Univers Mercedes
Le 5 Mai 2013

Bonjour,

Ce forum est fermé. L'aventure Mercedes-Benz s'arrête ici.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur.

Partagez | 
 

 [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)

Aller en bas 
AuteurMessage
Asca




MessageSujet: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Ven 22 Juil 2011 - 11:29

Le nouvel Actros 2011 de Mercedes-Benz

http://actualite.net-truck.com/



Il regorge d'innovations et sa force émotionnelle est forte. Il est plus respectueux de l'environnement que n'importe quel camion et vise à l'excellence dans les domaines du confort, du dynamisme et de la rentabilité. Il se distingue par une qualité de matériaux et de finitions exceptionnelle, par des coûts généraux extrêmement faibles et, cerise sur le gâteau, son apparence est extrêmement séduisante. Pourtant, aussi dithyrambiques que soient les éloges, une chose compte plus que toutes les autres pour les responsables de Mercedes-Benz et pour les clients : jamais une génération de camions n'avait subi une telle batterie de tests. Il est le premier camion conçu de A à Z à appliquer à la lettre le principe « Des camions sur lesquels vous pouvez compter ». Pour parvenir à un tel résultat, il aura notamment fallu 2 600 heures de peaufinage en soufflerie, 50 millions de kilomètres d'essai des moteurs sur des bancs d'essai et en exploitation, ainsi que 20 millions de kilomètres du nouveau Mercedes Actros sur la route.



Le concept : priorité absolue au transport long-courrier
Le principal concurrent du nouvel Actros n'est autre que son prédécesseur. En 15 ans de carrière marqués par plusieurs stades de développement et plus de 700 000 unités vendues, l'ancien Actros a placé la barre bien haut pour son successeur. Le nouvel Actros suit un remarquable exemple mais son nouveau concept trace sa propre voie : toutes les versions de ce nouveau camion de prestige sont prévues exclusivement pour le transport long-courrier, un secteur d'activités où il couvre les missions jusqu'alors réparties entre les deux gammes Actros et Axor.

A la base du nouvel Actros, un système modulaire spécifiquement conçu pour le transport long-courrier : sept cabines spacieuses dont cinq dotées d'un plancher plat, de nouvelles idées d'aménagement, comme la séparation entre la zone de travail et l'espace à vivre, un nouveau poste de conduite aussi séduisant que fonctionnel, un nouveau moteur six cylindres en ligne puissant, propre et extrêmement rentable doté de réserves de couple supplémentaires, un nouveau cadre, un train de roulement dynamique et un niveau de sécurité encore revu à la hausse. Le nouvel Actros est un vrai champion de l'innovation, au meilleur sens du terme.


Il est également le premier et, pour l'instant, seul camion à avoir été conçu pour répondre à la norme antipollution Euro VI. Et le résultat en valait la peine, puisque la version Euro V en option consomme près de 6 % de gazole de moins que l'ancien Actros. Sur la version Euro VI, le gain se chiffre à environ 3 % auxquels s'ajoute un recul de la consommation d'AdBlue de 40 %. Les frais de maintenance et de réparation évoluent également à la baisse, comme l'indiquent les tarifs avantageux des contrats de service. Au final, l'Actros affiche les frais généraux les plus faibles du segment concurrentiel dans la catégorie d'émissions considérée.

Extérieur incomparable, lignes fluides et optimisation aérodynamique

Expression de la puissance, de la virilité et du dynamisme, le design du nouveau Mercedes-Benz Actros est aussi exceptionnel que le camion dans son ensemble, conçu spécifiquement pour le transport long-courrier. Sur le visage du nouvel Actros, plus de lignes droites ni de surfaces planes, ou presque. Les arrondis et les lignes alternant entre profils concaves et convexes confèrent au nouvel Actros une grande tension et un caractère propre.

La forme du nouvel Actros est guidée par une vision globale, nettement perceptible dans la transition harmonieuse entre la partie avant et les flancs. Si l'on observe la cabine en se plaçant de biais, le pare-chocs, les déflecteurs latéraux et l'accès forment un ensemble sans rupture aucune. Ces lignes fluides, qualifiées de « flow » dans le jargon des designers, sont la signature du nouvel Actros.

L'aérodynamisme a joué un rôle considérable pendant le développement du nouvel Actros qui a passé pas moins de 2 600 heures en soufflerie. Jamais auparavant un camion n'avait fait l'objet de séances aussi intenses en soufflerie pour les travaux de développement et les essais. Ses qualités aérodynamiques se traduisent par une consommation inférieure à celle de son prédécesseur, pourtant réputé pour sa modération.


Un intérieur où il n'a jamais fait aussi bon travailler et vivre

2,3 m et 2,5 m de large, quatre versions de toit et une longueur maximale de 2,3 m – ces chiffres sont les variables du système modulaire composé de sept versions de cabine pour le transport long-courrier. Jusqu'à présent, un plancher plat était l'apanage des modèles exclusifs entre tous à l'intérieur d'une gamme de camions. Aujourd'hui, cinq des sept versions de cabine du nouvel Actros possèdent un plancher plat.

Volume de 11,6 m³, plancher plat, hauteur intérieure de 2,13 m, volume de rangement supérieur à 900 l : l'étonnante cabine GigaSpace redéfinit la notion d'espace dans un camion. Pour la première fois, le poste de conduite intuitif et le confortable espace à vivre sont délimités par des couleurs et des éléments géométriques. La zone fonctionnelle du poste de conduite est ainsi anthracite, couleur neutre s'il en est, tandis que l'arrière, le plafond et l'environnement du siège passager sont revêtus de la teinte claire beige amande. Parmi les innombrables composants développés pour le nouvel Actros, citons notamment les surfaces de grande qualité, le confortable siège conducteur avec fonction de massage en option (à partir de 2012), des couchages offrant un confort familier, le volant multifonctions, des instruments d'infor­mation au design réussi, les coffres de toit asymétriques, etc.

Le nouveau concept optionnel SoloStar, une exclusivité du nouvel Actros, fait entrer la zone de repos dans une nouvelle dimension et permet au conducteur de profiter pleinement de ses moments de détente. La zone de détente en angle aménagée en retrait du côté du passager prend appui sur la paroi arrière.

Chaîne cinématique : des moteurs puissants et peu gourmands à la norme Euro VI

Les tout nouveaux moteurs de grosse cylindrée destinés au nouvel Actros font également référence. La nouvelle génération de moteurs BlueEfficiency Power signée Mercedes-Benz sera proposée d'emblée en version Euro VI. Le premier représentant de cette nouvelle famille de moteurs est le six cylindres en ligne Mercedes-Benz OM 471 affichant une puissance comprise entre 310 kW (421 ch) et 375 kW (510 ch) et un couple de 2 100 à 2 500 Nm. Fort d'un couple élevé en dessous de 1 000 tr/min et d'une puissance maximale pratiquement dès 1 400 tr/min, ce moteur affiche d'excellentes qualités.

Les deux arbres à cames en tête actionnent quatre soupapes par cylindre. Ces arbres sont assemblés, ce qui constitue une première pour un moteur de cette cylindrée. Le nouveau système d'injection Common Rail à amplificateur de pression X‑PULSE est également une exclusivité du nouvel Actros. La pression maximale de 900 bars environ dans la rampe commune est amplifiée jusqu'à 2 100 bars dans les injecteurs, ce paramètre étant totalement variable dans la courbe caractéristique du moteur. La suralimentation est assurée par un turbocompresseur à carter de turbine asymétrique, ce qui favorise la réponse du moteur. L'efficience maximale concerne également le frein moteur, composé d'un frein à décompression suralimenté. Le frein à trois niveaux atteint une puissance maximale de 400 kW.



Afin de répondre aux exigences sévères de la norme antipollution Euro VI, Mercedes-Benz a opté pour un système sophistiqué de dépollution des gaz d'échappement, composé de la technologie SCR avec adjonction d'AdBlue sans air comprimé, du recyclage des gaz d'échappement à refroidissement (EGR) et d'un filtre à particules. La grande rentabilité du moteur peut compter sur une robustesse et une longévité exceptionnelles ainsi que sur des intervalles de maintenance pouvant atteindre 150 000 kilomètres.

La transmission de la force est prise en charge par les boîtes de vitesses entièrement automatisées Mercedes PowerShift de troisième génération qui, grâce à leur système de capteurs sensible, offrent des réactions plus rapides et plus précises. Grâce aux rapports de pont plus longs, le régime baisse – ce qui induit une réduction de la consommation de carburant.

Train de roulement : une légèreté, une sécurité et une sérénité inédites pour un camion

Le nouvel Actros inaugure une nouvelle ère du comportement dynamique dans la catégorie des camions de gros tonnage. Jamais auparavant un camion de gamme supérieure ne s'était comporté avec une telle légèreté, une telle sécurité et une telle sérénité. Ce comportement tient à un nouveau cadre plus large et plus résistant à la torsion, spécialement conçu pour les véhicules routiers.

Pour la construction de base des essieux, les ingénieurs s'en sont remis à la formule éprouvée de l'ancien Actros. En revanche, ils ont remanié leur guidage et leur suspension afin d'améliorer la sécurité et le confort de marche.

La nouvelle direction se distingue par une précision convaincante et un bon retour sur la chaussée, jouant ainsi un rôle essentiel dans l'excellente maniabilité du nouvel Actros. Le nouveau ralentisseur est plus puissant et plus léger.

Mercedes-Benz montre une nouvelle fois la voie en matière d'assistants de conduite : l'assistant de régulation de distance avec fonction Stop-and-Go est désormais capable de piloter automatique­ment les arrêts et les démarrages dans les embouteillages, et soulage ainsi le conducteur lors des traversées d'agglomérations ou en cas de trafic en accordéon.

Essais : 20 millions de kilomètres, juste sur la route


Jamais avant le nouveau Mercedes-Benz Actros, un tel soin n'avait été apporté au développement et aux essais avant le lancement de la série. Les premières ébauches du développement remontent à près de dix ans. Les essais des composants et du véhicule complet ont duré cinq ans. Pendant ce temps, le nouvel Actros a avalé près de 20 millions de kilomètres de route, certains entre les mains des clients pour des essais particulièrement exigeants. Il a bien sûr aussi subi des tests impitoyables sur banc d'essai et sur mauvaises routes et passé d'autres examens extrêmement difficiles.

Les essais sur route ont été réalisés dans toutes les conditions climatiques et sur tous les types de routes et de déclivités, les sites choisis couvrant de l'hiver arctique jusqu'à la chaleur brûlante du désert. Les tests pratiques comptaient également des missions auprès de clients à bord du nouveau Mercedes-Benz Actros.


Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Ven 22 Juil 2011 - 11:34







Presentation et Lancement de l'Actross 2011

C'est aussi Thanksgiving le 1er Juillet chez MB Etoile Rire !

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Mar 20 Sep 2011 - 23:40

Mercedes Benz : le nouvel Actros proche de la perfection

http://www.francebtp.com/

Le 20.09.2011 - Par Marc Montagnon

Une journée d’essais sur les autoroutes longilignes reliant Munich à Ulm puis sur les routes sinueuses et escarpées du « jura souabe » autour de Stuttgart nous a permis de constater que, si la perfection était de ce monde, le nouvel Actros de Mercedes Benz n’en serait pas très loin, tant les innovations et perfectionnements apportés sur cette gamme phare du constructeur allemand – 700 000 exemplaires vendus à ce jour - sont nombreuses et vont devenir rapidement indispensables à tous les chauffeurs routiers.


Les concepteurs du nouvel Actros voulaient concevoir un camion parfaitement homogène capable d’affronter les 10 à 15 années à venir. Ils ont parfaitement réussi, intégrant notamment de nouvelles technologies dans l’électronique du véhicule, des systèmes d’aide à la conduite, de nouveaux moteurs Euro 6 et des boîtes de vitesses automatisées Powershift.
En réalité, sur l’Actros 2011, tout ou presque est nouveau et présente des améliorations importantes tant au niveau de la direction ferme et précise, du système de freinage jamais en défaut dans les descentes, du châssis plus large et plus rigide, d’une assistance automatique facilitant la conduite dans les embouteillages.
Enfin, le poste de conduite a fait l’objet d’un réaménagement intégral plus fonctionnel et plus confortable ouvrant de nouvelles voies dans tous les détails, notamment avec un plancher plat sur certaines versions de cabine, disponible en deux largeurs, deux hauteurs de plancher et quatre variantes de toit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Mer 21 Sep 2011 - 14:45

Super ce Actros... ça va faire le bonheur des chauffeurs routier.. Amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Mar 27 Sep 2011 - 21:24




Après une courte recherche, il s'agit de "German Truck Simulator" Loupe :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Mer 28 Sep 2011 - 10:41

ce qui est remarquable c'est de voir que le tracteur fait corps avec le châssis de la remorque ... donc que les systèmes embarqués pour ne pas que la remorque "embarque" est associé au comportement du tracteur ... si je comprend bien, la vente et la production des remorques et des tracteurs sont ou seront indissociable ... c'est déjà tant que les constructeurs y pensent ... il ne reste plus qu'a l'acheteur de faire une bâche ou un caisson différent ... D accord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Lun 3 Oct 2011 - 6:27

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Lun 3 Oct 2011 - 11:15

Chouette Amoureux

Ca donne en vie, mais pour aller en ville c'est chiant MDR MDR MDR

A 1:40 Etonné c'est chaud Peur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Sam 29 Oct 2011 - 18:31

Sympa la vidéo, cet Actros, donne envie de faire des millions de kilomètres, et de traverser les pays.. Amoureux

Ça coûte combien un Actros, on peut en acheter même si on est juste un particulier?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Sam 29 Oct 2011 - 19:03

Malachite78 a écrit:
on peut en acheter même si on est juste un particulier?

Bah oui Hakim, c'est en vente libre, bon si tu veux le conduire, vaut mieux avoir le permis PL

Quand au prix aucune idée, mais Amha ça doit valoir le prix d'une SLS, si c'est pas plus clin doeil

Potes Trinkaf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Sam 29 Oct 2011 - 20:07

Bob a écrit:
Malachite78 a écrit:
on peut en acheter même si on est juste un particulier?

Bah oui Hakim, c'est en vente libre, bon si tu veux le conduire, vaut mieux avoir le permis PL

Quand au prix aucune idée, mais Amha ça doit valoir le prix d'une SLS, si c'est pas plus clin doeil

Potes Trinkaf

Ah oui tout de même, faut faire 20 millions de kilomètres, pour commencer à rentabiliser. Discret
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Mar 20 Déc 2011 - 12:50

Mercedes-Benz Actros
L'automatisme a fait de moi un homme, un vrai


http://auto.nouvelobs.com/

Par Eric Bergerolle le 17-12-2011


Accusée d'induire une surconsommation de carburant, soupçonnée de mettre en doute la virilité de celui qui prétend ne plus pouvoir s'en passer, la boîte automatique tarde à s'imposer en France. Sauf chez les chauffeurs routiers qui n'y voient que des avantages.

J'ai conduit un camion. Pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait du tout nouvel Actros, le plus gros et le plus puissant des tracteurs routiers de Mercedes-Benz. Nul besoin de s'avouer passionné de mécanique ou bien fils et petit-fils de chauffeur routier pour comprendre que j'ai réalisé là un rêve d'enfant. Toutes proportions gardées, c'est comme si les membres du club de modélisme du coin se voyaient proposer de prendre les commandes d'un Airbus A380. De quoi vous réconcilier avec le Père Noël !

J'ai conduit un Actros de quelque 510 chevaux, disais-je donc, pourtant je n'ai pas eu à "mouiller le maillot". Pas plus sous l'effet de la peur que de l'effort.

Non que j'aie pris soin de "télécharger" le mode d'emploi à la manière d'un Neo (du film "Matrix"), apprenant à piloter un hélicoptère en un instant via la grosse prise fichée à l'arrière de son crâne (j'y songerai pour la prochaine fois, c'est assez pratique… ).

Non, plus simplement, je m'en suis remis aux systèmes électroniques d'aide à la conduite qui caractérisent la toute nouvelle génération du tracteur routier Actros. Au premier chef desquels figure la boîte de vitesses robotisée, un équipement banal en apparence qui ne troublera pas le sommeil du technophile mais qui aidera le chauffeur routier à trouver le sien.


Autrefois, la conduite d'un poids lourd exigeait du muscle. Beaucoup de muscle. Entre les volants de direction pesant "un âne mort" et les boîtes de vitesses récalcitrantes ne comprenant que la manière forte, les chauffeurs trouvaient toujours prétexte à brûler les calories qu'ils avalaient à chacun de leurs repas gargantuesques. C'est de là que vient l'image tenace du chauffeur routier taillé tel un bûcheron.

Les bienfaits de l'automatisme ont toutefois métamorphosé le métier. Plus sûrement que les alertes d'hypovigilance ou que les assistances au freinage d'urgence, c'est l'assistance de direction et l'automatisme du passage et de la sélection des vitesses qui ont fait du métier de chauffeur de poids lourd une activité que vous et moi pourrions envisager. Le plus dur étant de ne pas avoir le vertige sur l'échelle menant au poste de pilotage.

Contre toute attente, les chauffeurs ne s'offusquent pas de la généralisation des boîtes automatisées qui pourrait mettre en doute leur virilité. Les clichés ont la vie dure. "Bien sûr que la conduite devient plus facile, mais la boîte robotisée est un luxe qui n'est pas un", témoigne le professionnel expérimenté qui m'accompagne. "La boîte auto soulage grandement la tâche du chauffeur qui peut reporter toute son attention sur la route qui s'ouvre devant lui", explique-t-il. "Lorsqu'on sait que la majorité des accidents sur les grands axes naissent de fautes d'inattention et d'assoupissement, on comprend que le bénéfice n'est pas mince."


Et notre témoin de nous expliquer que le chauffeur n'est pas le seul à profiter de l'automatisme. "Les entreprises n'hésitent plus à financer le surcoût de cet équipement car elles ont constaté qu'il gomme toute erreur de conduite : épargnés, les boîtes comme les moteurs parcourent de ce fait des kilométrages plus importants sans grosse avarie. L'investissement est vite amorti, d'autant que ce type de transmission sans convertisseur de couple ne génère aucune surconsommation."

Pour autant, il serait faux de croire que l'automatisme ne s'est pas heurté au scepticisme des chauffeurs. Particulièrement au sein du petit monde des conducteurs de camions de travaux publics, dont la conduite exige un doigté particulier.

"Lorsque vous pilotez une benne pleine de gravats sur un plan incliné boueux, il n'est pas question de se tromper de rapport sous peine de se planter", explique Julien Berthet, du service communication de Renault Trucks. "Un vrai savoir-faire qui se mérite et qui donne droit à un salaire plus conséquent." Voilà pourquoi le BTP fut le dernier bastion à résister à la généralisation de l'automatisme. "Voici encore quelques années, lorsque nous organisions des démonstrations dans les carrières et sur les chantiers, les chauffeurs se désintéressaient de notre transmission robotisée au prétexte que jamais elle ne leur fournirait la maîtrise recherchée. Un essai suffisait à leur prouver le contraire, mais c'est quasiment un à un que nous avons dû les convaincre."


Au final, le chauffeur professionnel — qu'il soit affecté à un tracteur routier ou bien à une benne de chantier — aura su faire mentir l'image de l'irrémédiable macho qui lui colle à la peau. L'automobiliste français moyen ferait bien de s'en inspirer, lui qui associe encore trop souvent l'automatisme à l'aménagement pour handicap. La sécurité et la sérénité des usagers auraient tout à y gagner.

Quant à votre serviteur, c'est tout humble qu'il a parcouru quelques kilomètres sur circuit au volant d'une semi-remorque lestée de vingt tonnes. Les doigts dans le nez ! Mode tout automatique enclenché, l'embrayage piloté accomplit tout le travail de la jambe gauche, qui reste au repos. Les rapports s'égrènent au moment opportun, tenant compte à la fois de la déclivité et du taux de charge du moteur afin d'optimiser la consommation. La direction se manie du bout des doigts et c'est pour de donner des airs d'Yves Montand dans La Menace (1977) que l'on s'arc-boute sur le cerceau. On s'essouffle plus vite au volant d'une Smart Fortwo dépourvue d'assistance, c'est dire.


Le plus déroutant, dans tout cela ? Assurément les mouvements étranges et langoureux du fauteuil dont la suspension pneumatique travaille aussi bien à gommer les accélérations verticales que les coups de butoir donnés par la remorque. Le passager les ressent davantage, lui dont le siège n'amortit pas les vibrations horizontales.

Bien sûr, démarrer et rouler droit devant soi est une chose. Faire marche arrière en est une autre et les gens de chez Mercedes-Benz n'ont pas souhaité me voir me risquer à ce type de manœuvre délicate. Dommage. J'aurais pu devenir un poilu, un vrai. Car quoi qu'on en dise, conduire un camion est un métier. Boîte robotisée ou pas.

Biere

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Mar 20 Déc 2011 - 18:53

Conduire un poids lourd est devenu bien plus aisé qu'auparavant. D accord
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Mar 20 Déc 2011 - 18:56

La conduite, oui, des femmes font ce métier, et ce ne sont pas forcement des forces de la nature Ukrainienne.

Cela dit les conditions de travail ne s'arrangent pas, au contraire, alors autant rouler confort et pratique Amusé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Sam 25 Fév 2012 - 17:25

Pour tous ceux qui voudraient plus d'infos, voici un dossier ultra détaillé sur le nouvel Actros: Présentation complète du nouvel Actros type 963/964 avec moteur OM471. Une vraie bete de technologie ce camion!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Lun 5 Mar 2012 - 9:28

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Lun 5 Mar 2012 - 11:47

Ca à l'air drôle, mais Ich Habe rien compris Rires Rires
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Lun 5 Mar 2012 - 20:09

No comprendo nada pero la muchacha parece simpatica. D accord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Sam 9 Juin 2012 - 8:43

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Dim 10 Juin 2012 - 17:31

C'est un gros gros LEGO; Choqué Sans assistance mécanique ils se ferait chier grave Etonné
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Dim 10 Juin 2012 - 18:36

Comparé aux chaines VL, c'est beaucoup plus "artisanal" clin doeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    Mer 4 Juil 2012 - 19:41

Merci pour cette vidéo très intéressante!

Au début ça fait flipper que des machines.. Dubitatif après on commence à voir de plus en plus d'humain. Cool La taille du radiateur et du ventilo.. Au dessus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Presentation] Le Mercedes-Benz Actros 2011 (1851)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Les Utilitaires :: Autres Utilitaires-
Sauter vers: