Univers Mercedes
Le 5 Mai 2013

Bonjour,

Ce forum est fermé. L'aventure Mercedes-Benz s'arrête ici.

Un énorme MERCI à tous les membres qui y ont participé, pour leur temps passé et leur générosité, ce lieu est désormais une source d'infos consultables à tout moment, espérant que cette source de savoir répondra à vos questions ou à votre problème.

Cordialement,

Asca.


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Forum Univers-Mercedes est fermé. Il restera accessible en ligne pour le consulter en visiteur.

Partagez | 
 

 [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 25 ... 33  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Ven 13 Mai 2011 - 5:54

Asca a écrit:
Le Rainbow Warrior de Paix Verte devait aller sur place prendre des relevés ... et si besoin alerter le public ..... Preuve on attend .... ils doivent y aller à la rame ....

Greenpeace.... Rire Rire Rire Rire déjà lors de la catastrophe de la plate-forme pétrolière BP l'année dernière, beaucoup s'étaient émus du silence assourdissant de cette organisation..... jusqu'au moment où on avaient appris que BP était un donateur très généreux... cmalade

Fukushima on connait maintenant le coupable



Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Ven 13 Mai 2011 - 20:40

LA SITUATION À FUKUSHIMA
Par François Leclerc Le 13 mai 2011

Source : Paul Jorion

Mise à jour n° 221 (vendredi 19h15)

Où se trouve répandue l’eau hautement contaminée qui a fui du réacteur n°1 et comment le savoir ? Parmi les nombreuses questions que l’opérateur est en train d’évaluer, après sa découverte de trous dans la cuve du réacteur, celle-ci a quelque importance, car il se sait condamné à poursuivre les injections d’eau et à alimenter la fuite.

Plus de 5.000 tonnes d’eau sont d’après ses estimations quelque part dans les sous-sols des bâtiments du réacteur, qu’il n’est pas question d’inspecter en raison de la radioactivité qui y règne. L’envoi de robots télécommandés sans fil dans ces zones risque de se heurter à des difficultés de transmission.

Dans ces conditions, comment étudier l’évacuation de l’eau contaminée ?

========================================================

Mise à jour n° 220 (vendredi 12h43)

Le gouvernement japonais a choisi de sauver Tepco, n’ayant que le choix des moyens, qui font déjà débat, vu qu’ils tentent d’éluder toute nationalisation.

Car la compagnie d’électricité dessert une région comprenant Tokyo et qui abrite plus d’un tiers de la population japonaise, ainsi qu’un grand nombre d’entreprises. Son arrêt aurait de gigantesques implications. Ce qui est au passage une autre manière d’éclairer le pari de l’électro-nucléaire.

L’impact financier d’une faillite serait également disproportionné. Non seulement pour les banques qui lui ont prêté à tout va depuis le début de la catastrophe – et qui ne veulent plus continuer – , mais surtout pour les fonds de pension, car ceux-ci sont détenteurs de l’essentiel des obligations émises par Tepco, pour une valeur totale de 43,5 milliards d’euros.

Enfin, cela affecterait également l’indemnisation des victimes, qui serait la charge directe de l’Etat.

==========================================================

Mise à jour n° 219 (vendredi 10h16)

La catastrophe de Fukushima vient de faire un grand pas en avant dans un monde inconnu où les ressources éprouvées font défaut.

L’information selon laquelle la cuve du réacteur n°1 est percée en plusieurs endroits, et que cela pourrait aussi être le cas des cuves des réacteurs n°2 et 3, change la donne et bouleverse la perspective affirmée d’une reprise en main progressive de la situation à Fukushima Daiichi. Il est également reconnu qu’un corium aurait pu se répandre à l’extérieur de la cuve et à l’intérieur de l’enceinte de confinement.

Elle impose en premier lieu qu’une analyse probante et attendue de l’état des réacteurs soit effectué, avec les moyens disponibles étant donné la défaillance de certains instruments de mesure et le niveau de la contamination interne qui limite ou empêche les inspections.

Il est en effet indispensable de déterminer la localisation des fuites d’eau hautement contaminée et d’établir au mieux le statut des coriums, résultant de la fusion totale ou partielle du combustible nucléaire. La fusion est-elle ou non stoppée, le corium s’est-il ou non échappé des cuves, en totalité ou partiellement ?

La reprise en main de la situation reposait jusqu’à ces derniers jours sur l’installation de circuits fermés de refroidissement par eau des réacteurs, permettant de graduellement atteindre le statut « d’arrêt à froid ». Ce projet doit être abandonné, mais au profit de quel plan alternatif ? Par défaut, il n’existera comme solution précaire que de poursuivre avec les moyens déjà opérationnels, afin de refroidir au mieux les installations.

L’autorité de sûreté japonaise vient de demander d’annuler le projet de remplissage de l’enceinte de confinement et de ne maintenir a minima que les injections d’eau permettant comme actuellement de refroidir le bas du réacteur et le corium.

Si la contamination de l’atmosphère semble relativement contenue – aucun nouveau dégazage n’ayant pour le moment été effectué afin de prévenir de nouvelles explosions d’hydrogène – on ne peut en dire autant des sols. Le ruissellement en leur sein de masses d’eau hautement contaminée a déjà aboutit à une nouvelle pollution de la mer. Qu’en sera-t-il demain, étant donné l’impossibilité d’obturer les trous dans les cuves et la poursuite des injections d’eau ?

L’effet de nouveaux séismes sur les structures, dont les piscines et les enceintes de confinement, représentera dorénavant un danger majeur, si les trois cuves des réacteurs sont percées, comme maintenant considéré comme probable (certain dans le cas du réacteur n°1).

Le gouvernement a parallèlement mis au point dans l’urgence un plan de soutien financier de Tepco, afin d’éviter sa mise en faillite ainsi qu’un défaut de remboursement dont les banques seraient victimes.

Présenté sous la forme d’un partenariat public-privé destiné à permettre l’indemnisation des victimes, à assurer la continuité d’exploitation de l’opérateur et la fourniture d’électricité ainsi qu’a en stabiliser le prix, le fonds qui va être mis sur pied va en réalité faire principalement appel au financement public sous la forme de l’émission de bons, qui devront être ultérieurement remboursés par l’opérateur. Un montage qui écarte toute nationalisation, protège le système financier privé, et reste dans le flou sur de nombreuses questions.

Dans ce double contexte de crise, de nouveaux arrêts de centrales viennent d’intervenir à Hamaoka, à la demande du gouvernement.

L’approvisionnement énergétique et la place de l’électro-nucléaire vont de facto devoir être reconsidérés au Japon. Ce qui va se heurter à la puissance de l’un des piliers sur lequel repose son système économico-politico-financier.

Source : Paul Jorion

Aujourd'hui à France Inter on a commencé à reparler de Fukushima..... Se préparerai t-on pour le bouquet final ?!? Arrg Peur
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Sam 14 Mai 2011 - 5:57

Ca fait 2 jours que la catastrophe empire nettement ... enfin qu'on en sait un peu plus ... Triste



http://www.kokopelli-blog.org/

- 12 mai 2011: Le Norwegian Institute for Air Research (NILU) a stoppé ses prévisions atmosphériques. Avant-hier, un lecteur de Norvège nous avait envoyé le lien vers le NILU en précisant qu’il suffisait de bien visualiser les prévisions de contamination radioactives pour prendre conscience que l’Europe était sous radiations en permanence. Le NILU a décidé de stopper toute prévision, ou du moins de les rendre publiques. Grave, archi-grave.

- 12 mai 2011: TEPCO admet que ce sont plus de 10 000 tonnes d’eau qui ont disparu du réacteur 1. Ce sont exactement 10 400 tonnes d’eau extrêmement radioactive qui se sont volatisées. L’un des directeurs de TEPCO, Junichi Matsumoto, a précisé qu’il était possible que la même condition prévale dans les réacteurs 2 et 3. Voici un commentaire, rapidement rédigé, envoyé par un lecteur qui est spécialiste en explosions à l’hydrogène:

" Concernant le batiment 4 : il ne s’incline pas, il s’enfonce. voir l’inclinaison du toit qui suit la tendance. Et c’est bien plus grave."

- 12 mai 2011: TEPCO admet, avec réluctance, que le réacteur 1 est en fusion totale. Les barres de combustible ont fondu et TEPCO, réputée pour son langage ampoulé précise que « Nous ne pouvons pas nier la possibilité qu’une perforation dans la cuve du réacteur ait induit la fuite de l’eau ». TEPCO a de plus annoncé que le 13 mai, ils vont commencer à recouvrir le réacteur 1 d’une toile synthétique, un petit mouchoir, pour empêcher les radiations de s’épancher dans l’atmosphère. Espérons que le réacteur n’éternue pas trop fort lorsque la masse en fusion va faire la bise aux poches d’eau par en-dessous.

- 12 mai 2011: Disparition mystérieuse de toute l’eau du réacteur 1 de Fukushima. TEPCO vient d’informer qu’ils vont devoir réviser leur scénario d’ensevelissement du réacteur 1 sous l’eau. En effet, TEPCO a annoncé que le niveau d’eau dans l’enceinte de confinement est très bas. Quant au niveau d’eau de la cuve du réacteur, il est tellement bas que l’on peut dire qu’il n’y quasiment pas d’eau. Or, depuis 7 semaines, TEPCO a déversé de l’eau dans le réacteur n°1 à raison de 6 tonnes par heure, ce qui fait, en 7 semaines, 7056 tonnes d’eau. Et tout s’est volatilisé et TEPCO en est fort contrarié. Le cirque va-t-il durer encore longtemps?

- 13 mai 2011: Niveau actuel de radioactivité dans le réacteur 3 de Fukushima. Le 9 mai, les employés de TEPCO, lorsqu’ils pénétrèrent dans le réacteur 3, découvrirent des niveaux de radiations de l’ordre de 600 à 700 millisieverts/heure. Le 10 mai, lorsqu’un employé explora le second étage du réacteur, il y découvrit des niveaux de radiations tellement élevés que le compteur Geiger ne pouvait pas en déterminer correctement la mesure: plus de 1000 millisieverts/heure. La situation est stable comme dit la presse globaliste.

- Un expert nucléaire américain indépendant (soulignons-le) disait la semaine dernière que nous sommes face à sept problèmes qui ne se résoudront pas : trois coeurs de réacteur qui sont en fusion et quatre piscines qui connaissent des fuites importantes. Actuellement, il n’y a aucune solution technique connue qui permettrait d’arrêter l’irradiation et la contamination radioactive. En arrosant la centrale, les liquidateurs ne font que retarder le moment où ça va péter. Car les réactions en chaîne sont impossibles à arrêter – pour l’instant, elles sont ralenties par les millions de tonnes d’eau déversée et rejetée à la mer en permanence. Autrement dit, le Japon est d’ores et déjà une terre perdue pour les milliers d’années à venir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Sam 14 Mai 2011 - 6:32

Hey Hey Hey Excellent pour l'économie tout ça !!!! Hey Hey Hey

Et comme le dit Nimbus : " Fukushima ne doit en aucuns cas remettre en cause la politique énergétique de la France "
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Sam 14 Mai 2011 - 8:11

Etonné


Le gouvernement Japonais, à priori, a envoyé une équipe dans la zone dangereuse autour de la Centrale de Fukushima, pour abattre tous les animaux présents, vaches, porc, poules etc ... incluant les chiens ....
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Dim 15 Mai 2011 - 11:00

- 15 mai 2011: Contribution du physicien nucléaire Michio Kaku. Pour les anglophones. Michio Kaku précise, pour ceux qui l’auraient oublié, que le cauchemar de Fukushima n’est absolument pas fini. Il le qualifie de bombe sur le point d’éclater à tout moment. Il est persuadé que le Gouvernement Japonais ment continuellement et que TEPCO se caractérise par une incompétence notoire. Rien de bien nouveau si ce n’est que c’est un physicien nucléaire de plus qui sonne, une fois de plus, l’alarme.

- 15 mai 2011: La température continue de monter dans le réacteur 2. TEPCO a décidé d’augmenter l’eau injectée dans le réacteur 2 de trois tonnes/heure passant ainsi à 15 tonnes d’eau/heure, à savoir 360 tonnes par jour. Rappelons que c’est ce réacteur qui contient du MOX au plutonium.

- 15 mai 2011: Le niveau d’eau contaminée dans la tranchée du réacteur 2 est en croissance. Il a grimpé de 4 cm depuis le 19 avril, date à laquelle TEPCO commença à transporter l’eau contaminée vers un centre de retraitement. A ce jour, ce sont 5070 tonnes d’eau contaminée qui ont été pompées de cette tranchée.

- 14 mai 2011: Tout va de plus en plus mal au réacteur 1. TEPCO a donc mis fin à sa farce ensevelissement sous eau du réacteur 1 et du système de filtration de l’air qui avait normalement fait redescendre la radioactivité à un niveau de quelques à 10 millisieverts/heure. Le mensonge était de taille car les employés, en pénétrant dans le bâtiment, découvrirent des taux jusqu’à 700 millisieverts/heure à l’étage du bas et de 1000 millisieverts/heure au premier étage. Le mensonge était en fait encore plus énorme car les quotidiens Japonais ont révélé aujourd’hui qu’un niveau de 2000 millisieverts/heure vient d’être découvert dans la partie sud-est près des double-portes. Un tel taux de radioactivité est environ 18 millions de fois supérieure au niveau normal. TEPCO a également découvert 3000 tonnes dans le sous-sol, peut-être une partie des 10 000 tonnes d’eau archi-radioactive qui ont disparu mystérieusement de l’enceinte de confinement.

- 14 mai 2011: Le quotidien Asahi Shimbun dévoile un rapport caché de TEPCO. Le quotidien Asahi Shimbun a dévoilé un rapport qui ne fut jamais publié par TEPCO et qui couvre la période du 11 mars au 30 avril. Si les données non publiées par TEPCO l’avaient été dès le début, des communautés auraient pu être informées plus rapidement et évacuer la zone et les travailleurs sur le site auraient pu être protégés plus efficacement.

- 14 mai 2011. Mort subite d’un employé de TEPCO. Un employé de TEPCO s’est effondré à la centrale nucléaire, suite à un malaise, et est décédé peu après. Selon certains rapports, il est avéré que certains employés de TEPCO sont incapables d’accéder à des installations efficaces leur permettant de se décontaminer.

http://www.kokopelli-blog.org/


On a pas fini d'en apprendre ... dommage
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 11:22

- 16 mai 2011: Montée inexorable de la température dans le réacteur 3. Manifestement, l’augmentation de l’aspersion à 15 tonnes d’eau/heure dans ce réacteur ne l’empêche pas de s’affoler. La température a monté de 46,5°C en une journée et est maintenant à 297°C. TEPCO a annoncé qu’ils commencent à utiliser de l’acide borique dans ce réacteur pour tenter d’empêcher la recriticalité de se déclencher.

- 15 mai 2011: Découverte de substances hautement radioactives dans le sol de Tokyo. La télévision Coréenne Arirang, ainsi que le quotidien Japonais Asahi Shimbun, viennent de révéler une information d’autant plus grave qu’elle est ancienne: des concentrations de Césium 137 ont été retrouvées, dans le sol des districts de Koto et Chiyoda de Tokyo, avec des niveaux de respectivement 3200 et 2000 becquerels/kilogramme. Les tests ont réalisés entre le 10 et le 20 avril.

- 15 mai 2011: Un autre aveu de TEPCO concernant le réacteur 1. L’entreprise TEPCO vient de concéder, suite à une étude qu’ils viennent d’effectuer (sans plaisanter) que les barres de combustible ont commencé à fondre 5 heures après le tremblement de terre. Le 12 mars, à 6h50 du matin, toutes les barres de combustible avaient fondu, après avoir atteint une température de 2800 °C, et étaient tombées au fond de la cuve du réacteur. Exactement ce qu’avaient annoncé tous les experts nucléaires, tels qu’Arnie Gundersen, ne pratiquant pas la langue de bois.

- 15 mai 2011. Selon le journal de Wall Street, les réacteurs 2 et 3 sont percés. Ce n’est pas une nouvelle mais c’est que les menteurs de chez TEPCO viennent juste de le concéder.

http://www.kokopelli-blog.org/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 11:34

Plus qu'une question de temps pour que tout pète là bas Siffle Siffle Siffle

Peur Peur Peur

Le prochain business en vogue la fabrication et la vente de compteurs Geiser Discret
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 11:36

Oui, ça semble inévitable, une bombe à retardement dont TEPCO-AREVA s'évertuent à rallonger la mèche .... Blah blah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 11:50

Asca a écrit:
Oui, ça semble inévitable, une bombe à retardement dont TEPCO-AREVA s'évertuent à rallonger la mèche .... Blah blah

Même pas, il font juste semblant de faire quelque chose, mais le contrôle de la situation leur a échapper dès les premières heures et ils n'ont jamais repris la main pour la simple raison qu'il n'y avait plus rien à faire.... Si ce n'est mentir sur la réalité pour ne pas affoler les populations et les Marchés financiers.....

Sur le Blog de Jorion, il y avait un mec qui s'appelait "Gouwy" apparemment très au fait au sujet du nucléaire et qui début avril échafaudait déjà le scénario actuel au vu des bribes d'infos lâchées par Tepco et surtout de ses connaissances en physique nucléaire... Il a fini par se faire virer comme un malpropre car on lui reprochait de faire du catastrophisme sans preuve, alors même que Tepco mentait comme un arracheur de dents..... !!!
Personne ne veut regarder la réalité en face et comprendre qu'il n'y a pas de solutions et que nous sommes désormais condamnés à vivre avec cette merde pendant un temps indéterminé......

A postériori on pourra saluer l'action des Russes à Tchernobyl


Bien triste tout ça !!!!

Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 11:56

Ce qui me parait le plus glauque, c'est que la contamination est invisible .... Difficile d'appréhender un ennemi qu'on ne voit pas ... déjà que les Chemtrails, la majorité s'en cogne, et pourtant ça se voit à l'oeil nu, pas la radioactivité ..... Quenelle

On verra bien ... Loupe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 12:09

Asca a écrit:
On verra bien ... Loupe

De toute façon à moins de se Pendu tout de suite, on a malheureusement pas le choix..... le plus flippant, c'est que statistiquement parlant la France est bien placée pour un accident nucléaire également.... Arrg Arrg Arrg
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 14:53

On finira bien par être champion de quelque chose .... Rire Rire Rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 18:00

Perso, j'ai la même philosophie que Churchill " NO SPORT "

Alcool Blanc Alcool Blanc Alcool Blanc Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 19:12

Petite blague marrante qui fait le tour dans mon bahut :

Les japonnais écoutes qu'elle radio en ce moment ?

Facile
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 20:04

NRJ ?Discret

Nostalgie ? Amusé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 20:33

Radio activité!

Mort de rire

JB
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 20:48

D'ici quelque temps, on va tous écouter la même et il n'y a pas vraiment de quoi se marrer AMHA Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Lun 16 Mai 2011 - 20:52

jb25 a écrit:
Radio activité!

Mort de rire

JB

Ah ben il a trouvé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Mar 17 Mai 2011 - 16:05

Amusé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Mer 18 Mai 2011 - 6:24

Un coup de gueule de Jean-Pierre Petit paru sur 20 mn qui vous fait une descrition réaliste et tragique de la situation telle qu’elle est à Fukushima.

Il faut forcer le silence et l’indifférence des medias. Notre planète est fichue si on continue comme ça. Qui va arriver à créer un large mouvement d’opinion pour que Fukushima devienne une cause planétaire ! le Japon est mort s’ils continuent comme ça ! Et nous aussi peu à peu ! C’est terrible d’assister à une catastrophe pareille et de rester impuissant ! Ah ! Le CAC 40 va bien ? Les quarante et mille voleurs se remplissent les poches ? Vous me rassurez !!


Pas question pour moi d’intervenir sous un pseudo. Je suis Jean-Pierre Petit, ancien directeur de recherche au Cnrs. Je vois qu’à Fukushima l’opérateur TEPCO et le gouvernement n’ont pas réagi comme ils auraient dû le faire. « A la russe ». Il aurait fallu immédiatement faire des travaux de dégagement routiers pour permettre l’acheminement de moyens lourds. Ces sarcophages ne résoudront rien. Un séisme peut fracturer n’importe quelle dalle de béton, quelle que soit son épaisseur. A mon avis le séisme a fissuré celles qui se trouvent sous le réacteur. D’où fuites incontrôlable d’eau radioactive vers la mer. Il aurait fallu donc dégager les sources de radioactivité au plus vite, et au moins celles qui pouvaient être accessibles : les contenus des piscines. Pour ce faire il aurait fallu amener à pied d’oeuvre un pont roulant, capable d’enjamber les réacteurs, en le télécommandant. Le Japon est leader en matière d’industrie lourde et de construction navale. De tels ponts existent déjà, très puissants. Restait à les acheminer, ce qui n’aurait pas été facile. En les démontant partiellement, et par la mer ?
Mais au lieu de ça, 50 pauvres types ont arrosé les réacteurs avec des lances à incendie…
Pathétique !
Des ponts roulant auraient pu dégager les poutrelles légères qui encombraient le dessus, qui sont retombées après l’explosion. De puissants grappins auraient permis de dégager les décombres.
Enfin, les Japonais auraient pu enlever, laborieusement, les assemblages en les extrayant des piscines, pour les replonger au plus vite dans des containers portés par des camions, emplis d’eau. Tout cela aurait pu être télécommandé. La radioactivité est présente à proximité des réacteurs, mais elle reste sans commune mesure avec celle de Tchernobyl, immédiatement après l’explosion du réacteur.
Transportés immergés, par cette noria de camion, ces assemblages auraient pu simplement être réimmergés dans un vaste bassin. Voire même dans un … port, ou un pièce d’eau. Séparés les un des autres, sous quelques mètres d’eau, leur chaleur aurait pu être dissipée, sans avoir besoin » de les arroser ». Après, on aurait construit une piscine pour les immerger de nouveau (comme à la Hague).
C’était la mesure d’urgence. Ouvrir les cuves aurait été une toute autre affaire. Pas sûr que ça soit faisable. Mais pour les piscines, oui.
Ce qui se passe au Japon est l’illustration des dérives du libéralisme qui dit toujours qu’il y a » trop d’Etat « . Le pouvoir politique Nippon est inexistant. Il est « aux ordres » et là, les ordres n’arrivent pas. Il n’y a pas de « cellule de crise ». Les spécialistes du nucléaires, sollicités pour se rendre sur les lieux, se sont défilés. Simple état de fait.
Si on se replonge dans ce qui s’est passé à Tchernobyl, on peut voir qu’une crise nucléaire coûte très cher. Tout de suite, il fallait pouvoir se dire « cette crise va coûter des milliards de dollars », et pouvoir les mettre sur la table. Mais qui pouvait faire cela ?
Il est significatif qu’un mois après la catastrophe des journalistes aient pu s’aventurer près du site avec une simple voiture, sans apercevoir le moindre contrôle policier ou militaire. Il aurait fallu boucler la zone très vite. Ces gens sont revenus avec un véhicule possiblement contaminé.
Il aurait fallu, comme l’ont fait les Russes, créer une brigade dont la mission aurait été d’abattre tousles animaux errants, dans la zone, domestique ou sauvags. Les chiens peuvent ramener de la radioactivité dans leurs poils.
Je sais que le Japon était dans le chaos et que réagir face à une telle situation n’était pas facile, avec les conséquences du tsunami. Mais on a entendu personne dire « je prends les choses en main ». La pantomime où on a pu voir les responsables de TEPCO se prosterner, face contre terre, était lamentable.
Lamentable aussi ce refus nippon d’aide extérieure. Lamentable le fait d’être leaders en matière de robots domestiques, et de n’en avoir aucun capable d’intervenir en « zone chaude ».Et de refuser de recevoir des robots étrangers.
Cette affaire ne fait que commencer. Les sarcophages ne résoudront rien, sinon en cachant au public l’état des réacteurs. En cessant d’être arrosés, les éléments combustibles monteront en température. On ne connait pas l’état du soubassement, sous les réacteurs. Il doit être fracturé et la radioactivité polluera la nappe phréatique, filera dans la mer. Il sera alors techniquement impossible de contrer cette dissémination.
Il est effarant que les Japonais aient évacué 10.000 tonnes d’eau hautement contaminée, simplement dans la mer, quand les cuves ont été pleines, « en s’excusant auprès des riverains ». N’importe quel bateau disposant de cuves (un vieux pétrolier prêt à partir à la ferraille) aurait pu siphonner cette eau, en s’ancrant dans le port. Quitte à l’emmener à 2000 bornes de là, quand ses cuves sont pleines, et à le couler, sans ouvrir ses cuves. La rouille aurait lentement fait son oeuvre et cette eau contaminée aurait été relâchée en 30 ou 40 ans. Mais ce pétrolier se remplissant d’eau contaminée, ça aurait fait mauvais effet. Sa photo aurait circulé partout. Les gens de TEPCO ont préféré se débarrasser de cette eau « en douce », comme un chat qui planque ses excréments sous un tapis. Relâcher cette eau en bordure de mer était la pire des choses à faire. Mais les Japonais sont dépassés. Il n’y a personne à la barre.
Les seuls qui ont une réelle expérience de ce genre de crise gravissime, ce sont les Russes. Mais qui imaginerait que les Japonais puissent, ne serait-ce que recevoir la visite d’experts étrangers, d’où qu’ils viennent, et, au-delà, de voir ces gens faire des recommandations ? Non, les affaires japonaises ne regardent que les Japonais. Mais dans ce cas, ces gens n’ont aucune expérience. Ils savent réagir très efficacement à des tremblement de terre. Là, les gens sont formés à tous les niveaux. Mais, côté nucléaire, ça a été 30 années d’anesthésie à tous les niveaux. D’où cette incapacité à réagir.
Chez nous, au passage, ça serait pareil, en cas de grosse crise.
Le Japon a reçu … le soutien d’AREVA. Mais rien de plus. AREVA n’aurait pas pu s’asseoir sur ce nid de guèpes. De plus AREVA est responsable de la présence de plutonium dans la cuve du réacteur numéro 3, combustible du MOX, vendu par la France aux Japonais.
Les poissons disperseront ces polluants radioactifs en les disséminant dans la chaîne alimentaire. Un jour peut-être on déconseillera au public de … consommer du poisson. Après peut-être les veaux que nous sommes réagiront-ils.
Fukushima risque de devenir un problème planétaire du fait des emplâtres sur jambe de bois qui ont été mis en oeuvre. Sous cet angle c’est terrible à dire, mais ça sera la seule chance que nous ayions de réagir contre ce danger du nucléaire.
Hier, j’étais le seul scientifique et le seul universitaire à m’être joint aux 200 manifestants réunis devant l’hôtel Aixoix où les 20 députés européens écoutaient les sermons des gens d’ITER, plaidant pour le triplement de leur budget, passant d’un à 3 milliards d’euros. J’ai remis un document à une des parlementaires, Michèle Rivasi. 15 pages en 40 exemplaires, expliquant ma vision des choses, un vision de scientifique et d’ingénieur. Les gens ne le savent pas, mais tel qu’il se présente, ITER n’est pas un démonstrateur, du tout. On envisage avec ce projet déjà pharaonique de ne gérer qu’une seule des deux réactions nucléaires-clés, la fusion deutérium tritium. La seconde, la régénération du tritium par fission du lithium sous l’effet du bombardement neutronique sera seulement « testée » sur ITER, qui ne possède pas de système de dépollution de son plasma.
Oui, si on le construit, ITER fonctionnera 400 secondes en produisant « plus d’énergie qu’on n’en injecte ». Mais rien ne sera résolu pour autant. Répondant à ma question, un des responsables m’a dit au téléphone, il y a quelques jours : « Oui, on pourra peut-être un jour avoir un générateur à fusion, si on n’est pas à quelques dizaines de milliards d’euros près, ni à quelques décennies près » (…)
Voilà ….

Jean-Pierre Petit

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fukushima-la-fin-du-monde-a-nos-94133
Blog de J.P. Petit ICI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Mer 18 Mai 2011 - 6:26

18 mai 2011: 40 000 compteurs Geiger et dosimètres en dormance au Narita International Airport.


Selon des bloggers Japonais, ce sont 40 000 compteurs Geiger et dosimètres qui sont stockés dans un entrepôt du Narita International Airport. Ces instruments de mesure radioactive ont été donnés par les USA, le Canada et la France. Selon le Gouvernement Japonais et TEPCO, il est sans doute logique de ne pas les distribuer puisqu’il n’existe OFFICIELLEMENT aucun danger. Pour mémoire, aux USA, le délai de livraison actuellement pour un compteur Geiger est de 4 mois. De deux choses l’une, où il est très compliqué de fabriquer des compteurs Geiger, ou bien alors il est fortement déconseillé aux entreprises spécialisées de les commercialiser.

http://www.kokopelli-blog.org/

Sans commentaires........
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Mer 18 Mai 2011 - 6:37

Dingue !!! Colère Mur


Il y un forum où un mec explique comment faire un compteur "Geiger" avec un multimètre avec quelques modif, pas trop compliqué, si je le retrouve, je le poste, c'est plutôt simple, et ... à la réflexion, ça peut être utile à l'avenir, vu la tournure des événements ... Loupe

Bob a écrit:
Citation :
Pour mémoire, aux USA, le délai de livraison actuellement pour un compteur Geiger est de 4 mois.

Comment ils ont pu livrer en moins de 2 mois, parmi les autres pays, s'il faut 4 mois pour en fabriquer ..... Quenelle une commande prévue ? Doute
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Mer 18 Mai 2011 - 6:43

Il y a un bon Business à faire Rire Rire Rire

Maintenant que tu as un fer à souder valable clin doeil

Potes Alcool Blanc
Revenir en haut Aller en bas
Asca




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   Mer 18 Mai 2011 - 6:47

Bob a écrit:

Maintenant que tu as un fer à souder valable clin doeil

Pas encore Rire Et puis celui que j'ai, est très bien .....pour les grooooosses soudures ... Rire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Info] Japon : Fukusima Daiishi et ses conséquences ...
Revenir en haut 
Page 17 sur 33Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 25 ... 33  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Mercedes :: Général :: INFOS - NEWS - NOUVELLES-
Sauter vers: