflée, l’usine de Graz en Autriche (800 employés) se mets en place à partir de 1975. Des ateliers sortira en Février 1979 le G en uniforme ou en bleu de travail qui symbolisera rapidement l’archétype du 4x4 fiable et robuste d’outre-rhin.

Dés 1982, face au succès commercial, le G enfile inévitablement le costume trois pièces s’équipant d’un chauffage, d’ailes élargies, de sièges Recaro, de jantes alliages, il est disponible entre autres en versions 240 GD (Diesel) et 280 GE (Essence) de 156 Ch. Le G de Mercedes poursuivra sa carrière jusqu’à nos jours.


Fiche technique du Mercedes G n°142 de 1983 :
Moteur : Mercedes 6 cylindres en ligne, essence, arbre à cames en tête, injection Bosch K-Jetronic.
Puissance : 220 Ch à 5500 Tr/mn.
Boite de vitesse : Manuelle, 4 rapports.
Transfert : 2 rapports, pont avant enclenchable, 2 blocages de ponts.
Freins : Disques avant, tambours arrière.
Châssis : Séparé type échelle à longerons.
Carrosserie : Break 3 portes avec ouvrants polyester.
Longueur : 395 cm.
Largeur : 170 cm.
Hauteur : 200 cm.
Garde au sol : 28 cm.
Poids : 1600 Kg.
Réservoir : 220 L (+ réservoir d’origine).
Suspensions : ressorts hélicoïdaux Eibach et amortisseurs télescopiques Bilstein sur ponts rigides.
Direction : Assistées, à billes.
Pneus : Michelin XS en 750 R 16.














Dernière édition par Bob le Sam 7 Juil 2012 - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Dim 19 Fév 2012 - 16:48

Magnifique sujet, je vais prendre mon temps pour tout lire. regal
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Dim 19 Fév 2012 - 17:04

Choqué C'est pas ce que tu fais pour tous les sujets Hakim ?!?

Fouet Fouet Fouet

Rires Rires Rires

Potes Trinkaf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Dim 19 Fév 2012 - 20:09

J'ai commencé à lire c'est passionnant, tiens tiens je ne savais pas qu'auparavant le Paris-Dakar faisait un grand détour et ne passait pas par le Maroc.

Sinon pour tous les sujets euh non, sur un sujet pour le Vaneo ou les smart j'ai plus de mal à lire.. Désolé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Dim 19 Fév 2012 - 20:48

Le Classe G N°154 en plaque 78, et l'énorme et imposante étoile sur la calandre. Sourire !

C'est quoi comme boite de vitesse qu'à le CX? pour être refaite tous les jours, une boite auto?

J'aimerai bien la voir la Renault 20 très spéciale.

Belle performance pour le 4ème dakar, 3ème c'est une belle place, mais pas suffisante par l'invesstissement opéré par Mercedes. Et ils ont bien retenu leurs erreur de 1982, qui a fini par une victoire en 1983, et ont su bravé la tempête. Bravo .

180 km/h de moyenne pour la niva dans la dernière étape Algérienne, c'est incroyable comment c'est possible..

Magnifique la classe G N°145, avec en plus les sièges bacquets Recaro.

Déjà à cet époque Bilstein était roi en matière d'amortisseur, et partenaire de Mercedes faut que je mette ces amortisseurs sur ma 124, quand je les changerai. Et l'aérodynamisme a été énormément travaillé, presque en même temps où en aérodynamisme la w124 avec un cx record à l'époque.

Sympa la vidéo, le G un vrai 4x4 tout terrain.

Merci c'était super de lire ce sujet. Potes Trinkaf
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Dim 19 Fév 2012 - 20:59

Il m'a l'air très intéressant ce sujet, D accord D accord D accord Dès que j'ai 2 sec, je me le savoure Studieux

J'aimais bien le coté humanitaire du début, les construction de puits ... et ... la roue a pris du jeu ... jusqu'en Amérique du Sud .. SOS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Lun 5 Mar 2012 - 8:08






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Lun 5 Mar 2012 - 8:23

Coucou


SUPER Cool Cool D accord D accord D accord D accord D accord D accord D accord D accord D accord D accord D accord D accord D accord



ça c'est de la recherche Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo Bravo



------------------------------------------------------------- Potes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Lun 5 Mar 2012 - 8:34

Coucou Bonjour JM

Il y a un grand article (en allemand) ICI clin doeil











Source : Mercedes-fans.de

Potes Trinkaf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Lun 5 Mar 2012 - 19:32

Super les photos. D accord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Dim 6 Mai 2012 - 15:21

Mercedes-Benz 280 GE Paris-Dakar Replique "Jacky Ickx - Claude Brasseur " (1983)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Jeu 8 Nov 2012 - 6:01

Les G spéciaux
Source : aebergon

Exploitant la victoire du G au Dakar, Mercedes sortira plusieurs séries spéciales






Mercedes 300 GD "Erg".

série spéciale limitée à 50 exemplaires

Exclusivement disponible en break court à deux places, cette série très limitée possède le "parfum" des Paris-Dakar des années 80....

Equipements extérieurs supplémentaires:
- Couleur disponible: blanc,
- Une seule version de carrosserie: break court 2 places (TVA réduite),
- bandes décoratives latérales sur portes et montant de pied milieu,
- logos "Erg" sur capot avant et sur panneau arrière,
- cache-roue de secours noir avec logo Mercedes,
- sunroof,
- essuie-glaces arrière,
- grilles de protection des phares avant,
- jantes en tôle du modèle de série.


Equipements intérieurs supplémentaires:
- intérieur drap noir et écossais,
- compte-tours,
- lunette arrière dégivrante,
- glaces teintées,
- réfrichaleur avec bac de fixation,
- tapis de sol avant/arrière.

Motorisation:
uniquement 2998 cm3 - 88ch - diesel - 5 cylindres - BM5.



Mercedes 230 GE "Targui".
série limitée à 11 (ou 20) exemplaires (France) (1983)

Utilisant la base du 230 GE (la motorisation essence la moins puissante) en version courte, cette série limitée est particulièrement bien finie et annonce les tout-terrains "de luxe" que nous connaissons aujourd'hui.

Le G "Targui" fait partie d'une "collection" de trois séries limitées proposées par Mercedes France (avec le "Dakar" et le "Lomé").

Equipements extérieurs supplémentaires:
- Couleur unique: brun Manganèse métallisé,
- Une seule version de carrosserie: châssis court 5 places avec hard-top ivoire
- (arceaux et capote noire sont également fournis).
- bandes décoratives latérales
- logos "Targui" sur capot avant et portes,
- cache-roue de secours ivoire (housse),
- sunroof,
- essuie-glace arrière,
- protège calandre tubulaire noir mat,
- jantes en alliage 7x15",
- élargisseurs d'ailes,
- pneus Goodyear Wrangler 10 R15.


Equipements intérieurs supplémentaires:
- garniture intérieure luxe "Datte",
- compte-tours,
- glaces teintées,
- sièges avant Recaro,
- moquette marron.

Motorisation:
uniquement 2299 cm3 - 95,5x80,2 mm - injection - essence - 125 ch à 5000 tr/min - 19,6 mkg à 4000 tr/min - 1720 kg - 13cv fiscaux - 4 cylindres - BVM 4 ou 5.

Production:
Produit à 11 ou 20 exemplaires suivant les sources; peut-être était-il prévu 20 exemplaires et seuls 11 d'entre eux trouvèrent preneurs ??

Tarif :
230 GE "Targui": environ 255 000 FF (ou 206 500 FF d'après la revue "Auto Verte")
pour comparaison: un 230 GE de série valait 137 460 FF
la version "Targui" était vendue au même prix qu'une 380 SEL neuve (classe S) !!






Mercedes 300 GD "Dakar".
série limitée à 50 exemplaires (France) (1984)

Utilisant la base du 300 GD cette série limitée évoque les succés de Mercedes dans les Paris-Dakar.... Le G "Dakar" fait partie d'une "collection" de trois séries limitées proposées par Mercedes France (avec le "Targui" et le "Lomé").

Equipements extérieurs supplémentaires:
- Base: 300 GD court break 2 places,
- Couleur unique: blanc,
- Filet décoratif latéral,
- Logos "Dakar" sur capot avant et portes,
- Jantes tôle d'origine peintes en blanc,
- Pare-chocs blancs,
- Push-bar blanc,
- Grilles de phares

Equipements intérieurs supplémentaires:
- glaces teintées,
- suspensions renforcées,
- tropicalisation du moteur et de la batterie,
- sièges Recaro noirs,
- lecteur de carte,
- phare directionnel,
- Tripmaster.

Motorisation:
uniquement 5 cylindres - OM 617 - 2998 cm3 - 90,9x92,4 mm - 88ch à 4400 tr/min - 17,5 mkg à 2440 tr/min - 12cv - bvm 5 - 2090 kg - 127 km/h

Production:
Produit à 50 exemplaires (pour la France uniquement).

Tarif :
300 GD "Dakar": 156 552 FF



Mercedes 300 GD "Lomé".
série limitée (France) (1984)

Utilisant la base du 300 GD cette série limitée évoque les grands espaces africains... Le G "Lomé" fait partie d'une "collection" de trois séries limitées proposées par Mercedes France (avec le "Targui" et le "Dakar").

Equipements extérieurs supplémentaires:
- Base: 300 GD break long 5 portes,
- Couleur unique: blanc,
- Bandes colorées latérales et sur le capot,
- Logos "Lomé" sur capot, portes avant et panneau arrière.
- Jantes tôle d'origine,
- Pneus XSF 7,50 x 16,
- Planche à voile "Lomé" avec support,
- Housse de roue de secours.

Equipements intérieurs supplémentaires:
- Glaces teintées,
- Suspensions renforcées,
- Tropicalisation de la batterie,
- Radio-cassette stéréo Pioneer,
- Tapis de sol moquette noire.

Motorisation:
Uniquement 5 cylindres - OM 617 - 2998 cm3 - 90,9x92,4 mm - 88ch à 4400 tr/min - 17,5 mkg à 2440 tr/min - 12cv - bvm 5 - 2090 kg - 127 km/h

Production:
Nombre d'exemplaires produits: inconnu.

Tarif :
300 GD "Lomé": 185 920 FF
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Jeu 8 Nov 2012 - 12:18

Plutôt sympa le "Targui", mais en 2.3 l il doit raaaaamer Arrg
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Jeu 8 Nov 2012 - 15:57

le prix du véhicule à l'époque, ça ferait dans les 38 voir 40000 euros, aujourd'hui, le premier prix est à 88 000 Euros.


Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Lun 12 Nov 2012 - 20:27

mercedes54 a écrit:
le prix du véhicule à l'époque, ça ferait dans les 38 voir 40000 euros, aujourd'hui, le premier prix est à 88 000 Euros.



C'est la criiiiiizzzz MDR MDR MDR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   Mar 13 Nov 2012 - 19:32

C'est l'inflation!!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victoire au Paris-Dakar 1983   

Revenir en haut Aller en bas
 
Victoire au Paris-Dakar 1983
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris-Dakar 1983
» pub peugeot paris dakar 89 (405 t16)
» Paris-Dakar
» Le 1200 VFR à l'essai sur Paris-Dakar
» Paris-Dakar en disco TD5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Classe G, GLA, GLK, GL :: W460 W461-
Sauter vers: